Trois Couleurs n°175 déc 19/jan 2020
Trois Couleurs n°175 déc 19/jan 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°175 de déc 19/jan 2020

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : MK2 Agency

  • Format : (170 x 285) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 17,8 Mo

  • Dans ce numéro : les règles de trois de Bertrand Tavernier.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
UNIVERSAL PICTURES MARIE ROUGE LE NOUVEAU BEAU GOSSE DE HOLLYWOOD LA CONSULTATION L’AVIS DE GRACE LY, ROMANCIÈRE ET COCRÉATRICE DU PODCAST KIFFE TA RACE Dans Last Christmas de Paul Feig, LA comédie romantique de Noël (sortie le 27 novembre), Emilia Clarke tombe amoureuse de Henry Golding, acteur britannico-malaisien qui faisait déjà tourner les têtes dans Crazy Rich Asians (2018). Pour Grace Ly, c’est un moment historique  : pour la première fois, un homme asiatique est vu comme l’acteur sexy du moment. Historiquement, les hommes asiatiques ont été très mal traités par Hollywood. Pourquoi un tel acharnement ? Les hommes asiatiques ont d’abord été victimes de whitewashing, c’est-à-dire qu’ils 12 ont été incarnés par des hommes blancs, comme John Wayne dans Le Conquérant ou Mickey Rooney dans Diamants sur canapé. Par ailleurs, les hommes asiatiques étaient forcément l’ennemi, puisque Hollywood est né en plein sentiment anti-asiatique [apparu à la fin du xix e siècle, période de popularisation de la raciologie et d’intensification de l’immigration asiatique, et qui ne s’est calmé qu’après la Seconde Guerre mondiale,ndlr]. Ils étaient représentés comme fourbes dès les années 1940, puisque les Japonais avaient bombardé PearlHarbor par surprise, puis comme des hommes faibles après la Seconde Guerre mondiale, puisque le Japon avait été vaincu par les États-Unis. C’est dans ce contexte qu’apparaît le « geek asiatique », un personnage qui sert les Blancs, et le « professeur d’arts martiaux », qui rappelle l’Asiatique guerrier. Ce sont toujours des personnages périphériques, sauf dans les films d’arts martiaux, mais les personnages interprétés par Bruce Lee ou Jet Li n’ont ni personnalité, ni famille, ni émotion. Quand cette représentation a-t-elle commencé à changer ? Depuis les années 2000, les personnages asiatiques émergent dans le paysage audiovisuel, et c’est une bonne chose, même si les clichés ont la dent dure. Je pense à Jin dans la série Lost (2004-2010)  : l’acteur américain d’origine sud-coréenne Daniel Dae Kim a dû prendre un faux accent pour ce rôle, et son personnage sortait avec une femme asiatique ; comme s’il fallait garder des traces de son étrangeté – sous-entendu, les Asiatiques restent entre eux, ils ne sont pas comme nous. Puis les personnages sont devenus plus complexes, comme Glenndans The Walking Dead ou Louis dans Fresh Off the Boat. Henry Golding marque un virage. C’est le premier love interest asiatique, écrit pour faire rêver les filles. Mais il faut noter qu’il est presque blanc. Métis, il a les marqueurs de masculinité blanche  : musclé, grand, les traits « blancs » – à part les yeux. La prochaine étape, c’est un love interest qui ne perpétue pas la masculinité hégémonique. Je pense par exemple à John Cho [vu dans la série Selfie ou dans le film Searching,ndlr]. Comment expliquez-vous ce changement ? Il y a d’une part le travail des militants. Les deuxièmes générations d’Asio-Américains ont porté ces réflexions. L’émergence des pays asiatiques a joué pour beaucoup aussi. Les mangas japonais, la K-pop coréenne, ont rendu cool ce qui était asiatique. Et puis, il y a les gens derrière la caméra et les stylos. Beaucoup des films qui sortent des clichés
LA CONSULTATION « Les personnages asiatiques émergent dans le paysage audiovisuel, même si les clichés ont la dent dure. » sont adaptés d’ouvrages d’auteurs d’origine asiatique, comme Crazy Rich Asians [adapté du livre éponyme du Singapourien Kevin Kwan,ndlr] ou la série Fresh Off the Boat [adapté des écrits de l’Américain d’origine taïwanaise Eddie Huang,ndlr], ou sont écrits par des Asio-Américains, comme le film Netflix Always Be My Maybe [écrit par Ali Wong, Randall Park et Michael Golamco,ndlr]. Et en France, c’est pour bientôt ? En France, les rares personnages asiatiques sont caricaturaux, comme dans Le Grand Bain où tout le monde semble comprendre le personnage bâclé d’Avanish (joué par l’acteur franco-tamoul Balasingham Thamilchelvan) Mandoline Films et Chez Georges Productions présentent 15:01 s I Manu Blanche Elsa Max Payet Gardin Zylberstein Boublil de l'influence du numérique sur les honnêtes gens Réalisé par Thomas Bidegain Marc Fitoussi Tristan Aurouet Cyril Gelblat et Vianney Lebasque Finnegan Oldfield Sébastien Chassagne Maxence Tual Fanny Sidney Mariama Gueye Coline Preher avec la participation de Marc Fraize Julia Piaton Thomas de Pourquery Estéban Idir Chender Haroun Alma Jodorowsky et avec Sam Karmannet Anne Benoit alibi.2ciném, qn. 132ZEIMI mue alors qu’il ne parle pas un mot de français. Frédéric Chau [connu pour son rôle dans Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ?, ndlr] est un des rares visages qu’on connaît aujourd’hui. Quand je l’ai rencontré, j’ai réalisé qu’on l’avait enlaidi, qu’on lui avait donné des rôles d’hommes dont on ne tombait pas amoureuse, alors qu’il est beau ! Il a fallu qu’il écrive le film Made in China [réalisé par Julien Abraham et sorti en juin dernier,ndlr] pour avoir un rôle de beau gosse. Il faut que la France se voie telle qu’elle est, qu’elle voit sa richesse. PROPOS RECUEILLIS PAR ALINE MAYARD 15 JAN



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 1Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 2-3Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 4-5Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 6-7Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 8-9Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 10-11Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 12-13Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 14-15Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 16-17Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 18-19Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 20-21Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 22-23Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 24-25Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 26-27Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 28-29Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 30-31Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 32-33Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 34-35Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 36-37Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 38-39Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 40-41Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 42-43Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 44-45Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 46-47Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 48-49Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 50-51Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 52-53Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 54-55Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 56-57Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 58-59Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 60-61Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 62-63Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 64-65Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 66-67Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 68-69Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 70-71Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 72-73Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 74-75Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 76-77Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 78-79Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 80-81Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 82-83Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 84-85Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 86-87Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 88-89Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 90-91Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 92-93Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 94-95Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 96-97Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 98-99Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 100-101Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 102-103Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 104-105Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 106-107Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 108-109Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 110-111Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 112-113Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 114-115Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 116-117Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 118-119Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 120-121Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 122-123Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 124-125Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 126-127Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 128-129Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 130-131Trois Couleurs numéro 175 déc 19/jan 2020 Page 132