Touring n°2019-05 mai
Touring n°2019-05 mai
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-05 de mai

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : Touring Club Suisse

  • Format : (210 x 282) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 28 Mo

  • Dans ce numéro : ludiques et utiles, les drones.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
peut être remplacé jusqu’à deux fois, même en cas de collision dont l’utilisateur est responsable. Les drones DJI sont également les seuls à être équipés d’un système de détection d’obstacles, ainsi que de l’affichage du temps de vol et de la capacité vidéo-image restante. Ils sont aussi les seuls nécessitant un enregistrement préalable dans l’application avant de pouvoir voler. Test de drones 2019 Marque Modèle Un autre appareil a été jugé « très recommandé », il s’agit du Parrot Anafi. Sa taille est comparable à celle du Mavic Air, avec un poids légèrement inférieur. Ce drone a obtenu de bons résultats en ce qui concerne ses caractéristiques de vol, mais de légères corrections d’altitude doivent être effectuées en vol stationnaire. En termes de vent et de vitesse de pointe, il est à la traîne par rapport au Mavic Air. Les options en réglage de vol de ce drone sont excellentes. On a ici la possibilité d’adapter les paramètres d’une zone donnée en fonction de ses besoins personnels. L’appli s’avère très claire et facile à comprendre. La caméra de l’Anafi se situe en milieu de peloton des drones testés. L’utilisation des réglages de la caméra a été résolue avec aisance et les possibilités d’ajustements vidéo sont plus étendues qu’avec l’Air Mavic. Il est cependant dommage que les fonctions follow me et waypoint ne soient disponibles que moyennant un supplément. Sinon, l’offre de programmes automatiques est bonne et il s’agit du seul drone du test dont la caméra peut s’incliner à 180 degrés. En termes d’efficacité, l’Anafi devance la Mavic Air en Wingsland S6 réalisant un temps de vol d’environ 24 minutes. Le modèle Yuneec Mantis Q est quant à lui « recommandé ». Légèrement plus grand que le Mavic Air ou que l’Anafi, il est également plus lourd. Le Mantis Q n’a pas réussi à convaincre entièrement au niveau de ses caractéristiques de vol. Il peine à garder sa position et son altitude en vol stationnaire manque de stabilité. L’appareil est très agile et rapide. En termes de fonctionnement et de maniabilité, l’appli du Mantis Q est d’un niveau largement inférieur à celles du Parrot et du DJI. La caméra du Mantis Q ne convient pas entièrement pour les photos ou les vidéos car elle n’est pas dotée d’un stabilisateur mécanique de l’image. De niveau similaire à l’Anafi pour ce qui est des réglages photo, Yuneec Mantis Q Parrot Anafi DJI Mavic Air il est en revanche nettement à la traîne pour les réglages vidéo. Les programmes de vol automatique pourraient être plus étendus et la protection de la caméra s’avère lacunaire. L’autonomie du Mantis Q est en revanche convaincante, avec un vol de 27 minutes et un temps de recharge de batterie relativement court. Le Wingsland S6, lui, n’a été gratifié que de la mention globale « recommandé sous réserve ». Il s’agit du drone le plus petit et le plus léger du test. Ses caractéristiques de vol déçoivent et il présente globalement les mêmes faiblesses que le Mantis Q. De plus, sa portée technique et optique est limitée à environ 100 mètres. En termes de vitesse de pointe, le S6 est incapable de régater avec les autres modèles. Les possibilités de réglage en vol DJI Mavic 2 Pro Poids (g) 230 480 320 430 907 Temps de vol durant le test TCS (en min.) 6 27 24 18 28 Résolution des photos 12 mégapixels 13 mégapixels 21 mégapixels 3 12 mégapixels 20 mégapixels Résolution des vidéos 4K 30fps 4K 30 fps 4K 30fps 4K 30fps 4K 30fps Acheté chez Microspot Conrad Conrad Digitec Digitec Prix 1 env. 200 (350) 2 env. 650 env. 750 env. 900 env. 1700 Pondération Caractéristiques de vol en extérieur et intérieur 0,30 45% 64% 72% 83% 88% Fonctionnement et maniabilité 0,10 57% 67% 77% 80% 82% Caméra 0,30 34% 54% 66% 72% 83% Finition et sécurité 0,10 64% 52% 65% 84% 83% Efficience 0,20 7% 61% 66% 56% 82% Note globale 37% 59% 69% 74% 84% Appréciation TCS ★★☆☆☆ ★★★☆☆ ★★★★☆ ★★★★☆ ★★★★★ 1 Fly-More Sets, à l’exception du S6 2 Prix avec télécommande optionnelle pour le S6, l’inclusion d’une télécommande est standard pour les autres drones 3 Mode large de la caméra, mode standard 16 mégapixels 14 touring mai 2019 La video du test tcs.ch/portail-video Très recommandé Parrot Anafi excellent 80–100% ★★★★★ très recommandé 60–79% ★★★★☆ recommandé 40–59% ★★★☆☆ recommandé sous réserve 20–39% ★★☆☆☆ non recommandé 0–19% ★☆☆☆☆
Recommandé Yuneec Mantis Q se limitent à la vitesse du vol horizontal. La télécommande était aux abonnés absents et a dû être achetée spécialement pour le test. La réaction aux commandes de contrôle s’est avérée être la moins bonne du test, tout comme son appli. Mais le point fort de cette application est le simulateur de vol intégré et le logiciel de montage vidéo. La caméra du S6 a déçu  : elle est fixée au drone et ne permet aucun basculement. L’efficacité du Wingsland S6 est également médiocre, avec un temps de vol de six minutes, donc largement inférieur à la moyenne. Conseils d’achat La plupart des drones sont des quadrocoptères, dotés de quatre moteurs. Ceux-ci sont équipés d’une caméra intégrée, sans transmission d’images en direct, et sont déjà disponibles à partir de 50 fr. Afin de s’assurer que le drone fasse preuve d’un minimum de stabilité, il est conseillé d’en acheter un équipé du système GPS intégré. La tendance dans la résolution des vidéos est depuis longtemps la 4K, c’est pourquoi les drones modernes offrent la possibilité d’enregistrer des vidéos de cette résolution. Une formation s’impose Avant même de penser à piloter un drone, il est conseillé de lire attentivement le manuel d’utilisation et de se familiariser avec son fonctionnement. Les cours de drones du TCS offrent par ailleurs un soutien dynamique dans le maniement de ces appareils et pour la connaissance des dispositions légales en vigueur. Durant cette formation, on apprend à maîtriser son appareil en toute sécurité, ainsi que les programmes complémentaires qui aideront à bien l’utiliser. Il est également conseillé d’établir une check-list avant chaque vol, dans laquelle les critères les plus importants sont vérifiés, ce qui permettra d’éviter toute mauvaise surprise une fois en l’air. Deux des testeurs du TCS Lars Tanner (g.) et Andrea Scuderi (d.). Quelques restrictions Comme les drones ne sont pas les seuls objets volants, il existe des règles auxquelles les propriétaires de ces appareils doivent se conformer. Les drones appartiennent à la catégorie des véhicules aériens sans pilote. Une distinction est faite ici si l’engin dépasse un poids en vol de 30 kg. En principe, aucun permis de vol n’est requis pour l’exploitation de drones de moins de 30 kg. Pour ceux dont le poids est compris entre 0,5 et 30 kg, il existe toutefois des restrictions d’utilisation. Par exemple, il est interdit de les faire voler, sans autorisation, à moins de 100 mètres d’une foule (24 personnes) ou au-dessus de celle-ci. En outre, une assurance responsabilité civile avec un montant de couverture d’au minimum 1 mio de francs est nécessaire pour les faire voler. Demeure aussi interdit le vol de drones dans un rayon de 5 kilomètres autour d’un aéroport sans l’aval de l’exploitant ou, concernant les grands aéroports, sans l’autorisation de Skyguide. Les aérodromes dépendant du contrôle aérien possèdent des Recommandé sous réserve Wingsland S6 zones de sécurité dans lesquelles les vols ne peuvent pas dépasser 150 mètres à partir du sol. Il est interdit à tous les drones de voler dans des territoires de chasse et dans les réserves naturelles et d’oiseaux migrateurs. Ces zones et celles situées autour des aérodromes et des aéroports sont visibles sur la carte des drones établie par l’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC). Voler à proximité des zones d’intervention de secours ou de police sans l’autorisation du responsable des opérations est également prohibé. Les cantons et les communes peuvent édicter leurs propres réglements sur les drones. Les interdictions aériennes temporaires lors de grands événements (p.ex. le Forum économique mondial de Davos) s’appliquent aux drones et peuvent être consultées sur skybriefing.ch. Les interdictions momentanées de vol ne figurent pas sur la carte des drones de l’OFAC. Il faut aussi se conformer à la loi sur la protection des données. ◆ DOSSIER CONSEILS DU TCS Une préparation de vol adéquate prévient la mise en danger d’autres personnes et les violations de la loi. Respecter les règlements de vol nationaux, cantonaux et locaux. L’altitude Return Home doit être adaptée avant chaque décollage. (c’est l’altitude à laquelle le drone revient automatiquement vers le pilote pour son atterrissage). Les autocollants réfléchissants augmentent la visibilité du drone. Prévoir une réserve suffisante pour le vol de retour (30% de la capacité). Il est recommandé de commencer sur un terrain stable. Les personnes étrangères au vol ne voient pas ce que voit le drone. mai 2019 touring 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Touring numéro 2019-05 mai Page 1Touring numéro 2019-05 mai Page 2-3Touring numéro 2019-05 mai Page 4-5Touring numéro 2019-05 mai Page 6-7Touring numéro 2019-05 mai Page 8-9Touring numéro 2019-05 mai Page 10-11Touring numéro 2019-05 mai Page 12-13Touring numéro 2019-05 mai Page 14-15Touring numéro 2019-05 mai Page 16-17Touring numéro 2019-05 mai Page 18-19Touring numéro 2019-05 mai Page 20-21Touring numéro 2019-05 mai Page 22-23Touring numéro 2019-05 mai Page 24-25Touring numéro 2019-05 mai Page 26-27Touring numéro 2019-05 mai Page 28-29Touring numéro 2019-05 mai Page 30-31Touring numéro 2019-05 mai Page 32-33Touring numéro 2019-05 mai Page 34-35Touring numéro 2019-05 mai Page 36-37Touring numéro 2019-05 mai Page 38-39Touring numéro 2019-05 mai Page 40-41Touring numéro 2019-05 mai Page 42-43Touring numéro 2019-05 mai Page 44-45Touring numéro 2019-05 mai Page 46-47Touring numéro 2019-05 mai Page 48-49Touring numéro 2019-05 mai Page 50-51Touring numéro 2019-05 mai Page 52-53Touring numéro 2019-05 mai Page 54-55Touring numéro 2019-05 mai Page 56-57Touring numéro 2019-05 mai Page 58-59Touring numéro 2019-05 mai Page 60-61Touring numéro 2019-05 mai Page 62-63Touring numéro 2019-05 mai Page 64-65Touring numéro 2019-05 mai Page 66-67Touring numéro 2019-05 mai Page 68-69Touring numéro 2019-05 mai Page 70-71Touring numéro 2019-05 mai Page 72-73Touring numéro 2019-05 mai Page 74-75Touring numéro 2019-05 mai Page 76-77Touring numéro 2019-05 mai Page 78-79Touring numéro 2019-05 mai Page 80-81Touring numéro 2019-05 mai Page 82-83Touring numéro 2019-05 mai Page 84