Touring n°2019-09 septembre
Touring n°2019-09 septembre
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-09 de septembre

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : Touring Club Suisse

  • Format : (210 x 282) mm

  • Nombre de pages : 92

  • Taille du fichier PDF : 34,4 Mo

  • Dans ce numéro : parés pour le grand décollage.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
La mégapole grandit encore Un nouveau quartier a radicalement changé l’horizon de l’ouest de Manhattan  : le très controversé Hudson Yards, typique d’une ville où les rêves grandissent en direction du ciel. Une visite s’impose, ne serait-ce que pour découvrir The Vessel, incroyable construction. Son costume est chic et il a ce sourire que les Américains appellent le megawatt smile  : Sean nous apparaît dans toute sa splendeur, à l’instar de ce tout nouveau quartier où tout est beau et luxueux. Les gratte-ciels, construits par des stars de l’architecture, brillent de mille feux et les boutiques du centre commercial attirent le riche chaland, prêt à dépenser sans compter. Mais revenons à Sean. Tiré à quatre épingles, il s’occupe du marketing de Hudson Yards, se promène inlassablement dans ce parc, proche de cet accroche-regard géant aux escaliers interconnectés appelé The Vessel (le navire). La structure attire les foules depuis son inauguration, au printemps. Sean répond aux visiteurs, sourit beaucoup et garde un œil sur tout ce qui se passe. 50 touring septembre 2019 La vision de Mister Stephen Ross Il n’y a pas si longtemps, il ne se passait pas grand-chose ici. Ce secteur, situé entre Hell’s Kitchen et Chelsea, à l’ouest de Manhattan, était en jachère. Des autoroutes, un tunnel et les rails de PennStation, guère plus. Jusqu’à ce que Stephen Ross, milliardaire originaire du Michigan, propriétaire du groupe immobilier Related, concrétise son idée il y a 13 ans. Une toute nouvelle ville dans la ville allait naître, sur plus de 11 hectares, entre la 30e et la 34e Rue et entre la 10e et la 12e Avenue. Il avait en tête de rassembler des grands noms de l’architecture comme Childs ou Foster. Ce comptable de formation commença à planifier les travaux Sean, « Mister Hudson Yards », accueille tout sourire les visiteurs. Un navire haut de 46 mètres, véritable accroche-regard des visiteurs. en 2009, et le chantier luimême démarra en 2012. Les voies d’évitement de PennStation ont été recouvertes d’une gigantesque plateforme sur laquelle se dressent les bâtiments, comme sur la Park Avenue, construite en partie sur les voies de Grand Central. 40 000 employés sur le site Avec un coût d’environ 25 milliards de dollars, Hudson Yards est le projet immobilier privé le plus coûteux des Etats-Unis et les bâtiments ont radicalement changé la physionomie de l’ouest de
Manhattan. Lorsque la phase finale de construction sera achevée, en 2026, Hudson Yards comprendra 12 tours résidentielles et de bureaux – une d’entre elles sera équipée d’une plateforme d’observation publique à 335 mètres au-dessus du sol –, un centre commercial avec 100 magasins, un centre culturel, un hôtel et une école. Pas moins de 40 000 personnes travailleront dans des bureaux, des magasins, des restaurants et des bars. Logements coûteux... et accessibles La plupart des 4000 appartements ne seront accessibles qu’à des personnes très aisées. A l’exception du building no 15 de Hudson Yards, qui disposera également d’un certain nombre d’appartements à loyers modérés. Il s’agit d’une revendication de Stephen Ross lui-même, qui a bâti sa fortune en construisant des logements abordables. Et c’est une loterie qui décidera à qui seront attribués ces appartements-là. Le rêve de Stephen Ross n’est pourtant pas du goût de tout le monde. Celui-ci a été financé à coups de millions – via des réductions fiscales – par la ville de New York, mégapole qui fait face à une pénurie flagrante de logements et où les sans-abris se comptent par milliers. Ce projet, baptisé parfois « ghetto de millionnaires » ou « vestige d’un développement urbain dépassé », est également raillé pour le manque de diversité architecturale de ses gratte-ciels, pourtant pensés par des architectes de renom. Un navire à visiter Cela étant, faire un détour par Hudson Yards, via la A travers les fenêtres du Vessel, Hudson Yards ressemble à une mosaïque de pierres. L’architecture, un art. L’une des tours et le centre culturel. ligne de métro no 7 spécialement prolongée, en vaut la peine. Car il s’intègre bien dans New York, une ville aux multiples facettes, en constante évolution, dont le gigantisme ne cessera jamais et où les rêves s’élèvent littéralement dans le ciel. Le centre commercial, qui propose une foule de bonnes choses, vaut le détour. Mais c’est bien The Vessel, cette structure en acier de 46 mètres de haut, en forme de panier, imaginée par le designer britannique Thomas Heatherwick, qui attire l’attention. Son ascension est NEW YORK gratuite, mais doit être réservée à l’avance. A l’intérieur, elle se compose de 154 escaliers interconnectés. Et à travers ses fenêtres en nid d’abeille, les visiteurs peuvent découvrir quelques aperçus des environs – des grues de construction, l’Hudson et également une partie des gratte-ciels. De sorte que Hudson Yards apparaît comme une œuvre d’art composée de petites pièces de mosaïque. ◆ septembre 2019 touring 51



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Touring numéro 2019-09 septembre Page 1Touring numéro 2019-09 septembre Page 2-3Touring numéro 2019-09 septembre Page 4-5Touring numéro 2019-09 septembre Page 6-7Touring numéro 2019-09 septembre Page 8-9Touring numéro 2019-09 septembre Page 10-11Touring numéro 2019-09 septembre Page 12-13Touring numéro 2019-09 septembre Page 14-15Touring numéro 2019-09 septembre Page 16-17Touring numéro 2019-09 septembre Page 18-19Touring numéro 2019-09 septembre Page 20-21Touring numéro 2019-09 septembre Page 22-23Touring numéro 2019-09 septembre Page 24-25Touring numéro 2019-09 septembre Page 26-27Touring numéro 2019-09 septembre Page 28-29Touring numéro 2019-09 septembre Page 30-31Touring numéro 2019-09 septembre Page 32-33Touring numéro 2019-09 septembre Page 34-35Touring numéro 2019-09 septembre Page 36-37Touring numéro 2019-09 septembre Page 38-39Touring numéro 2019-09 septembre Page 40-41Touring numéro 2019-09 septembre Page 42-43Touring numéro 2019-09 septembre Page 44-45Touring numéro 2019-09 septembre Page 46-47Touring numéro 2019-09 septembre Page 48-49Touring numéro 2019-09 septembre Page 50-51Touring numéro 2019-09 septembre Page 52-53Touring numéro 2019-09 septembre Page 54-55Touring numéro 2019-09 septembre Page 56-57Touring numéro 2019-09 septembre Page 58-59Touring numéro 2019-09 septembre Page 60-61Touring numéro 2019-09 septembre Page 62-63Touring numéro 2019-09 septembre Page 64-65Touring numéro 2019-09 septembre Page 66-67Touring numéro 2019-09 septembre Page 68-69Touring numéro 2019-09 septembre Page 70-71Touring numéro 2019-09 septembre Page 72-73Touring numéro 2019-09 septembre Page 74-75Touring numéro 2019-09 septembre Page 76-77Touring numéro 2019-09 septembre Page 78-79Touring numéro 2019-09 septembre Page 80-81Touring numéro 2019-09 septembre Page 82-83Touring numéro 2019-09 septembre Page 84-85Touring numéro 2019-09 septembre Page 86-87Touring numéro 2019-09 septembre Page 88-89Touring numéro 2019-09 septembre Page 90-91Touring numéro 2019-09 septembre Page 92