Trois Couleurs n°175 déc 19/jan 2020
Trois Couleurs n°175 déc 19/jan 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°175 de déc 19/jan 2020

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : MK2 Agency

  • Format : (170 x 285) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 17,8 Mo

  • Dans ce numéro : les règles de trois de Bertrand Tavernier.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
EN COUVERTURE LE FUTUR VU PAR… RICHARD LINKLATER 50% DE RÉALISATRICES Il y aura bientôt plus de femmes derrière les caméras, promesse réjouissante d’un renouvellement des imaginaires et des représentations. Les récentes accusations d’Adèle Haenel contre Christophe Ruggia (qu’il dément), son appel à une prise de conscience collective concernant les violences faites aux femmes dans le milieu du cinéma, ont ouvert un débat dans l’espace public. En ne pointant pas simplement du doigt son agresseur, mais en remettant en cause la responsabilité de tout un système inégalitaire et oppressif (« Les monstres, ça n’existe pas. C’est notre société. C’est nous, nos amis, nos pères. C’est ça qu’on doit regarder », a-t-elle déclaré dans un live de Mediapart le 4 novembre dernier), l’actrice a fait résonner Viser la parité, c’est s’assurer que les récits des femmes feront bouger le regard que l’on porte sur elles. cette idée  : viser la parité, c’est rendre la parole des femmes audible, s’assurer que leurs récits feront bouger le regard que l’on porte sur elles. S’il veut se traduire à l’écran, ce combat doit commencer sur les plateaux de tournage – rappelons que le cinéma est aujourd’hui une industrie majoritairement masculine, qui compte seulement 23% de réalisatrices, cantonnées à des budgets moyens inférieurs de 36% à ceux des films réalisés par des hommes (selon l’étude « La parité derrière la caméra » « Je ne crois pas que le cinéma changera autant que les gens se l’imaginent. On fantasme sur l’idée que la réalité virtuelle est l’avenir du cinéma parce qu’on peut désormais faire un film avec James Dean et Marilyn Monroe en recréant des images d’eux, mais ça ne remplacera jamais le rapport privilégié qu’a un réalisateur avec son acteur. Je ne nie pas l’utilité des nouvelles technologies, mais l’essence du cinéma, c’est de raconter des histoires, et la technologie n’est là que pour nous y aider. Martin Scorsese a utilisé le de-aging [procédé visant à rajeunir un personnage en lissant ses traits par ordinateur,ndlr] pour les personnages de The Irishman [dont Robert De Niro,ndlr], mais même sans ça je suis persuadé qu’il aurait trouvé un moyen de raconter son histoire. » 40
LE FUTUR DU CINÉMA du Collectif 50/50) et gagnant 42,3% de moins que leurs homologues masculins (dixit l’étude du CNC « La place des femmes dans l’industrie cinématographique et audiovisuelle », publiée en mars 2019). Comment atteindre l’égalité ? Parmi les initiatives qui vont faire bouger les choses, on peut citer l’instauration, en janvier 2019, d’un bonus du CNC (égal à 15% du soutien accordé à un film par cet organisme) appliqué si l’équipe compte au moins autant de femmes que d’hommes dans les principaux postes d’encadrement – 29 longs métrages en ont déjà profité. Imaginer un monde où les femmes seraient autant derrière la caméra que les hommes, c’est imaginer un cinéma qui ne soit plus dominé par le male gaze – d’après le concept de Laura Mulvey selon lequel le regard masculin hétérosexuel est hégémonique dans notre culture visuelle –, mais dans lequel un female gaze, entendu comme un contre-pouvoir libérateur et inclusif, pourrait émerger. Virginie Despentes a résumé mieux que personne cette révolution en marche dans le podcast Les couilles sur la table, en septembre dernier  : « Si Kechiche veut faire un film ultra macho sur sa libido, moi je trouve ça génial. Mon problème, c’est pourquoi il n’y a pas l’équivalent, en face, d’un «Kechiche meuf» ? » On prédit aussi l’avènement d’un « Tarantino meuf », d’un « Michael Bay meuf » et d’un « James Cameron meuf » dans les années à venir. LÉA ANDRÉ-SARREAU DE NOUVEAUX FUTURS Comment les auteurs et cinéastes de science-fiction de demain vont-ils réinventer un imaginaire du futur balisé ? Pour Benjamin Fogel, auteur du roman virtuose La Transparence selon Irina imaginant une société de 2058 dans laquelle les données personnelles de chacun sont accessibles publiquement, le champ des possibles est encore large. « Il suffit de modifier un petit paramètre du monde actuel pour créer un futur complètement différent. » L’auteur cite d’ailleurs plusieurs œuvres qui ont marqué l’année 2019 par leur faculté à inventer de nouveaux récits de science-fiction  : par exemple Les Furtifs d’Alain Damasio, « un contre-pied à l’hybridation entre l’homme et la machine, 41 LE FUTUR VU PAR… DANIELLE ARBID « LE CINÉMA ACCOMPLIRA CE QUE LE CAPITALISME AVEC UNE INLASSABLE APPLICATION ESSAIE DE TUER  : NOTRE DÉSIR DE TRANSFORMER NOTRE VIE RÉELLE EN MYTHE, NOTRE QUOTIDIEN EN RÊVES, ET NOS RÊVES EN RÉALITÉ… » DANIELLE ARBID, PASSION SIMPLE, 2020 ADAPTATION DU ROMAN D’ANNIE ERNAUX AVEC LAETITIA DOSCH ET SERGEI POLUNIN classique de la SF, qui travaille plutôt notre relation avec la nature », ou encore Les Testaments de Margaret Atwood qui, par opposition à son désormais classique La Servante écarlate (transposé en série télévisée) dans lequel elle décrivait une dystopie atroce, rappelle avec cette suite que « quand un système politique est bête et dangereux, il finit par s’écrouler sur lui-même ». Si les questions d’écologie dominent sans surprise la scène postapocalyptique de la SF contemporaine dans des scénarios d’effondrement, quelle sera donc la prochaine étape ? Fogel innove déjà dans son livre en brouillant la traditionnelle partition utopie-dystopie. À ce propos, l’auteur Norbert Merjagnan (Les Tours de Samarante) confiait en 2018 à la revue Usbek et Rica réfléchir avec l’écrivain Alain Damasio à de nouvelles catégories plus poreuses tout en invoquant le besoin de sortir d’une science-fiction forcément alarmiste  : « Dans les sciences cognitives, de plus en plus de recherches montrent que l’humain est fait pour le lien social », se justifiait-il. L’optimisme, l’avenir de la SF ? QUENTIN GROSSET



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 1Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 2-3Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 4-5Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 6-7Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 8-9Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 10-11Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 12-13Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 14-15Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 16-17Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 18-19Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 20-21Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 22-23Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 24-25Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 26-27Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 28-29Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 30-31Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 32-33Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 34-35Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 36-37Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 38-39Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 40-41Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 42-43Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 44-45Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 46-47Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 48-49Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 50-51Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 52-53Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 54-55Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 56-57Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 58-59Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 60-61Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 62-63Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 64-65Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 66-67Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 68-69Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 70-71Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 72-73Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 74-75Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 76-77Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 78-79Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 80-81Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 82-83Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 84-85Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 86-87Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 88-89Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 90-91Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 92-93Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 94-95Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 96-97Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 98-99Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 100-101Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 102-103Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 104-105Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 106-107Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 108-109Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 110-111Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 112-113Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 114-115Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 116-117Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 118-119Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 120-121Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 122-123Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 124-125Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 126-127Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 128-129Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 130-131Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 132