Trois Couleurs n°173 octobre 2019
Trois Couleurs n°173 octobre 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°173 de octobre 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : MK2 Agency

  • Format : (170 x 285) mm

  • Nombre de pages : 120

  • Taille du fichier PDF : 13,8 Mo

  • Dans ce numéro : Xavier Dolan vu par sa bande.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
BOBINES EN COUVERTURE L’INNOCENCE RETROUVÉE Trente ans  : Xavier Dolan est désormais assez âgé pour être en proie à la nostalgie d’une jeunesse qu’il a brûlée dans le cinéma. Mais avec son huitième long métrage, Matthias et Maxime, le cinéaste canadien ne semble vouloir ni s’assagir ni tomber dans l’amertume ; juste retrouver un peu de légèreté. Pour ça, il a puisé dans l’énergie et la bienveillance de sa bande d’amis, qui revient pour nous sur son parcours fulgurant. 30 SHAYNE LAVERDIÈRE
« Je sais que ce qui m’émeut systématiquement – et c’est à travers ce système-là que j’essaye d’émouvoir les gens –, c’est l’idée du temps qui passe. Les gens qui vieillissent, qui changent, les erreurs qu’on fait, les gens qui nous quittent, les amis qui s’en vont, la vieillesse, les rêves échoués… » Quand Xavier Dolan nous confiait cette propension à la nostalgie, il n’avait que 25 ans et venait de réaliser Mommy, son cinquième film. Aujourd’hui qu’il revient avec Matthias et Maxime, et après une décennie de carrière (son premier film, J’ai tué ma mère, est sorti en 2009), on peut dire que le tout jeune trentenaire n’a pas dévié  : tout son cinéma est traversé par l’idée de retenir le temps. Lui-même a toujours vécu à toute allure, s’est affirmé dans l’urgence. Au risque d’oublier de profiter, de traîner sans raison, juste pour la contemplation. Aujourd’hui, plutôt que de nous livrer le film de la maturité, il réunit ses proches et ses fidèles collaborateurs (l’actrice Anne Dorval, le chef opérateur André Turpin…) et s’installe dans un cocon rassurant  : à Longueuil, où il a vécu son enfance, à Montréal, et à une heure et demie de là, à Mont-Tremblant, où les membres du gang ont loué un chalet pour prolonger la dynamique chaleureuse qu’ils impriment sur pellicule. « Dans la vie, on est tous très proches  : Antoine Pilon est mon copain ; j’ai présenté Gabriel D’Almeida Freitas à Xavier il y a cinq ans », détaille Catherine Brunet, amie d’enfance de Dolan qui joue dans Matthias et Maxime et par l’intermédiaire de qui la plupart des membres de la petite bande se sont rencontrés. En revenant ainsi à ses amitiés fondatrices au travers de la fiction, Dolan semble vouloir rester fidèle à sa jeunesse, dans ce mélange qui lui est propre de spleen et de désinvolture. FUREUR DE VIVRE « Xavier a une ultraconscience du temps qui passe. Quand il était ado, il me disait  : « Je vais mourir avant toi, je n’atteindrai pas les 40 ans » », se souvient son actrice phare, l’éternelle mère dans ses films, Anne Dorval. « Il calculait l’âge auquel il allait mourir, probablement jeune, et il élaborait des scénarios de fin du monde. Il était un peu emo boy », plaisante Catherine Brunet, actrice qu’il a beaucoup côtoyée dans les studios de doublage (ensemble, ils ont fait les voix québécoises du Livre de la jungle 2 ou de Hunger Games). Dès l’enfance, le futur cinéaste brûle de vivre. À 8 ans, alors acteur dans des pubs, il écrit une lettre à Leonardo DiCaprio dans l’espoir que son idole le reconnaisse comme un pair. À 11 ans, fan de Harry Potter, il appelle la Warner, mécontent XAVIER DOLAN 31 d’apprendre que les films n’auraient pas de version québécoise. Il est entendu et finit par devenir la voix du personnage Ron Weasley. Vers ses 16-17 ans, impatient de se réaliser, il parvient à contacter Anne Dorval, dont il est fan depuis ses rôles déments dans la série Le cœur a ses raisons. Il lui confie alors une ébauche encore inaboutie de scénario, conçue à partir d’une nouvelle au titre cruel, Le Matricide, qu’il a écrite pendant un moment d’ennui en cours de français, au collège Maisonneuve de Montréal. Anne Dorval confie  : « Ce que j’ai appris de lui, c’est qu’il ne faut pas attendre pour faire ce dont on a envie. Il a toujours eu cette façon très frontale d’aller frapper à la porte de personnes influentes. » L’actrice lui demande alors de retravailler le scénario de ce qui allait devenir J’ai tué ma mère avant d’accepter le rôle d’un personnage s’inspirant de la propre mère de Dolan, fonctionnaire dans l’éducation, mais aussi des voisines de son quartier d’enfance, qui se battaient pour élever seules leurs enfants. « Son amour des femmes, parfois vieillissantes, c’est quelque chose qui ne s’est pas atténué avec les années », se réjouit aujourd’hui Anne Dorval. Dans cette première fiction tourmentée, Dolan se confie intimement  : son coming out, la frustration d’être envoyé en pensionnat… Lâché par ses producteurs, il persévère en finançant lui-même le film avec les économies amassées en jouant dans des pubs. Quelques mois plus tard, J’ai « Ce que j’ai appris de lui, c’est qu’il ne faut pas attendre pour faire ce dont on a envie. » ANNE DORVAL Xavier Dolan et Anne Dorval sur le tournage de Mommy BOBINES SHAYNE LAVERDIÈRE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 1Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 2-3Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 4-5Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 6-7Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 8-9Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 10-11Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 12-13Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 14-15Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 16-17Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 18-19Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 20-21Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 22-23Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 24-25Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 26-27Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 28-29Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 30-31Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 32-33Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 34-35Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 36-37Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 38-39Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 40-41Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 42-43Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 44-45Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 46-47Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 48-49Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 50-51Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 52-53Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 54-55Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 56-57Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 58-59Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 60-61Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 62-63Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 64-65Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 66-67Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 68-69Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 70-71Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 72-73Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 74-75Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 76-77Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 78-79Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 80-81Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 82-83Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 84-85Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 86-87Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 88-89Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 90-91Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 92-93Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 94-95Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 96-97Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 98-99Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 100-101Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 102-103Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 104-105Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 106-107Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 108-109Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 110-111Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 112-113Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 114-115Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 116-117Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 118-119Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 120