Touring n°2019-09 septembre
Touring n°2019-09 septembre
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-09 de septembre

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : Touring Club Suisse

  • Format : (210 x 282) mm

  • Nombre de pages : 92

  • Taille du fichier PDF : 34,4 Mo

  • Dans ce numéro : parés pour le grand décollage.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
MOBILITÉ Deux-roues motorisés  : un tintamarre qui divise Le bruit du trafic dérange à peu près tout le monde. Lorsqu’il s’agit de celui des motos, les opinions divergent  : les uns y entendent une douce mélodie, les autres un boucan d’enfer. Mais à quel point les motos sont-elles réellement bruyantes ? TEXTE DINO NODARI Elles rugissent et vrombissent en arpentant les routes des cols, le clapet d’échappement ouvert. Un son lourd qui contribue pour de nombreux motards au sentiment de liberté recherché. Pour les autres – les résidents ou les randonneurs –, il s’agit simplement de nuisances superflues. Les plaintes concernant le bruit des motos sont à la hausse, et pas uniquement dans les cols alpins. Les mesures sonores effectuées par la police et diverses organisations prouvent que les victimes du bruit n’ont pas tort  : les motos sont trop bruyantes. C’est pour cette raison que le TCS a testé 29 véhicules pour le compte de l’Office fédéral de l’environnement (OFEN). Il s’agissait de 16 motos, de 7 scooters et, Micro trottoir Le TCS a mis 29 véhicules sur la sellette pour le compte de l’Office fédéral de l’environnement. 28 touring septembre 2019 à titre comparatif, de 6 voitures. Quatre motos étaient équipées d’un système d’échappement sport, l’une d’entre elles d’un moteur électrique. Les scooters se singularisent par leurs transmissions à variation continue. L’un des scooters était équipé d’une propulsion électrique. Le panel des voitures était composé d’une compacte, d’un break, d’un monospace, d’un SUV, d’une sportive et d’un modèle électrique. Bruyante, la Ferrari Premier constat intéressant  : la mesure des émissions sonores a démontré qu’une Ferrari F430 Spider, par exemple, est beaucoup plus bruyante qu’une moto dans les virages et en sortie de courbe. Les valeurs les plus élevées pour ce bolide correspondaient à celles de 24 véhi- REVÊTEMENTS PHONOABSORBANTS La meilleure réduction de bruit est obtenue en installant des revêtements routiers silencieux. Une surface fine constituée de petits granulats réduit sensiblement le bruit de roulement dès l’origine. Les pores de la chaussée contribuent également à absorber une partie du bruit résiduel. Les coûts d’installation ne diffèrent plus beaucoup de ceux d’un revêtement conventionnel. En revanche, la couche supérieure doit généralement être remplacée plus tôt. Ces frais supplémentaires peuvent souvent être compensés par le fait que des mesures structurelles coûteuses, tels les murs antibruit, deviennent inutiles, ce qui apporte également des avantages significatifs du point de vue de l’urbanisme. En Suisse romande, de telles chaussées silencieuses sont installées depuis de nombreuses années et elles sont désormais utilisées plus fréquemment en Suisse alémanique et au Tessin. Les revêtements silencieux, à l’état neuf, réduisent le niveau sonore d’environ 6 décibels. En fin de vie, ils atteignent encore une réduction du bruit d’environ 3 décibels, ce qui correspond à une diminution de moitié du trafic. MAURITIUS IMAGES
cules circulant simultanément et respectant le niveau sonore maximal admissible. En comparant les différentes motos, le TCS a pu constater que la perception subjective du bruit ne correspondait pas aux valeurs mesurées. Les motos à quatre cylindres sont souvent perçues comme étant plus silencieuses que les gros cubes bicylindres. En tout état de cause, les mesures n’ont pas reflété cette idée-là. Les motos plus anciennes, au kilométrage élevé, ne se sont pas significativement révélées plus bruyantes que les autres. Rythmique électrique Le son de la moto électrique s’est avéré particulièrement pénétrant à l’accélération. Le bruit qui domine semble être un mélange entre le « chant de la transmission » et le « cliquetis de la chaîne ». Les valeurs mesurées la placent en milieu de peloton. Pour ce qui est de la voiture électrique, c’est le bruit de roulement des pneus qui domine, surtout en phase d’accélération. Les véhicules à propulsion électrique présentent, le cas échéant, des émissions sonores inférieures uniquement lorsqu’ils roulent à basse vitesse et à faible charge. Il est à noter que la mesure des systèmes d’échappement sport autorisés en Suisse n’indique pas un niveau acoustique plus élevé que pour les systèmes standard les plus bruyants. Les systèmes d’échappement sport n’ont posé aucun problème, à condition qu’ils n’aient pas été modifiés par le propriétaire du véhicule. Un style de conduite adapté s’impose Globalement, on peut affirmer qu’aucun niveau de bruit excessif n’a été constaté sur les motos équipées de façon conforme. Si l’on compare le niveau sonore des motos (en moyenne et sans tenir compte des scooters) avec celui des voitures (sans la Ferrari), on constate que les motos sont plus bruyantes de 4,4 décibels en virage et de 3,2 décibels en conduite constante, mais de 12,9 décibels en sortie de courbe. Les bruits inutiles peuvent donc être évités avant tout en adaptant son style de conduite. Un autre point concerne les systèmes d’échappement illégaux ou modifiés. Si le son d’une moto est modifié à 83,5 décibels, la machine fera plus de bruit que deux motos circulant de manière simultanée et réglées à 80 décibels. ◆ Toujours parfaitement concentré au volant Si vous consultez votre smartphone ou écrivez des messages en conduisant un véhicule, vous commettez une infraction. Vous êtes passible d’une amende, mais également d’un retrait de votre permis de conduire. TEXTE URS-PETER INDERBITZIN Certains comportements au volant font froid dans le dos. Conversations téléphoniques, consultation du smartphone et même envoi de SMS sont hélas monnaie courante. On a même vu des inconscients qui se projetaient des films ou tapotaient sur le clavier de leur ordinateur portable tout en conduisant. Inutile de préciser que de tels comportements sont strictement prohibés. La loi sur la circulation routière (LCR) exige des conducteurs qu’ils prennent toutes les mesures de prudence nécessaires pour rester maîtres de leur véhicule en toutes circonstances. Leur attention doit se porter totalement sur la route, de telle sorte qu’ils soient en mesure de réagir de manière adéquate et sans délai en cas de danger. Tout cela en tenant compte de circonstances particulières, à savoir la densité du trafic, les conditions atmosphériques, l’heure, la visibilité et les sources prévisibles de danger. Une main sur le volant Quand la situation du trafic le permet, le conducteur est autorisé à porter son regard sur le tableau de bord pour vérifier sa vitesse ou sa réserve de carburant. Nul ne l’accusera d’être insuffisamment à son affaire lorsqu’il consulte la montre de bord ou son écran de navigation. Cependant, il n’est pas autorisé d’effectuer des actions rendant la conduite du véhicule plus difficile. Le volant doit toujours être tenu au moins d’une main. L’autre peut servir à changer de vitesse et à actionner les clignotants, les essuieglaces ou tout autre équipement de bord. En cas de non-respect de la réglementation, les conducteurs ne s’exposent pas seulement à une amende, mais également à un retrait de leur permis de conduire. C’est ce qu’illustre un exemple qui s’est produit dans le canton d’Argovie. Tout en conduisant, un automobiliste avait griffonné quelques mots sur une feuille de papier placée sur le volant. La justice cantonale l’a condamné à une amende de 200 fr., mais la sentence ne s’est pas arrêtée là. L’autorité administrative a considéré cette infraction comme moyennement grave et prononcé un retrait de permis d’une durée d’un mois. Une décision confirmée plus tard par le Tribunal fédéral. Le fait que le conducteur ait constamment gardé les deux mains sur le volant et n’ait pas dû changer de position pour écrire n’a pas été porté à son crédit. Selon l’arrêt du Tribunal fédéral (1C_566/2018), ce comportement a rendu sa main droite moins disponible, rendant la conduite plus difficile et permettant de considérer que le conducteur n’aurait pas été en mesure de réagir à temps et de manière adé- quate si une situation dangereuse s’était présentée. ◆ URS-PETER INDERBITZIN expert juridique PARLONS DROIT septembre 2019 touring 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Touring numéro 2019-09 septembre Page 1Touring numéro 2019-09 septembre Page 2-3Touring numéro 2019-09 septembre Page 4-5Touring numéro 2019-09 septembre Page 6-7Touring numéro 2019-09 septembre Page 8-9Touring numéro 2019-09 septembre Page 10-11Touring numéro 2019-09 septembre Page 12-13Touring numéro 2019-09 septembre Page 14-15Touring numéro 2019-09 septembre Page 16-17Touring numéro 2019-09 septembre Page 18-19Touring numéro 2019-09 septembre Page 20-21Touring numéro 2019-09 septembre Page 22-23Touring numéro 2019-09 septembre Page 24-25Touring numéro 2019-09 septembre Page 26-27Touring numéro 2019-09 septembre Page 28-29Touring numéro 2019-09 septembre Page 30-31Touring numéro 2019-09 septembre Page 32-33Touring numéro 2019-09 septembre Page 34-35Touring numéro 2019-09 septembre Page 36-37Touring numéro 2019-09 septembre Page 38-39Touring numéro 2019-09 septembre Page 40-41Touring numéro 2019-09 septembre Page 42-43Touring numéro 2019-09 septembre Page 44-45Touring numéro 2019-09 septembre Page 46-47Touring numéro 2019-09 septembre Page 48-49Touring numéro 2019-09 septembre Page 50-51Touring numéro 2019-09 septembre Page 52-53Touring numéro 2019-09 septembre Page 54-55Touring numéro 2019-09 septembre Page 56-57Touring numéro 2019-09 septembre Page 58-59Touring numéro 2019-09 septembre Page 60-61Touring numéro 2019-09 septembre Page 62-63Touring numéro 2019-09 septembre Page 64-65Touring numéro 2019-09 septembre Page 66-67Touring numéro 2019-09 septembre Page 68-69Touring numéro 2019-09 septembre Page 70-71Touring numéro 2019-09 septembre Page 72-73Touring numéro 2019-09 septembre Page 74-75Touring numéro 2019-09 septembre Page 76-77Touring numéro 2019-09 septembre Page 78-79Touring numéro 2019-09 septembre Page 80-81Touring numéro 2019-09 septembre Page 82-83Touring numéro 2019-09 septembre Page 84-85Touring numéro 2019-09 septembre Page 86-87Touring numéro 2019-09 septembre Page 88-89Touring numéro 2019-09 septembre Page 90-91Touring numéro 2019-09 septembre Page 92