Trois Couleurs n°173 octobre 2019
Trois Couleurs n°173 octobre 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°173 de octobre 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : MK2 Agency

  • Format : (170 x 285) mm

  • Nombre de pages : 120

  • Taille du fichier PDF : 13,8 Mo

  • Dans ce numéro : Xavier Dolan vu par sa bande.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 104 - 105  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
104 105
OFF LA FÉLINE —  : « Vie future » (Kwaidan) — Pleurer la disparition et célébrer la vie qui arrive, accueillir à la fois la fin et le renouveau  : c’est le cycle de la vie, au sens cosmique du terme, que veut embrasser ce troisième album de La Féline. Après un Triomphe acclamé aussi outre-Manche, puis un passage remarqué en librairies avec Dialectique de la pop, exploration philosophique de toutes les contradictions qui parcourent la musique populaire, la Française Agnès Gayraud offre ici sa vision musicale, entre cold-wave et pop psychédélique, d’un présent menacé. Vie future chante ainsi, jusque dans son titre, le déchirement entre une vie à célébrer, l’enfantement (la musicienne était enceinte lors de la composition de l’album) et l’incertitude quant à une existence terrestre durable face à la catastrophe annoncée (réchauffement climatique, disparition de la faune et de la flore, effondrement). Traversées par cette ambiguïté, entre joie et angoisse, ses dix chansons passent de l’infiniment intime, l’intra-utérin (le cœur qui bat de son enfant, sur « Voyage à Cythère ») ou l’évocation d’un proche SI TON ALBUM ÉTAIT UN FILM ? « Ce serait 2001  : l’odyssée de l’espace de Stanley Kubrick. La scène de fin, décorée avec un mobilier du xviii e siècle, parle à la philosophe que je suis – cette représentation science-fictionnelle du siècle des Lumières avec un sol rétroéclairé, c’est génial. SONS 104 en train de mourir (« Tant que tu respires ») , à l’infiniment grand, le cosmos dont la maternité lui a donné des visions (« Visions de Dieu ») , et que la production de Xavier Thiry, complice de toujours, développe en plages électroniques organiques pleines de réverbérations, d’échos, d’espaces. Là, une « Fusée » devient la métaphore de la vie qui grandit, et, quand des paupières se ferment pour la dernière fois, elles éclipsent le monde. La Féline habite ces analogies d’une voix oscillant entre terre et ciel, fragilité humaine et arrachement à la gravité. « Je projette une sorte de double astral dans la musique, mais un double astral qui conserverait la sensualité et la finitude de l’incarnation. Car ce sont les deux grandes choses qui m’émeuvent dans la musique, mais que j’ai besoin d’expérimenter avec une espèce de contrechant presque antithétique  : la finitude avec une dimension cosmique, et la sensualité avec une sorte d’austérité. » De l’incarnation à l’immatériel (car la chanson est un air), cette Vie future parie ainsi sur la vie, quand tout le monde semble jouer contre elle. WILFRIED PARIS Et les impressions sonores, comme la respiration de Dave dans son casque, sont inoubliables… J’ai mis sur mon disque un sample du battement de cœur de mon fils, enregistré lors d’une échographie. J’aime cette idée d’expression sonore de la vie  : le cœur, le souffle. » AGNÈS GAYRAUD SWAN ARNAUD
JUKE-BOX JAIMIE BRANCH  : « Fly Or Die II  : Bird Dogs of Paradise » (International Anthem) Vous avez perdu le goût du jazz ? Cliquez sur le label International Anthem et laissez entrer les nouveaux sons de Chicago. Commencez par Jaimie Branch qui, deux ans après le percutant Fly Or Die, ressort la tête du hoodie pour exprimer, à la pointe de sa trompette ou de sa voix éraillée, ses colères noires de femme blanche. Une musique viscérale, surtout pas réservée aux spécialistes. M. P.FABIO VISCOGLIOSI  : « Rococo » (Objet Disque) La néo-variété française tourne à la farce ? Il est temps d’appeler l’Italie à la rescousse. Fabio Viscogliosi n’avait plus donné de nouvelles discographiques depuis 2007 ? Rococo brise le silence et offre à notre langue, sa langue (il est né à Oullins), une noblesse pop qu’on trouvait autrefois chez Lucio Battisti et Adriano Celentano, mais aussi chez Nino Ferrer et Michel Polnareff. Les tubes de l’été pleuvent en octobre. M. P.CLIPPING.  : « There Existed an Addiction to Blood » (Sub Pop) Toute cette trap codéinée commence à vous fatiguer ? Un autre rap est encore possible. Sur leur troisième album, les Angelenos de clipping. (deux producteurs, un MC) font des boutures expérimentales entre l’horrorcore de Gravediggaz et la culture pimp de Too $hort, l’afropunk de Death Grips et l’afrofuturisme de Shabazz Palaces. Pas vraiment révolutionnaire, mais efficace contre les marmonnements de la monotonie. M. P.ILLUSTRATION  : SAMUEL ECKERT Charlie Chaplin Bubbles Inc S.A Photo  : Chaplin s’essayant au trombone dans ses studios, 1918 Roy Export Co. Ltd Conception graphique  : Marina Ilic-Coquio Imprimeur  : IOC Licences E.S. n°1-1083294, E.S. n°1-1041550, n°2-1041546, n°3-1041547.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 1Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 2-3Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 4-5Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 6-7Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 8-9Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 10-11Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 12-13Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 14-15Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 16-17Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 18-19Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 20-21Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 22-23Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 24-25Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 26-27Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 28-29Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 30-31Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 32-33Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 34-35Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 36-37Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 38-39Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 40-41Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 42-43Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 44-45Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 46-47Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 48-49Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 50-51Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 52-53Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 54-55Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 56-57Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 58-59Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 60-61Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 62-63Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 64-65Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 66-67Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 68-69Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 70-71Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 72-73Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 74-75Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 76-77Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 78-79Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 80-81Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 82-83Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 84-85Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 86-87Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 88-89Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 90-91Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 92-93Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 94-95Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 96-97Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 98-99Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 100-101Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 102-103Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 104-105Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 106-107Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 108-109Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 110-111Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 112-113Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 114-115Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 116-117Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 118-119Trois Couleurs numéro 173 octobre 2019 Page 120