Trois Couleurs n°111 mai 2013
Trois Couleurs n°111 mai 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°111 de mai 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : MK2 Agency

  • Format : (170 x 285) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 9,8 Mo

  • Dans ce numéro : J.J. Abrams... de Lost à Star Wars, de quelle galaxie débarque le réalisateur de Star Trek Into Darkness ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
universal pictures histoires du cinéma Dennis McCARthy, « pictURE car coordinatOR » Moteurs, action ! Sur Fast & Furious 6, Dennis McCarthy a choisi, déniché, réparé et bichonné toutes les voitures qui apparaissent (et se fracassent) à l’écran. Dans ce blockbuster pétaradant, la vraie star, c’est lui. par julien dupuy Dennis McCarthy n’est pas spécialement cinéphile. Par contre, il adore les voitures. Alors qu’il goûte à un repos bien mérité sous le soleil californien avant d’embrayer sur la nouvelle adaptation des Tortues Ninja produite par Michael Bay, ce fringant quarantenaire concède même : « Ah ! mais moi, je ne viens pas du tout du monde du cinéma ! Je concevais des bolides pour des courses automobiles. Et un beau jour, des producteurs sont venus me chercher pour que je leur bricole un véhicule pour un film. Ça s’est bien passé, mon nom a commencé à circuler et, projet après projet, ma collaboration avec Hollywood est devenue ma principale activité. » Aujourd’hui, McCarthy est un « picture car coordinator » très courtisé, un intitulé de poste sibyllin sur lequel il a bien voulu nous éclairer : « On pourrait dire que je suis le directeur de casting des voitures. Je m’assure que nous ayons les véhicules qui correspondent au scénario, que nous en posséderons suffisamment pour assurer le tournage et qu’elles répondront aux besoins des cascadeurs. » 32 mai 2013 IO p.a - Dans les faits, sur un projet tel que Fast & Furious 6, cela implique un an de travail pour McCarthy et la soixantaine de membres de son équipe lancés sur les chapeaux de roues dès les prémices du film : « Je suis impliqué très tôt, au minimum six mois avant le début du tournage. Du coup, je débute mon travail parallèlement à l’écriture du scénario. » Logique, étant donné que dans la franchise Fast & Furious, les voitures sont presque des personnages à part entière : « Il faut que je trouve le véhicule qui corresponde à chaque personnage. Par exemple, « Si vous êtes loueurs de voitures, vous n’avez pas trop envie de nous confier votre précieux véhicule. » dans Fast & Furious 6, le personnage de Michelle Rodriguez est devenu amnésique et s’est réfugié au Royaume-Uni. Or, lors de sa dernière apparition dans la saga, on la voyait conduire une grosse Dodge, une Plymouth Road Runner Superbird. Et
jaimie trueblood Dennis et ses bolides comme on la voyait souvent réparer des Dodge, je me suis dit que son personnage devait adorer cette marque et ce genre de véhicules. Il fallait donc garder une continuité, tout en montrant une rupture. Et c’est ainsi que j’ai choisi de lui donner une Jensen Interceptor : c’est le même type de voiture que les Dodge, mais construit au Royaume-Uni. Et en même temps, le moteur de cette marque emploie des éléments des Dodge. C’est donc comme si elle était inconsciemment revenue à ses sources. » S’ensuit un travail de recherche harassant durant lequel l’équipe de McCarthy sillonne les casses, fouine sur Internet et fait le tour des collectionneurs pour réunir les voitures requises par la production, en l’occurrence plus de trois cents pour Fast & Furious 6. « Et nous devons tout acheter. Parce que, si vous êtes loueurs de voitures, vous n’avez pas trop envie de confier votre précieux véhicule à l’équipe d’un film… » C’est là que le facteur économique rentre en compte : « Depuis les deux derniers films, Universal a un super partenariat avec Dodge. Ça leur permet d’économiser des fortunes. Les gens de Dodge sont très généreux et réactifs : en un coup de fil, j’obtiens la livraison du jour au lendemain d’une vingtaine de voitures flambant neuves. » L’écurie assemblée, le travail de McCarthy ne fait que commencer : « Il faut que nous transformions tous les véhicules pour qu’ils soient au niveau de voitures de course : les moteurs doivent être en mesure d’encaisser des conduites extrêmes prises après prises. Nous nous chargeons aussi de la peinture : j’ai en permanence quatre peintres dans mon atelier. Mais l’ampleur d’un film comme Fast & Furious 6 est telle que je dois externaliser une bonne pôle emploi www.troiscouleurs.fr 33 > cv 3 février 1965 Naissance de Dennis McCarthy à Los Angeles. 2002 McCarthy décroche son premier emploi pour le cinéma en concevant un bus destiné à sombrer dans un gouffre pour le film Apparitions avec Kevin Costner. Il enchaîne aussitôt avec la comédie Bruce tout-puissant. 2006 Fast & Furious : Tokyo Drift marque la première incursion de McCarthy dans la saga F&F. À cette occasion, il rencontre le producteur Neal H. Moritz qui le fera travailler sur la plupart de ses films, de The Green Hornet à Total Recall – mémoires programmées. partie de ce travail. En période de préproduction, nous avions six ateliers de peinture qui travaillaient pour nous simultanément. » Après avoir acheminé toutes les voitures sur les lieux de tournage, du Royaume-Uni aux îles Canaries, McCarthy continue d’entretenir ses bolides pendant les prises de vues : « Comme plusieurs équipes tournent simultanément, nous devons réparer les véhicules 24 heures sur 24. En plus, nous ne filmons pas dans la continuité, ce qui est un vrai cassetête quand le tournage d’une séquence de poursuite s’étale sur plusieurs semaines. Si bien qu’entre les réparations, les dégradations et les changements de script de dernière minute, on n’arrête jamais. Comme vous l’avez compris, on ne parvient à trouver le temps de dormir que lorsque le film est terminé. » Heureusement, McCarthy est un passionné. Un peu trop même. S’il a beaucoup d’estime pour la saga Fast & Furious (« Au moins, dans cette franchise, quand vous voyez une cascade automobile, il n’y a pas de trucage : quelqu’un l’a vraiment faite »), il ne peut réprimer sa tristesse devant le jeu de massacre mécanique du dernier opus : « Environ deux cents voitures ont été détruites durant le tournage. Il faut dire aussi que, si vous envoyez à tout berzingue un tank sur une autoroute, comme c’est le cas dans une séquence du film, ça fait des dégâts ! Or, je dois bien avouer que souvent, ça me brise le cœur de voir une belle voiture être réduite en miettes. Heureusement, au fil des ans et des projets, j’ai appris à m’endurcir. » • Fast & Furious 6 de Justin Lin (Universal pictures) Sortie le 22 mai



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 1Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 2-3Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 4-5Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 6-7Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 8-9Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 10-11Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 12-13Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 14-15Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 16-17Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 18-19Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 20-21Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 22-23Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 24-25Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 26-27Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 28-29Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 30-31Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 32-33Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 34-35Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 36-37Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 38-39Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 40-41Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 42-43Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 44-45Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 46-47Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 48-49Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 50-51Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 52-53Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 54-55Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 56-57Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 58-59Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 60-61Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 62-63Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 64-65Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 66-67Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 68-69Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 70-71Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 72-73Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 74-75Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 76-77Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 78-79Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 80-81Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 82-83Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 84-85Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 86-87Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 88-89Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 90-91Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 92-93Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 94-95Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 96-97Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 98-99Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 100-101Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 102-103Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 104-105Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 106-107Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 108-109Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 110-111Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 112-113Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 114-115Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 116-117Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 118-119Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 120-121Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 122-123Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 124-125Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 126-127Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 128-129Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 130-131Trois Couleurs numéro 111 mai 2013 Page 132