Trois Couleurs n°165 décembre 2018
Trois Couleurs n°165 décembre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°165 de décembre 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : MK2 Agency

  • Format : (170 x 285) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 16,4 Mo

  • Dans ce numéro : Amanda...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
BOBINES EN COUVERTURE ONDES DE CHOC Dans le pudique et remuant Amanda, Mikhaël Hers accompagne le deuil d’une petite fille (lumineuse Isaure Multrier) prise en charge par son oncle (bouleversant Vincent Lacoste) au lendemain de la mort de sa mère dans un attentat. Avec subtilité, il suit l’errance fragile, dans un Paris à vif, de personnages sonnés mais résilients. Rencontre. 26
AMANDA 27 Comme dans Ce sentiment de l’été, vous confrontez de jeunes héros au deuil. Pourquoi ? Je pense qu’on se coltine tous un peu ce thème de la disparition, de l’absence, et qu’on s’en accommode plus ou moins bien. Moi, je dois avoir du mal à m’en accommoder. À chaque fois que je me mets à écrire, ça s’inscrit au cœur du projet, de manière plus ou moins frontale ou métaphorique. J’avais envie depuis longtemps de faire un film autour de la figure d’un grand enfant qui accompagnerait un petit enfant autour d’une béance. David, le personnage joué par Vincent Lacoste, est assez démuni. On ne sait d’ailleurs pas très bien qui de lui ou d’Amanda est le plus à même de s’occuper de l’autre. Du jour au lendemain, David se retrouve responsable de sa nièce. Quel regard portez-vous sur cette jeunesse privée de son innocence ? Avec ce film, je voulais vraiment capter quelque chose de l’électricité, de la fragilité et de la fébrilité de l’époque, et les attentats sont le point paroxystique de cette violence. Mais cette brutalité prend aussi des atours plus discrets qui touchent cette jeunesse  : on voit la précarité des boulots que le personnage multiplie, le fait qu’il doive mettre en location son appartement, l’endroit qui représente son intimité. La douceur et la bienveillance de David me touchent. Son innocence contraste avec la dureté de la société. Les rapports humains peuvent être une source de lumière, une possibilité de salut. Amanda exprime sa tristesse par des paroles très imagées. Comment représenter le deuil d’un enfant ? C’est juste le deuil de ce personnage-là. C’est forcément très subjectif, très singulier. Mais il y a une chose à laquelle je tenais vraiment dans le choix de l’actrice qui jouerait ce rôle, c’est qu’on trouve sur son visage un côté très juvénile, très poupon, et qu’en parallèle elle ait une capacité à formuler une pensée de manière mature. Amanda n’a grandi qu’avec un seul parent  : plus que les autres enfants, elle est amenée à avoir des discussions sérieuses avec des adultes. Isaure Multrier [la jeune actrice de 10 ans,ndlr] a lu le scénario et elle comprenait tout. La seule chose qu’elle appréhendait vraiment, T BOBINES



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 1Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 2-3Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 4-5Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 6-7Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 8-9Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 10-11Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 12-13Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 14-15Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 16-17Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 18-19Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 20-21Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 22-23Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 24-25Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 26-27Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 28-29Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 30-31Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 32-33Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 34-35Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 36-37Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 38-39Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 40-41Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 42-43Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 44-45Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 46-47Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 48-49Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 50-51Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 52-53Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 54-55Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 56-57Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 58-59Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 60-61Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 62-63Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 64-65Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 66-67Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 68-69Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 70-71Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 72-73Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 74-75Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 76-77Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 78-79Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 80-81Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 82-83Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 84-85Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 86-87Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 88-89Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 90-91Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 92-93Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 94-95Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 96-97Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 98-99Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 100-101Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 102-103Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 104-105Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 106-107Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 108-109Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 110-111Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 112-113Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 114-115Trois Couleurs numéro 165 décembre 2018 Page 116