Touring n°2019-05 mai
Touring n°2019-05 mai
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-05 de mai

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : Touring Club Suisse

  • Format : (210 x 282) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 28 Mo

  • Dans ce numéro : ludiques et utiles, les drones.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
Le phare de Dornbusch, symbole de Hiddensee. Bande de terre dans la Baltique 48 touring mai 2019 Hiddensee a toujours attiré les artistes et, du temps de la RDA, les dissidents. A ce jour, la petite île du nord de l’Allemagne à l’ouest de Rügen a su conserver la simplicité et l’authenticité qui font son charme. REPORTAGE JULIANE LUTZ
ISTOCK La digue située entre Vitte et Kloster est balayée par un vent violent, et il faut s’accrocher pour se maintenir en selle. Hiddensee séduit ses visiteurs, mais les soumet à rude épreuve. Depuis longtemps, la voiture est bannie et les déplacements se font essentiellement à vélo. Située dans la Baltique à l’ouest de Rügen, cette bande de terre venteuse, qui s’étire sur 18,6 kilomètres et qui ne mesure à certains endroits que 250 mètres de large, est un lieu quasi mythique. Une abbaye cistercienne y est fondée en 1296, mais c’est le raz-de-marée de 1872 qui fait connaître l’île. Le monde extérieur découvre alors la détresse des insulaires, dont le bétail a été emporté par les flots. On récolte de l’argent pour leur venir en aide. Et les premiers visiteurs ne tardent pas à affluer. Peu spectaculaire Ce joli coin de terre – ou söte Länneken, comme le nomment les autochtones – n’a jamais cédé à la tentation du chic. Les quatre localités qui forment la commune de Seebad Insel Hiddensee sont toutes raccordées au réseau électrique depuis 1972 seulement. Ici, point de promenades en bord de mer ni d’hôtels élégants, la plupart des touristes sont logés dans des appartements de vacances. L’île dispose d’autres atouts  : landes, dunes, plages étendues et phares légendaires, le Gellenfeuer dans le sud, et, surtout, le Dornbusch dans le nord. On aime sa nature intacte, son mode de vie simple. Loin du stress, on se détend vraiment, on parcourt l’île à vélo sur des chemins de terre, on savoure tranquillement un sandwich au poisson au chalutier Willi, on se baigne, nu ou en maillot, en toute décontraction. Villégiature des artistes Dès les années 1900, des artistes séjournent à Hiddensee et contribuent à BON À SAVOIR Accès  : p.ex. vol pour Hambourg, train jusqu’à Stralsund, ferry pour Hiddensee. Hébergement  : Appartement-Haus Dornbusch (bon restaurant) ou appartements de vacances, hiddenseeservice.de Location de vélos  : chez Pehl, à Kloster. Visites  : maison de Gerhart Hauptmannet Heimatmuseum à Kloster. Randonnée thématique avec Marion Magas. Les sandwichs au poisson de Willi’s Kutter sont délicieux. son renom. Parmi eux, Ringelnatz, Feuchtwanger, Fallada et Gerhart Hauptmann. En 1930, l’auteur achète la villa Seedorn, à Kloster, où il passera chaque été jusqu’en 1943. Il est enterré dans l’île. Transformée en musée en 1956, la maison vaut le détour. L’intérieur est resté pratiquement inchangé et accueille des lectures. Marion Magas sait tout des artistes et des célèbres femmes peintres de Hiddensee. Le temps d’une randonnée thématique, elle dévoile les beautés cachées de l’île. Du temps de la RDA, celle-ci accueillait les travailleurs et non les bonzes du parti. Chacun rêvait d’y passer des vacances. Y séjournaient également les dissidents et ceux qui attendaient leur autorisation de sortie. Attablé dans un bistrot, un artiste de Berlin-Est nous confie venir ici chaque été depuis 1970 et s’y être toujours senti plus libre qu’ailleurs, presque comme à l’étranger. Aujourd’hui encore, ce sentiment de liberté est bien présent quand on pédale, cheveux au vent, en direction du phare de Gellenfeuer avec la mer pour tout horizon et sans croiser âme qui vive. ◆ Emblématique exemple de l’architecture de Hiddensee. Restaurateur et agriculteur Mathias Schilling sur Öhe, son île. LOISIRS Roi de la gastronomie Mathias Schilling n’est pas originaire de Hiddensee, mais il y est incontournable. Depuis quelques années, cet employé d’hôtel et agriculteur fait souffler un vent nouveau sur la restauration de l’île. Schillings Hafenamt, à Kloster, et le restaurant de poisson Hafenkater, à Vitte, sont situés là où les passagers débarquent du ferry. A Vitte, cet entrepreneur de 37 ans tient également Tante Hedwig, café et magasin de la ferme, où il vend notamment des produits carnés estampillés Insel Öhe, sa propre marque de viande bio. Il vit avec sa femme et leurs deux enfants sur l’îlot d’Öhe, propriété de la famille depuis 752 ans, séparé de Schaprode sur l’île de Rügen par un étroit bras de mer. En 2006, il s’y est lancé dans l’élevage bovin et en 2011, il a apporté la première pierre à son empire gastronomique en ouvrant, à Schaprode Schillings Gasthof, meilleure table de Rügen. C’est dans ce port, où les pêcheurs de Hiddensee déchargent leur prise, qu’il a eu l’idée de lancer avec eux la marque Hiddenseer Kutterfisch. On la trouve, entre autres, dans le grand magasin berlinois KaDeWe. Mathias Schilling ouvrira prochainement à Vitte l’établissement Das Rote Haus, qui accueillera des événements pop-up culinaires. On n’a décidément pas fini d’entendre parler de lui ! mai 2019 touring 49



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Touring numéro 2019-05 mai Page 1Touring numéro 2019-05 mai Page 2-3Touring numéro 2019-05 mai Page 4-5Touring numéro 2019-05 mai Page 6-7Touring numéro 2019-05 mai Page 8-9Touring numéro 2019-05 mai Page 10-11Touring numéro 2019-05 mai Page 12-13Touring numéro 2019-05 mai Page 14-15Touring numéro 2019-05 mai Page 16-17Touring numéro 2019-05 mai Page 18-19Touring numéro 2019-05 mai Page 20-21Touring numéro 2019-05 mai Page 22-23Touring numéro 2019-05 mai Page 24-25Touring numéro 2019-05 mai Page 26-27Touring numéro 2019-05 mai Page 28-29Touring numéro 2019-05 mai Page 30-31Touring numéro 2019-05 mai Page 32-33Touring numéro 2019-05 mai Page 34-35Touring numéro 2019-05 mai Page 36-37Touring numéro 2019-05 mai Page 38-39Touring numéro 2019-05 mai Page 40-41Touring numéro 2019-05 mai Page 42-43Touring numéro 2019-05 mai Page 44-45Touring numéro 2019-05 mai Page 46-47Touring numéro 2019-05 mai Page 48-49Touring numéro 2019-05 mai Page 50-51Touring numéro 2019-05 mai Page 52-53Touring numéro 2019-05 mai Page 54-55Touring numéro 2019-05 mai Page 56-57Touring numéro 2019-05 mai Page 58-59Touring numéro 2019-05 mai Page 60-61Touring numéro 2019-05 mai Page 62-63Touring numéro 2019-05 mai Page 64-65Touring numéro 2019-05 mai Page 66-67Touring numéro 2019-05 mai Page 68-69Touring numéro 2019-05 mai Page 70-71Touring numéro 2019-05 mai Page 72-73Touring numéro 2019-05 mai Page 74-75Touring numéro 2019-05 mai Page 76-77Touring numéro 2019-05 mai Page 78-79Touring numéro 2019-05 mai Page 80-81Touring numéro 2019-05 mai Page 82-83Touring numéro 2019-05 mai Page 84