Trois Couleurs n°177 mar/avr 2020
Trois Couleurs n°177 mar/avr 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°177 de mar/avr 2020

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : MK2 Agency

  • Format : (170 x 285) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 48,6 Mo

  • Dans ce numéro : portrait d'Oulaya Amamra.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
ZOOM ZOOM En confrontant ses deux antihéros aux mirages ineffables du Sahara, le cinéaste algérien Amin Sidi-Boumédiène signe un audacieux premier long métrage en forme de trip solaire et fantasmatique. Nous sommes en 1994, pendant la décennie noire d’une Algérie confrontée aux attaques islamistes. Lotfi, gaillard patibulaire – interprété par l’acteur et cinéaste Lyes Salem –, arpente les routes avec son ami S., atteint de troubles du comportement, pour en finir avec le terroriste Abou Leila. Mais existe-t-il seulement ? Ils n’ont en poche qu’un portrait de cet homme, et personne ne semble le reconnaître… C’est de ce MacGuffin que le film tire sa force romanesque, s’amusant à créer de multiples fausses pistes comme autant de passerelles entre les genres. Du polar au road movie, du surréalisme lynchien aux pures scènes d’horreur graphique, le cinéaste en extrait les motifs pour mieux se les réapproprier. Abou Leila, plus que leur simple assemblage, en est ainsi l’épure quasi abstraite – au gré de ce périple, point d’explosions guerrières, mais l’implosion de nos deux hommes, seuls face aux démons d’un pays devenu paranoïaque. Le duo central à la Rain Man (Barry Levinson, 1989) – entre les deux héros, l’incompréhension mutuelle FILMS ABOU LEILA Lotfi et S. errent en fantômes, gangrenés par la psychose. 52 se mêle à une tendresse toute fraternelle – est pour beaucoup dans la beauté de ce film d’itinérance où l’on aime à se perdre. Outre ses jeux d’échelles entre l’immensité du désert et des lieux confinés à la dimension anxiogène (la voiture ou des chambres d’hôtel miteuses), le cinéaste joue aussi de nos peurs dans des séquences hallucinatoires desquelles on se réveille comme sonné. C’est que le cadre du récit, dont les contours se floutent progressivement, tient beaucoup d’un espace mental à la temporalité figée ; rien ne semble bouger si ce n’est le tout-terrain des protagonistes, s’éloignant toujours un peu plus de la quête initiale. L’aridité du Sahara, couplée à la nébulosité de l’intrigue policière, tend à créer une sensation d’épuisement, et le récit, à se vider de sa substance. Comme le font les deux hommes perdus dans le désert de sel de Gerry (Gus Van Sant, 2004), Lotfi et S. errent en fantômes ; gangrenés par la psychose, ils subissent eux-mêmes la violence qu’ils sont censés pourchasser. DAVID EZAN —  : d’Amin Sidi-Boumédiène, UFO (2 h 15), sortie le 8 avril —
Un crime sans mobile Un avocat sans expérience Une justice sans mémoire Jusqu’où ira la prescription des crimes nazis ? L’affaire Collini ELYAS M’BAREK D’après le bestseller de FERDINAND VON SCHIRACH 29 AVRIL



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 1Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 2-3Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 4-5Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 6-7Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 8-9Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 10-11Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 12-13Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 14-15Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 16-17Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 18-19Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 20-21Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 22-23Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 24-25Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 26-27Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 28-29Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 30-31Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 32-33Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 34-35Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 36-37Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 38-39Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 40-41Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 42-43Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 44-45Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 46-47Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 48-49Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 50-51Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 52-53Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 54-55Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 56-57Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 58-59Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 60-61Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 62-63Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 64-65Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 66-67Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 68-69Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 70-71Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 72-73Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 74-75Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 76-77Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 78-79Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 80-81Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 82-83Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 84-85Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 86-87Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 88-89Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 90-91Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 92-93Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 94-95Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 96-97Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 98-99Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 100-101Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 102-103Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 104-105Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 106-107Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 108-109Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 110-111Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 112-113Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 114-115Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 116