Touring n°2019-06 juin
Touring n°2019-06 juin
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-06 de juin

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : Touring Club Suisse

  • Format : (210 x 282) mm

  • Nombre de pages : 92

  • Taille du fichier PDF : 31,8 Mo

  • Dans ce numéro : l'art de voyager en famille.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 78 - 79  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
78 79
CLUB Rencontre de héros Scott salue un autre cosplayer sur le stand du TCS. ciété Creative Exhibition Promotions, tout spécialement pour le TCS. Ils ont utilisé principalement de la mousse, une sorte de caoutchouc avec des propriétés thermiques particulières, et du Worbla, un thermoplastique qui assure la stabilité. Le costume se compose d’une combinaison deux pièces et d’un système de ceinture auquel les parties poitrine et épaules sont attachées. Le velcro est utilisé pour s’habiller et se déshabiller rapidement. « Il faut cependant compter 30 minutes pour effectuer la transformation, car l’électronique doit être complètement connectée », nous avoue sa directrice, Nastassja Köhler. Elle nous explique en outre ce que représente ce cosplay et dans quelle mesure il véhicule les valeurs du TCS  : « Scott vient en aide, il est un héros, un protecteur et un modèle. » Scott est à découvrir lors d’événements e-sport ou à l’occasion d’expositions telles que Polymanga. Cosplay Née au Japon, la pratique devient toujours plus populaire. 78 touring juin 2019 Nouvelle forme de sponsoring Qu’ont en commun un club de mobilité et le gaming ? Outre l’objectif de créer une offre tendance pour les jeunes membres, la stratégie déclarée du TCS est de s’éloigner du sponsoring traditionnel et de créer ses propres événements, comme l’explique Marcus Brugger, responsable Brand Communication & Sponsoring au TCS. « Pour nous, il était clair dès le départ qu’il ne s’agissait pas simplement de parrainer une équipe existante ou une compétition, mais de créer notre propre plateforme, respectivement notre propre ligue, pour nos activités d’e-sports. Ce que nous avons réalisé avec succès avec la TCS eSports League », poursuit-il. En outre, le jeu d’auto-balle Rocket League s’est avéré très approprié pour établir un lien avec cette notion de mobilité. Retour à Polymanga. Outre les nombreux cosplays, il est surprenant de constater le nombre de personnes ayant trouvé le chemin d’un tel salon. Après tout, il s’agit d’un monde résolument virtuel, qui se déroule par écrans interposés. Preuve que l’image du gaming et de l’e-sport a évolué. Car auparavant, un joueur était souvent vu comme un enfant asocial, coincé dans son monde virtuel. Aujourd’hui, ces athlètes numériques sont acceptés et respectés, voire admirés, comme le prouvent les millions de « followers » et de spectateurs qui hantent les plateformes de streaming telles que Youtube ou Twitch. En Asie, les meilleurs e-sportifs remplissent déjà des stades. Un Suisse sur trois joue En Suisse, plus d’une personne sur trois joue à un jeu vidéo, sur son smartphone, son PC ou sa console, au moins une fois par LA TCS ESPORTS LEAGUE Après une première réussie l’an dernier, la deuxième saison de la TCS eSports League est en cours. Les meilleurs joueurs s’affrontent en équipes de trois dans le jeu d’autoballe Rocket League, l’un des plus populaires en Suisse avec plus de 60 000 joueurs actifs recensés. Dix équipes sont désormais intégrées dans cette ligue, contre huit précédemment. Les places en play-off vont également être augmentées, de quatre à six équipes. Tous les matchs seront diffusés et commentés sur la plateforme Twitch. Deux Coupes Challenger permettront aux nouvelles équipes de se qualifier pour la saison suivante. Les amateurs auront l’occasion de jouer pour différents prix. Cette année, le montant total des gains mis en jeu s’élève à 15 000 francs. Infos et inscription  : tcs-esports-league.ch « Aujourd’hui, je suis Kirito » Dan (17 ans), l’un des 40 000 visiteurs.
Sur le stand TCS, il est possible de se lancer spontanément dans le jeu Rocket League. semaine et 10% de la population suisse s’y adonnent quotidiennement. Bien que cette statistique ne soit pas étonnante, nous avons pu, pour la première fois, obtenir un aperçu de notre comportement de jeu grâce à une étude représentative. L’étude « eSports Suisse 2019 » réalisée par l’Université des sciences appliquées de Zurich, en partenariat avec UPC, le Groupe Bâloise et le TCS, a révélé, entre autres, qu’un joueur ou e-athlète consacre en moyenne 11 heures par semaine à sa passion et dépense 1270 fr. par an en matériel, logiciels et accessoires. Le but était également de savoir s’il s’agissait de « simples » joueurs ou d’e-athlètes pratiquant ce sport en compétition ou même de manière professionnelle. Selon l’étude, quelque 42 500 personnes en Suisse gagneraient de l’argent avec le sport électronique. Et la tendance est à la hausse. L’intérêt croissant du public est, sans aucun doute, l’une des raisons pour lesquelles l’industrie est en mesure de payer des prix de plus en plus élevés et qu’un nombre accru de joueurs deviennent des professionnels. Toujours selon l’étude, en e-Sport, il existe plus de spectateurs que de joueurs. Tout comme dans un match de football (réel), les e-athlètes proposent un divertissement attractif de haut niveau. Les personnes intéressées ont le loisir de découvrir cela par euxmêmes en suivant les matchs de la TCS eSports League en direct et avec commentaires sur twitch.tv. N’oubliez pas le pop-corn ! ◆ EN CHEMIN Que paient les compagnies ? « Lorsque je suis parti en vacances en avion, mon équipement de sport est arrivé à destination en retard. Que dois-je faire ? » TEXTE VERA BEUTLER Selon la Convention de Montréal, la compagnie aérienne doit indemniser les dommages causés par le retard des bagages. Dans le cas d’un équipement sportif, cela peut inclure la location d’un remplacement sur place. Si vos affaires n’étaient pas à bord, signalez-le immédiatement au guichet « Lost&found » et à la compagnie aérienne, par écrit, au plus tard 21 jours après que l’équipement vous a été restitué. Afin de pouvoir prouver les dommages, photographiez votre équipement avant le départ et conservez les reçus des frais de remplacement et des dépenses supplémentaires. S’il est aussi possible de prouver que vous ne pouviez pas vous passer d’un programme sportif et qu’aucune alternative n’entrait en ligne de compte, vous aurez de bonnes chances d’être indemnisé, en l’occurrence le paiement au moins partiel de la location de l’équipement sportif. Les compagnies appliquent différentes pratiques, mais la limite supérieure de remboursement, en LEX4YOU Vera Beutler, responsable de lex4you. lex4you est une plateforme interactive fournissant des renseignements juridiques axés sur la vie quo tidienne facilement compréhensibles. Le TCS se tient à vos côtés pour toute question juridique  : lex4you.ch L’EXPERT TCS 123RF vertu de la Convention de Montréal, se situe à environ 1600 fr. Attention  : si votre équipement vient du marché aux puces, la compagnie n’entrera pas en matière pour payer les frais de location d’un équipement coûteux. Et si vous voyagez avec des appareils dont le coût et dont la location de remplacement dépassent largement ces 1600 fr. ? Vous devez le déclarer à la compagnie aérienne et payer la surtaxe requise avant de pouvoir vous enregistrer. La compagnie devra alors vous rembourser le montant indiqué, à moins qu’elle ne puisse prouver que vous n’avez aucun intérêt réel dans la location de remplacement. ◆ juin 2019 touring 79



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Touring numéro 2019-06 juin Page 1Touring numéro 2019-06 juin Page 2-3Touring numéro 2019-06 juin Page 4-5Touring numéro 2019-06 juin Page 6-7Touring numéro 2019-06 juin Page 8-9Touring numéro 2019-06 juin Page 10-11Touring numéro 2019-06 juin Page 12-13Touring numéro 2019-06 juin Page 14-15Touring numéro 2019-06 juin Page 16-17Touring numéro 2019-06 juin Page 18-19Touring numéro 2019-06 juin Page 20-21Touring numéro 2019-06 juin Page 22-23Touring numéro 2019-06 juin Page 24-25Touring numéro 2019-06 juin Page 26-27Touring numéro 2019-06 juin Page 28-29Touring numéro 2019-06 juin Page 30-31Touring numéro 2019-06 juin Page 32-33Touring numéro 2019-06 juin Page 34-35Touring numéro 2019-06 juin Page 36-37Touring numéro 2019-06 juin Page 38-39Touring numéro 2019-06 juin Page 40-41Touring numéro 2019-06 juin Page 42-43Touring numéro 2019-06 juin Page 44-45Touring numéro 2019-06 juin Page 46-47Touring numéro 2019-06 juin Page 48-49Touring numéro 2019-06 juin Page 50-51Touring numéro 2019-06 juin Page 52-53Touring numéro 2019-06 juin Page 54-55Touring numéro 2019-06 juin Page 56-57Touring numéro 2019-06 juin Page 58-59Touring numéro 2019-06 juin Page 60-61Touring numéro 2019-06 juin Page 62-63Touring numéro 2019-06 juin Page 64-65Touring numéro 2019-06 juin Page 66-67Touring numéro 2019-06 juin Page 68-69Touring numéro 2019-06 juin Page 70-71Touring numéro 2019-06 juin Page 72-73Touring numéro 2019-06 juin Page 74-75Touring numéro 2019-06 juin Page 76-77Touring numéro 2019-06 juin Page 78-79Touring numéro 2019-06 juin Page 80-81Touring numéro 2019-06 juin Page 82-83Touring numéro 2019-06 juin Page 84-85Touring numéro 2019-06 juin Page 86-87Touring numéro 2019-06 juin Page 88-89Touring numéro 2019-06 juin Page 90-91Touring numéro 2019-06 juin Page 92