Trendy n°3 nov 14 à fév 2015
Trendy n°3 nov 14 à fév 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de nov 14 à fév 2015

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Groupe Express-Roularta

  • Format : (174 x 225) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : études... dans quel cursus réussirez-vous le mieux ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
Le monde en parle 48 L’Oubli. Mais ce sont justement tous ses excès qui font l’intérêt de ce roman aussi fort que dérangeant. Abordant ce sujet tabou, cette étudiante en philosophie de 23 ans s’interroge sur la manière de vivre au présent et sur la puissance du langage, tout en dépeignant un monde dans lequel Hitler est à son avis devenu un mythe au même titre que Michael Jackson ou certaines marques de soda. ◊ Baptiste Liger Le plus percutant Quel œil ! Gauz (Armand Patrick Gbaka-Brédé dans le civil) a tout vu, tout observé, tout analysé durant ses quelques expériences de vigile. Étudiant ivoirien débarqué en France en 1999, un temps sans-papiers, l’homme a multiplié les activités, de jardinier à scénariste. Mais c’est son apprentissage de « deboutpayé » (« rester debout toute la journée, répéter cet ennuyeux exploit de l’ennui, tous les jours, jusqu’à être payé à la fin du mois ») qui nourrit son redoutable récit. Aussi drôle qu’instructif, aussi intelligent que distrayant. Découpé en chapitres-saynètes et interludes sur la vie quotidienne de deux magasins (le Camaïeu Debout-Payé, par Gauz. Le Nouvel Attila, 192 p., 17  € . de Bastille et le Sephora des Champs-Élysées), mais aussi de manière chronologique autour de deux jeunes Ivoiriens, l’étudiant Ossiri et Kassoum, l’ex-enfant du ghetto de Treichville, ce premier roman fourmille d’informations. Tel un sociologue averti, Gauz nous apprend à distinguer Ivoiriens, Béninois, Sénégalais, Congolais, etc., par leur style vestimentaire et leur parler, à décrypter les manies des clients venus du monde entier, des bruyants Chinois aux Arabes voilées, et à déchiffrer le vocabulaire (hilarant) propre aux enseignes de fripes et de cosmétiques. Ce faisant, Gauz accomplit une plongée dans le temps et dans le territoire des Ivoiriens de Paris. De la fin des Trente Glorieuses à aujourd’hui en passant par le 11 septembre 2001, c’est toute la politique de l’immigration qui se dessine à travers ce recueil, dont on retiendra avant tout la verdeur et l’humour.◊ M.P. Le plus élégant C’est lors d’une vente aux enchères, en décembre 2012, à Los Angeles, que Nelly Kaprièlian fit l’acquisition du manteau de Greta Garbo – enfin, l’un des manteaux parmi les quelque 800 pièces de la garde-robe de la Divine. La responsable des pages « livres » des Inrockuptibles et de Vogue n’imaginait pas que ce vêtement en laine rouge allait l’entraîner à écrire son premier roman, aussi atypique que séduisant. S’il est, évidemment, question de l’égérie hollywoodienne – dépeinte ici en femme libre en avance sur son temps –, Le Manteau de Greta Garbo n’a rien d’une énième évocation « paillettes ». Tel le baron Frankenstein composant sa créature à partir de divers Le Complexe d’Eden Bellwether, par Benjamin Wood, trad. de l’anglais (Royaume-Uni) par Renaud Morin. Zulma, 512 p., 23,50  € . morceaux de cadavres, ce livre sur le travestissement se présente comme un patchwork qui réunit différents registres littéraires (le récit, l’essai, l’enquête, le roman de science-fiction), faisant se croiser des génies de la haute couture et des écrivains avec pléthore de citations habiles (Jean-Jacques Schuhl, Susan Sontag, Joris-KarlHuysmans…). Outre l’analyse de notre rapport au vêtement – qui montre autant qu’il cache –, Nelly Kaprièlian revient avec pudeur sur ses origines arméniennes – Le Manteau de Greta Garbo, par Nelly Kaprièlian. Grasset, 288 p., 18,50  € . notamment lorsqu’elle évoque son arrière-grand-mère qui dut enterrer la chemise de son mari en lieu et place de son corps. Dans la vie comme dans la mode ou au cinéma, l’existence est parfois réduite à une projection sur une toile… ◊ B.L. Prix du roman Fnac  : un Mozart du thriller Il est possible que vous n’écoutiez plus les grands airs baroques de la même oreille, après la lecture du Complexe d’Eden Bellwether. Dans son diabolique premier roman, le Britannique Benjamin Wood est parti d’un étrange postulat  : et si les compositeurs avaient « le pouvoir d’affecter et de manipuler [les] émotions, [les] passions », jusqu’à faire de l’auditeur un véritable pantin obéissant à l’agencement de notes ? C’est en tous les cas l’avis d’Eden Bellwether. Organiste assistant à la chapelle du King’s College, ce virtuose du clavier n’est pas du genre modeste, comme le constate rapidement Oscar Lowe, qui, un jour, est happé par la musique jouée pendant l’office. Subjugué par le son, ce jeune aide- soignant se montre aussi troublé par le charme d’une étudiante en médecine, Iris, violoncelliste et sœur d’Eden. Garçon en quête de culture, Oscar commence alors à fréquenter les Bellwether et leurs amis. Mais, par goût du jeu, Eden va trop loin, en hypnotisant l’amoureux de sa sœur et en lui plantant un long clou dans la main… L’organiste ténébreux serait-il un fou mégalomane ? Un dangereux pervers narcissique ? Quel serait le diagnostic du mystérieux psychologue Herbert Crest, qui, il y a bien longtemps, enseigna au King’s College ? Écrit sous l’égide des Passions de l’âme, de Descartes, ce thriller à la construction implacable se révèle, à l’image des théories de son héros, un formidable exercice de manipulation, prenant à l’occasion des directions très inattendues. Un coup de maître tout en ambiguïtés. ◊ B.L. n°3296 du 3 septembre 2014. SDP ; J.F. Paga/Grasset ; J. Ford/Opale/Zulma/SDP
Philippe Levy/Cité des Sciences ; iStock ; Photovit Actus Quoi de neuf ? Exposition Remue-méninges à la Cité des sciences Parce qu’il est l’organe le plus fascinant, le cerveau méritait bien une place à la Cité des sciences et de l’industrie à la Villette (Paris). C’est chose faite avec l’exposition « neuroludique » C3RV34U. « L’idée ? Que chacun vienne avec son cerveau », explique Stanislas Dehaene, professeur au Collège de France, à l’origine de la manifestation. « Une fois sur place, nous le guiderons pour qu’il prenne conscience de son pouvoir et de ses limites. » Didactique, la visite commence par la description des différentes composantes de notre encéphale, des chiffres – son poids (1,3 kg), sa puissance (38 watts) –, l’évolution de sa taille, etc. Elle se poursuit par l’exploration du cerveau et son fonctionnement. Là réside la vraie réussite de cette exposition, autour de quatre modules – voir, apprendre, décider pour agir et la conscience – particulièrement ludiques. Au total, une trentaine d’ateliers pour découvrir ses compétences cognitives. www.cite-sciences.fr CEXPRESS Crocodile Dundee Rase-mottes Chaque jour qui passe rapproche Rosetta de la comète 67P/Churyumov- Gerasimenko. Le 10 septembre, la sonde de l’Agence spatiale européenne (ESA) devait se trouver à 30 kilomètres de l’astre. Elle doit s’en approcher le plus possible afin d’y déposer un petit atterrisseur mi-novembre. Longtemps les crocodiliens ont colonisé les océans. Aujourd’hui, deux espèces seulement s’y aventurent de façon occasionnelle. Une équipe franco-britannique, dirigée par Jeremy Martin, du laboratoire de géologie de Lyon (CNRS/Université), vient de publier dans la revue Nature une étude portant sur les amphibiens durant plus de 140 millions d’années. Selon les chercheurs, les crocodiles se risquent en mer au gré du réchauffement climatique. En continuant à faire grimper les températures de l’océan Atlantique ou de la Méditerranée, l’homme invitera-t-il à nouveau les gros reptiles sur nos côtes ? ofr Le chiffre &i mud 500 milliards de tonnes C’est la quantité annuelle d’eau dont se délestent l’Arctique de l’Ouest et le Groenland, conséquence directe du réchauffement climatique. Cette estimation, publiée par des chercheurs allemands dans la revue The Cryosphere, fait de l’accélération de la fonte des deux grands inlandsis un facteur majeur dans l’élévation du niveau de la mer. Manque de peau Les ingénieurs britanniques de BAE Systems travaillent actuellement sur un projet de « peau intelligente », sous forme de dizaines de milliers de microcapteurs badigeonnés sur le fuselage des avions. Objectif  : fournir en temps réel de nombreuses informations comme le flux d’air, la pression, l’usure de certaines pièces, les turbulences ou les forces du champ magnétique. Cette « peinture », qui vise à améliorer la sécurité en vol, ne devrait pas être disponible avant une bonne quinzaine d’années. ➫ 49



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 1Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 2-3Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 4-5Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 6-7Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 8-9Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 10-11Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 12-13Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 14-15Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 16-17Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 18-19Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 20-21Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 22-23Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 24-25Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 26-27Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 28-29Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 30-31Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 32-33Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 34-35Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 36-37Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 38-39Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 40-41Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 42-43Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 44-45Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 46-47Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 48-49Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 50-51Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 52-53Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 54-55Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 56-57Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 58-59Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 60-61Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 62-63Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 64-65Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 66-67Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 68-69Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 70-71Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 72-73Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 74-75Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 76-77Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 78-79Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 80-81Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 82-83Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 84