Trendy n°3 nov 14 à fév 2015
Trendy n°3 nov 14 à fév 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de nov 14 à fév 2015

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Groupe Express-Roularta

  • Format : (174 x 225) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : études... dans quel cursus réussirez-vous le mieux ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
Myself & co Amphi, BU, cité U… plan Adoptez drague votre campus sur le Le campus est un lieu qui favorise les rencontres et facilite la drague. Mais attention, à chaque endroit sa stratégie ! Pour éviter de vous prendre trop de râteaux, voici les « À faire/À ne pas faire » testés (et commentés) par des étudiants. 18 Maeva, en deuxième année de psychologie à Paris 8 À (re)faire  : « En TD, le meilleur moyen de se rapprocher d’une personne, c’est de lui proposer de faire ensemble un exposé… Qui dit exposé dit préparation et, forcément, ça crée des liens ! » À ne pas (re)faire  : « Être surexcité à l’idée de préparer l’exposé avec son ou sa prétendu(e) dulcinée et se rendre compte qu’on doit le faire au moins à trois… Y’a pas mieux comme tue-rencard. Il faut bien vérifier les conditions de préparation de l’exposé, histoire de mettre toutes les chances de son côté. » Draguer en amphi/TD Tom, en première année d’AES à Paris X À (re)faire  : « Draguer en amphi, c’est une évidence  : on y passe 80% de notre temps ! Alors autant joindre l’utile à l’agréable. En TD aussi, c’est pratique de draguer ! Les petits groupes, ça rapproche. » À ne pas (re)faire  : « Faire sa déclaration d’amour en plein milieu de l’amphi et se prendre un vent aussi magistral que le cours… ça craint. Et puis la drague qui consiste à envoyer des petits mots d’amour avec des boulettes en papier qui volent à travers la classe, faut quand même bien maîtriser. Sinon, c’est carrément ridicule. » Thomas, en deuxième année de droit à Rennes 1 À (re)faire  : « En droit, on bosse beaucoup. Du coup, amphi et TD sont le lieu «naturel» de rencontres. On profite des pauses pour lier connaissance autour de sujets ultra-classiques comme les cours, avant d’aller boire un café ou, pourquoi pas, proposer de se voir le soir pour réviser ! » À ne pas (re)faire  : « Oublier que si ça se passe mal, on va quand même devoir se côtoyer toute l’année. » Draguer dans les soirées étudiantes Amandine, 21 ans, Rouen Business School À (re)faire  : « Enchaîner les soirées étudiantes m’a permis de me sortir la tête des cours, de m’ouvrir aux autres et de faire de belles rencontres. L’ambiance est plus propice aux
Myr Muratet/Fédéphoto Études amoureuses. C’est souvent pendant ses études que l’on rencontre son/sa premier(e) partenaire ou son premier amour. Ici, le campus de Paris-Diderot./rapprochements dans ce genre d’événements et c’est là qu’on chope le plus de gens. Une «chopion’s league» a même été créée  : c’est un site web très bon enfant où on peut «dénoncer» les chopes de ses potes, il y a aussi un classement, etc. Bref, je garde de très bons souvenirs de ces soirées. » À ne pas (re)faire  : « Boire trop d’alcool et me laisser accoster par des types qui ne me plaisaient pas forcément, juste parce que je n’osais pas dire non. » Romain, en deuxième année de fac d’éco à Rennes 1 À (re)faire  : « La place des Lices à Rennes, le jeudi soir, est le lieu incontournable des soirées étudiantes. Les soirées des BDE ont d’ailleurs du mal à exister en parallèle. Avec mes copains, on a développé le Théorème des Lices  : on lance cinq prénoms féminins à haute voix et si une fille aux alentours se retourne, on engage la conversation ! On peut utiliser aussi l’appli Tinder, qui permet d’entrer en contact avec les profils Facebook des gens qui sont à proximité. Mais ça marche mieux pour les filles que les garçons. » À ne pas (re)faire  : « Être trop insistant, car l’ambiance doit rester sympa et bon enfant. » Juliette, en première année à Science Po Rennes À (re)faire  : « En soirée, tous les groupes de TD sont rassemblés, c’est l’idéal pour rencontrer des gens qu’on ne fréquente pas tous les jours. Dans un bar, c’est plus facile de s’incruster dans le groupe de notre coup de cœur et vraiment très facile de l’aborder… pour une nuit ou plus si affinités, mais jamais sans oublier qu’on devra le revoir le lundi suivant ! » À ne pas (re)faire  : « Finir ivre mort et devoir être ramené par ses potes. » Draguer en cité U Alexis, en master droit à Cergy-Pontoise À (re)faire  : « Je vis en cité U et mon voisin de palier est tout ce qu’il y a de plus charmant. Du coup, je l’ai invité plusieurs fois à partager un repas avec moi. Petit à petit, on a appris à se connaître et on s’est chacun invités à découvrir la chambre de l’autre… La cité U a parfois un côté plus convivial qu’on ne l’imagine ! » À ne pas (re)faire  : « Je pense que la technique la plus ringarde de drague en cité U, c’est de taper à la porte de son voisin et de demander si on ne le dérange pas trop à cause du bruit… C’est grillé d’avance et c’est un peu lourd. » Perrine, en troisième année de licence d’AES à Lyon 3 À (re)faire  : « Chaque début d’année, j’organise une petite soirée pour faire connaissance avec mes voisins. Ça brise la glace et ça facilite les futurs rapprochements. On peut ensuite décider de la meilleure tactique à aborder  : cuisiner un bon repas pour le fin gourmet ou passer ses cours au garçon de première année un peu timide mais si mignon… » À ne pas (re)faire  : « Devoir être le témoin involontaire des ébats nocturnes (et bruyants) du voisin qu’on draguait depuis plusieurs semaines. » Annabelle, 20 ans, en troisième année de lettres modernes à Paris Diderot À (re)faire  : « C’est très cucul mon histoire, mais j’ai dragué mon copain en lui faisant croire que je voulais apprendre à jouer de la guitare avec lui… Du coup, on se retrouvait souvent dans sa chambre une à deux soirées par semaine et au bout d’un moment, on a laissé la guitare de côté ! » À ne pas (re)faire  : « Qu’il se rende compte rapidement que tu joues de la guitare depuis autant de temps que lui… Et qu’il s’est fait manipuler ! » Draguer au restau U/cafétéria Bastien, 19 ans, en deuxième année LLCE anglais à l’UPEC Créteil À (re)faire  : « Pour nouer un premier contact, la cafétéria est un endroit idéal. D’une manière générale, partout où l’on peut faire la queue, c’est très pratique. Cela permet de créer une proximité éphémère suffisamment longue pour avoir le temps de discuter, et suffisamment courte pour ne pas avoir peur de la «post-réaction» après «l’abordage» ! » ➫ 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 1Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 2-3Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 4-5Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 6-7Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 8-9Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 10-11Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 12-13Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 14-15Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 16-17Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 18-19Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 20-21Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 22-23Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 24-25Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 26-27Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 28-29Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 30-31Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 32-33Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 34-35Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 36-37Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 38-39Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 40-41Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 42-43Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 44-45Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 46-47Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 48-49Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 50-51Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 52-53Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 54-55Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 56-57Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 58-59Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 60-61Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 62-63Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 64-65Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 66-67Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 68-69Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 70-71Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 72-73Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 74-75Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 76-77Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 78-79Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 80-81Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 82-83Trendy numéro 3 nov 14 à fév 2015 Page 84