Trois Couleurs n°172 septembre 2019
Trois Couleurs n°172 septembre 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°172 de septembre 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : MK2 Agency

  • Format : (170 x 285) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 18 Mo

  • Dans ce numéro : portrait de la jeune fille en feu.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
BOBINES On l’annonçait comme un mélange entre le Délivrance de John Boorman (1972) et le Sans retour de Walter Hill (1983)  : bien qu’ayant les yeux rivés vers le Nouvel Hollywood, Bacurau emprunte peut-être plus encore sa lignée au western originel, celui apparu dès les débuts du cinéma. Pas un seul élément ne manque à la liste des archétypes qui ont fait le succès du genre  : tenancière de bistrot narquoise, gringo à banjo menaçant, têtes scalpées virilement brandies, fûts de liquide percés par balles… Ces codes servent ici à dépeindre Bacurau, un village fictif et isolé au cœur du sertão – région semi-aride et pas vraiment bien lotie du Nordeste – qui fait face à la mort de son emblématique matriarche de 94 ans. Des événements inquiétants se succèdent alors, à commencer par la mystérieuse disparition du hameau de la carte. Le wifi ne tarde pas lui aussi à s’évaporer, les cadavres criblés de balles jonchent peu à peu le territoire, et le film mène progressivement à l’affrontement CRITIQUE VILLAGE PEOPLE Après le sublime Aquarius, sorti en 2016, Kleber Mendonça Filho livre, avec Bacurau (coréalisé avec Juliano Dornelles), une fable dystopique et sanglante sur l’arrière-pays brésilien. Un maelström de références pour un résultat impressionnant et politique, auréolé du Prix du jury à Cannes en mai. L’ombre portée de la présidence Bolsonaro plane évidemment sur cette trame apocalyptique. 52 entre une communauté d’irréductibles locaux et un groupe d’envahisseurs majoritairement américains, qui manient aussi bien le drone que le sniper. L’ombre portée de la présidence Bolsonaro plane évidemment sur cette trame apocalyptique, mais elle ne constitue qu’un fil à tirer parmi des dizaines d’autres, plus ou moins subtilement exposés  : les livres jetés aux ordures, les ravages du complexe pharmaceutique, la corruption endémique des politiques (déjà dénoncée avec la figure du promoteur propret dans Aquarius), la pénurie d’eau, la libéralisation du port d’armes, le cataclysme écologique… Cette rage sourde explose in fine dans quelques plans sanguinolents (les fans du Maniac de William Lustig apprécieront l’explosion full frontal d’un crâne humain) qui n’ont pas toujours les honneurs de la compétition cannoise. Comme le jury, on se réjouit que cela ait été le cas cette année, avec ce retour aux sources bien ancré dans le présent. GAUTIER ROOS
Le portrait d’une génération Marie Claire Un vrai bijou Technikart Prix de la Mise en scène Éblouissant Arte AU CINÉMA LE 11 SEPTEMBRE Une réussite Première



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 1Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 2-3Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 4-5Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 6-7Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 8-9Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 10-11Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 12-13Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 14-15Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 16-17Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 18-19Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 20-21Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 22-23Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 24-25Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 26-27Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 28-29Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 30-31Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 32-33Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 34-35Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 36-37Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 38-39Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 40-41Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 42-43Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 44-45Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 46-47Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 48-49Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 50-51Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 52-53Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 54-55Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 56-57Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 58-59Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 60-61Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 62-63Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 64-65Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 66-67Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 68-69Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 70-71Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 72-73Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 74-75Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 76-77Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 78-79Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 80-81Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 82-83Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 84-85Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 86-87Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 88-89Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 90-91Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 92-93Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 94-95Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 96-97Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 98-99Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 100-101Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 102-103Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 104-105Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 106-107Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 108-109Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 110-111Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 112-113Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 114-115Trois Couleurs numéro 172 septembre 2019 Page 116