Tous Pros n°48 déc 15/jan 2016
Tous Pros n°48 déc 15/jan 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°48 de déc 15/jan 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Promocash

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 8,0 Mo

  • Dans ce numéro : un médaillé bien armé.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
ASTUCES É 01 Être actif sur la toile Il ne suffit pas d’être réactif face aux commentaires. Il faut également être actif sur Internet pour que l’on parle de vous. Sachez qu’un site ou un réseau social laissé à l’abandon n’entraîne pas de commentaires positifs, bien au contraire. Mettez à jour les informations concernant votre établissement (changement de menu, de prix, d’horaires, de jours d’ouverture, d’adresse, etc.). Diffusez des contenus en ligne pour promouvoir votre établissement (postez, par exemple, des photos sur Facebook ou Instagram). 02 Cloisonnez vie privée et vie professionnelle RÈGLE DE BASE à respecter sur les réseaux sociaux  : séparer vie professionnelle et vie privée. Vous ne devez pas vous servir de votre profil personnel Facebook et vous ne devez pas créer un profil pour votre établissement. Cela n’est pas autorisé, car en procédant ainsi, vous auriez accès aux données personnelles des internautes qui vous ajoutent à leur liste de contacts. Une page professionnelle doit être créée et dédiée à votre restaurant. C’est par cet intermédiaire que vous communiquerez avec vos clients. Animez-la régulièrement et servez-vous-en pour mettre en avant les commentaires positifs. 03 Un outil de management LES AVIS pointent les forces et les faiblesses de votre établissement. Tous les avis saluent un accueil chaleureux ? Félicitez votre personnel. De nombreux commentaires signalent une propreté douteuse ou un service défaillant ? C’est un retour d’expérience qu’il faut prendre en compte. SI CES COMMENTAIRES S’AVÈRENT JUSTIFIÉS, votre établissement doit se remettre en question et opérer les changements qui s’imposent. Les avis vous aident ainsi à corriger un dysfonctionnement que vous n’aviez pas remarqué ou dont vous aviez sousestimé l’importance. 04 Des photos de soirée trop arrosées postées sur votre compte personnel Facebook peuvent nuire à votre image et, surtout, à l’image de votre affaire si des clients les découvrent. Paramétrez votre compte Facebook pour réserver vos données personnelles à votre entourage, et n’exprimez pas d’opinions trop personnelles sur Twitter ou sur un blog. Pour évaluer votre e-réputation personnelle, rendez-vous sur le site e-reputation.paris.fr  : un test gratuit de quelques minutes permet de noter votre réputation numérique. 32 Décembre 2015 - Janvier 2016 Bloquez l’accès aux informations personnelles
05 Assurez une veille Ne faites pas l’autruche en ignorant les avis déposés par les internautes, qu’ils soient positifs ou négatifs. Au contraire, chaque semaine, informez-vous de ce qui se dit sur votre établissement et sur vous. Pour ce faire, créez des alertes Google ou utilisez un outil de veille média comme Mention. Il faut aussi lire les avis postés sur les sites principaux comme tripadvisor.fr, linternaute.com, lafourchette.com, les pages jaunes... FAITES-VOUS AIDER Cette activité peut s’avérer chronophage. Sachez qu’il existe des services payants pour optimiser et faciliter votre veille (GuestAppou Alerti, par exemple). Les grandes enseignes pourront même faire appel à un community manager, entièrement dédié à cette tâche. e e 06 Supprimez les opinions négatives TripAdvisor efface très rarement des avis, à quelques exceptions près  : si l’établissement change d’enseigne ou de propriétaire, ou si de grosses rénovations sont effectuées. Vous pouvez essayer d’en contester certains, mais tâchez d’avoir de solides arguments pour obtenir gain de cause. Les avis injurieux et/ou diffamatoires peuvent également être effacés, mais vous devez utiliser les outils et procédures mis en place par la plateforme. Si cette dernière ne réagit pas, vous pouvez alors faire appel à une société spécialiste de l’e-réputation (gestion de crise) et/ou à un avocat. Mais la procédure peut être longue, complexe et coûteuse… 07 Répondez aux avis Mieux vaut répondre à tous les avis (sauf ceux qui sont diffamatoires). Remerciez les internautes qui ont déposé un commentaire positif, et évitez les copier-coller qui pourraient être perçus comme un manque de considération vis-à-vis des clients. GÉREZ LES PROPOS CALOMNIEUX Concernant les avis négatifs, ne répondez jamais à chaud. Soyez poli et courtois, et mettez-vous à la place du client. Évitez l’humour, et rédigez de manière synthétique et factuelle. Expliquez ce qui s’est passé  : « Ce jour-là, la lenteur du service était due à l’absence d’un serveur », par exemple. Si la critique du client est fondée, présentez-lui des excuses au nom de votre entreprise. Indiquez que des mesures ont été prises pour que cela ne se reproduise plus et dites que vous espérez revoir le consommateur prochainement. Enfin, remerciez-le d’avoir contribué à l’amélioration de la qualité de l’établissement. Attention  : ne proposez jamais de dédommagement, car cela pourrait inciter d’autres internautes à poster des critiques sans fondement. 09 à commenter leur expérience sur Internet. Le volume d’avis conditionne en effet les classements sur les sites dédiés et le référencement des moteurs de recherche. Vous pouvez, par exemple, joindre un carton à l’addition, sur lequel vous proposez explicitement au client de laisser un commentaire sur Facebook ou sur un site d’avis. Dopez les avis positifs Pour « noyer » les avis négatifs et améliorer votre e-réputation, encouragez les clients satisfaits 08 Respectez vos promesses Ne promettez pas sur la toile une qualité, un service, une ambiance ou des tarifs non conformes à la réalité. Le client sera automatiquement déçu. Avis négatif garanti ! À l’inverse, essayez de surprendre favorablement le client par un produit ou une prestation ne figurant pas sur le site de l’établissement. Faux avis  : méfiance ! Un quotidien italien a piégé TripAdvisor en créant le profil factice d’une table en Lombardie. En un mois, celle-ci s’est retrouvée meilleure adresse de la ville grâce à de faux commentaires ! Bien que les faux avis soient lourdement punis (jusqu’à 300 000 euros d’amende, et un ou deux ans de prison), ceux-ci continuent de proliférer. D’après une étude de la DGCCRF, ils représenteraient près de la moitié (45%) des témoignages d’internautes. Malgré la création d’une norme Afnor, aucune plateforme ne peut actuellement garantir 100% d’honnêteté. Le magazine de Promocash 33



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :