Trois Couleurs n°172 septembre 2019
Trois Couleurs n°172 septembre 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°172 de septembre 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : MK2 Agency

  • Format : (170 x 285) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 18 Mo

  • Dans ce numéro : portrait de la jeune fille en feu.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 94 - 95  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
94 95
BACK SIDE OFF —  : « Back Side. Dos à la mode » jusqu’au 17 novembre au musée Bourdelle — Dans Vue de l’exposition EXPOS la fraîcheur du hall des plâtres du musée Bourdelle, vous trouverez les habituelles statues en curieuse compagnie. Au pied d’une imposante statue féminine incarnant la France, un mannequin de vitrine est affublé d’une veste formant une fantasque figure animale à partir de sweaters portés en sac à dos. Son créateur  : le styliste belge Walter Van Beirendonck, pour sa collection automne-hiver 2019. À sa gauche se profilent un haut déstructuré et une jupe moulante noirs signés Martine Sitbon, que l’on retrouvera plus loin sur un élégant modèle vivant dans des photos emblématiques de Jeanloup Sieff. Dans l’ancien atelier du sculpteur Antoine Bourdelle (1861-1929), les silhouettes bossues de la créatrice japonaise Rei Kawakubo pour sa marque Comme des garçons en 1997 font face à un centaure. Les télescopages entre art et mode sont nombreux tout au long de cette exposition bien documentée, initiée par le Palais Galliera (encore en travaux), qui se consacre à une partie du corps souvent ignorée mais cruciale  : le dos. Il est d’ailleurs rappelé que seuls les vêtements féminins – et les camisoles de force – ont des fermetures dans le dos  : lacets de corset, boutons, fermetures éclair… Mais le dos peut aussi véhiculer des messages – le nom de sportifs sur des maillots, ou des instructions pour la population civile sur des vestes de militaires étrangers –, ou être le théâtre de désirs, comme le rappelle cette longue robe du soir de Guy Laroche qui dévoila en 1972 la vertigineuse chute de reins de Mireille Darc dans Le Grand Blond avec une chaussure noire. MARIE FANTOZZI LAURA GOZLAN La nouvelle installation vidéo de Laura Gozlan, « Youth Enhancement Systems », nous fait sombrer dans le devenir-monstre d’une espèce aspirant par tous les moyens (cosmétiques, pharmaceutiques, psychiques…) à repousser les limites de sa condition vieillissante et mortelle, recourant pour ce faire à une batterie de substances et autres potions. Entre fable post-humaine et science-fiction contemporaine. ANNE-LOU VICENTE  : jusqu’au 12 oct. à la galerie Valeria Cetraro Seuls les vêtements féminins – et les camisoles de force – ont des fermetures dans le dos. 94 J’AIME LE ROSE PÂLE ET LES FEMMES INGRATES Sarah Tritz mêle ses propres productions (dessins, peintures, sculptures, installations) à celles de vingt-neuf de ses pairs pour concevoir un parcours choral au sein duquel le corps fait office de liant. Incluant une sélection d’œuvres d’art brut, le parcours fait cohabiter et dialoguer plaisirs de corps, de pensée et de paroles au travers des formes et des mots qui parfois les accompagnent. A.-L. V.  : du 13 sept. au 15 déc. au Crédac (Ivry-sur-Seine) PIERRE ANTOINE
ART COMPRIMÉ Tous les mois, notre chroniqueuse vous offre un concentré des dernières réjouissances du monde de l’art. « Belgique  : le tableau acheté 500 euros était un Rembrandt estimé à 30 millions d’euros. » L’histoire pourrait prêter à sourire si elle n’avait pas été reprise sans être recoupée par de nombreux médias. Début août, un quotidien belge rapportait qu’un Liègeois aurait acheté, il y a dix ans, à une connaissance endettée, une peinture qu’il aurait appris par la suite être de la main de Rembrandt, « selon des experts ». Or, comme l’a précisé depuis Le Figaro, il y a peu de chances que ce soit le cas, le support en bois de ce portrait du Christ datant d’après la mort du maître néerlandais. Cela ne semble pas être le cas du croquis dégoté par un amateur d’art anonyme dans un dépôt-vente solidaire de New York et qui a depuis été authentifié comme une œuvre d’Egon Schiele par une spécialiste du célèbre peintre expressionniste. Celle-ci estime entre 100 000 et 200 000 dollars ce nu d’une jeune adolescente qui aurait posé pour l’artiste autrichien avant sa mort en 1918. Dans le tumulte des accusations de trafic sexuel de mineurs visant le milliardaire américain Jeffrey Epstein qui ont secoué les États-Unis tout l’été, un détail du meilleur goût a retenu l’attention des policiers qui ont perquisitionné son domicile new-yorkais, peu après son suicide en prison le 10 août. Alors que ses liens avec Bill Clinton sont interrogés, un étrange tableau a été retrouvé chez Epstein  : on y voit l’ancien président, habillé d’une robe bleue et d’escarpins rouges, assis lascivement dans le bureau ovale de la Maison-Blanche, interpellant le spectateur à la manière de l’oncle Sam. MARIE FANTOZZI ILLUSTRATION  : PABLO GRAND MOURCEL



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 1Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 2-3Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 4-5Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 6-7Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 8-9Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 10-11Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 12-13Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 14-15Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 16-17Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 18-19Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 20-21Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 22-23Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 24-25Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 26-27Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 28-29Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 30-31Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 32-33Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 34-35Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 36-37Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 38-39Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 40-41Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 42-43Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 44-45Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 46-47Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 48-49Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 50-51Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 52-53Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 54-55Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 56-57Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 58-59Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 60-61Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 62-63Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 64-65Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 66-67Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 68-69Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 70-71Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 72-73Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 74-75Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 76-77Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 78-79Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 80-81Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 82-83Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 84-85Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 86-87Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 88-89Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 90-91Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 92-93Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 94-95Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 96-97Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 98-99Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 100-101Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 102-103Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 104-105Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 106-107Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 108-109Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 110-111Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 112-113Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 114-115Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 116