Trois Couleurs n°177 mar/avr 2020
Trois Couleurs n°177 mar/avr 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°177 de mar/avr 2020

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : MK2 Agency

  • Format : (170 x 285) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 48,6 Mo

  • Dans ce numéro : portrait d'Oulaya Amamra.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 104 - 105  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
104 105
OFF CHAQUE CHOSE À SA PLACE Mort en 2015, Oliver Sacks reste le plus connu des neurologues grâce à ses livres de vulgarisation et à ses récits cliniques sur des patients atteints de lésions cérébrales comme L’Éveil, qui a inspiré le film de Penny Marshall sorti en 1991, ou L’Homme qui prenait sa femme pour un chapeau. À mi-chemin entre l’essai savant et le reportage littéraire, ses textes sur les mystères du cerveau sont devenus un genre à part entière, proches parfois de la littérature fantastique, avec leurs héros confrontés à des dérèglements quasi surnaturels. Parmi ses patients figurent des célébrités comme l’acteur Spalding Gray, qu’il a soigné dans les années 2000. À la suite d’un accident de la route, Gray a sombré dans une profonde apathie, accompagnée de ruminations obsessionnelles du passé. « Les symptômes de Spalding étaient-ils dus à sa lésion frontale, à sa grave dépression ou à la combinaison maligne de ces deux facteurs ? » Publiée dans The New Yorker peu avant la mort de Sacks, son étude sur Gray figure dans Chaque chose à sa place, ouvrage posthume qui mélange textes autobiographiques et récits cliniques écrits au fil des années 1990 et 2000. Anecdotiques mais plaisants, les souvenirs de Sacks témoignent de son insatiable curiosité scientifique et de sa sagesse de vieux druide pragmatique, qui conseille à ses lecteurs, pour soigner leur cerveau, de passer le plus de temps possible dans leur jardin. Mais ce sont comme toujours ses récits cliniques qui font l’intérêt du livre, avec des exposés fascinants sur la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, les troubles bipolaires JE SUIS L’HIVER Jeune flic dans un village perdu, Pampa découvre le cadavre d’une femme. Il mène l’enquête dans un paysage désert où la neige étouffe tout… Un polar d’ambiance cotonneux, sensoriel et étrange, par un jeune loup de la littérature argentine. B. Q.  : Ricardo Romero (Asphalte, 206 p.) LIVRES ou le syndrome de Gilles de La Tourette, cette affection spectaculaire reconnaissable aux tics physiques et verbaux des malades, qui peuvent aller jusqu’à l’émission irrépressible d’obscénités. Sacks nous conduit ainsi à La Crete, en Alberta, où vit une communauté de tourettiens membres d’une famille mennonite atteinte depuis plusieurs générations… Dans un autre récit très étonnant, il évoque le cas Ses textes sur les mystères du cerveau sont devenus un genre à part entière. LES DIABLES BLEUS Été 1953. Truman Capote organise une fête à Portofino, sa villégiature italienne. Tennessee Williams est là, avec son amant Frank Merlo… Christopher Castellani signe un roman mélancolique, délicat, un peu compassé, dans une ambiance fifties et très chic. B. Q.  : Christopher Castellani (Cherche Midi, 490 p.) 104 d’un malade de la thyroïde dont la température a baissé jusqu’à 17,5 °C, provoquant l’arrêt quasi complet de son métabolisme. « Vivant sans vivre vraiment, il était en suspens, tel le contenu d’une chambre froide. » Un Hibernatus authentique, qui prouve qu’en matière médicale la réalité dépasse souvent la fiction. BERNARD QUIRINY — CUVER  : « Chaque chose à sa ib0$ place. Premières amours et derniers 914/4 e récits » d’Oliver Sacks, traduit—*) de l’anglais par Christian Cler (Christian Bourgois, 3 0 0p.) — LE PETIT POLÉMISTE Chroniqueur vedette à la télé, Alain Conlang lâche une vanne de mauvais goût dans un dîner. Les convives portent plainte. On est dans les années 2030  : tout est interdit, tout est filmé… Une satire culottée, d’autant plus drôle qu’elle pousse le bouchon très loin. B. Q.  : Ilan Duran Cohen (Actes Sud, 302 p.)
f SAVOIR CONFÉRENCE P lundis philo de Charles Pépin tundia philo de Chartea Pépin Philosophe et romancier, Charles Pépin propose des sujets philosophiques traités sous un angle existentiel et concret en y apportant des réponses engagées avant d’être d'être soumises au débat. Le lundi à 12h30 au in 2 BaCifie..t.én, ék.nuontirrfinm Informations et réservations sur www.,i. _corn.com 4 (



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 1Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 2-3Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 4-5Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 6-7Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 8-9Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 10-11Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 12-13Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 14-15Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 16-17Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 18-19Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 20-21Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 22-23Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 24-25Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 26-27Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 28-29Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 30-31Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 32-33Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 34-35Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 36-37Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 38-39Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 40-41Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 42-43Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 44-45Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 46-47Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 48-49Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 50-51Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 52-53Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 54-55Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 56-57Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 58-59Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 60-61Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 62-63Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 64-65Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 66-67Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 68-69Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 70-71Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 72-73Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 74-75Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 76-77Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 78-79Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 80-81Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 82-83Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 84-85Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 86-87Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 88-89Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 90-91Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 92-93Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 94-95Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 96-97Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 98-99Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 100-101Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 102-103Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 104-105Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 106-107Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 108-109Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 110-111Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 112-113Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 114-115Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 116