Touring n°2019-04 avril
Touring n°2019-04 avril
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-04 de avril

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : Touring Club Suisse

  • Format : (210 x 282) mm

  • Nombre de pages : 92

  • Taille du fichier PDF : 29,1 Mo

  • Dans ce numéro : équipement vélo pour jungle urbaine.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
même élasticité, des pédales munies de réflecteurs à l’avant et l’arrière. Casques et airbags Le TCS recommande le port du casque tant sur un vélo conventionnel que sur un e-bike d’une vitesse maximale de 25 km/h. Selon la loi, les casques cyclistes de norme SN EN 1078 sont obligatoires pour les vélos électriques rapides – les casques de cette norme sont enfin autorisés pour les cyclomotoristes. Un casque onéreux n’est pas forcément de meilleure qualité. Il doit bien s’ajuster sur la tête, ne pas serrer ni bouger ; les sangles entourant les oreilles et passant sous le menton doivent être bien fixées, mais sans exercer de pression. Il faut compter la largeur de deux doigts entre le casque et le sommet du nez, car seul un casque bien en place protège le visage. Songez à remplacer les casques anciens ou abîmés lors d’un choc, même si on ne voit aucun dommage à l’œil nu. Les casques dotés d’un éclairage intégré à l’avant et l’arrière, lumière clignotante et de stop, sont autorisés et accroissent la sécurité, mais ne remplacent en aucun cas l’éclairage du vélo lui-même. L’airbag Hövding 2.0 représente une alternative au casque. Porté comme collerette autour du cou, il protège la tête, la gorge et la nuque en cas de choc. L’importance d’être visible Au crépuscule et de nuit, le risque d’accident à vélo est 3 fois plus élevé que de jour. La nuit s’il pleut, neige ou que la lumière est éblouissante, le risque est multiplié par 10 ! L’éclairage joue un rôle sécuritaire déterminant. Il existe une multitude de procédés pour optimiser sa visibilité. Néanmoins, il convient de respecter quelques prescriptions de base. En plus de l’éclairage obligatoire, il est autorisé par la loi d’installer des dispositifs lumineux supplémentaires en nombre illimité. Seules restrictions, ne pas éblouir et répondre aux exigences légales en matière de couleur. Dans la mesure où le cycliste installe des clignoteurs pour indiquer les changements de direction, toute autre lumière clignotante se trouve alors interdite. A noter que les accessoires clignotants ne présentent pas que des avantages. 26 touring avril 2019 Certes on les voit de loin, mais il est difficile pour les autres usagers d’estimer la vitesse et la distance. En cas de réglage déficient, les phares modernes très puissants risquent d’éblouir les usagers circulant en sens inverse. Ils sont par conséquent déconseillés, à moins qu’ils ne soient pourvus d’une fonction variateur. Bonne visibilité Les cyclistes vêtus d’habits sombres sont visibles à une distance de 25 m seulement, contre 40 m avec des couleurs claires et fluorescentes, et 140 m avec des éléments réfléchissants. Des faits significatifs que rappelle la campagne Made visible. On trouve dans le commerce des articles comportant un éclairage intégré, par exemple des pédales avec une dynamo reliée à des LED, lesquels s’allument sous l’effet du mouvement de pédalage. La loi émet des réserves quant aux clignoteurs de direction logés dans les pédales. A cet endroit, le signal clignotant n’étant pas identifiable de façon univoque, le cycliste demeure tenu d’indiquer sa direction avec le bras. Quant aux lumières jaunes dans les pédales avant, arrière ou positionnées latéralement, elles sont autorisées, mais pas assimilées à un éclairage pour vélo. Des accessoires tels que les capuchons de valve clignotants lorsque la roue tourne ou les réflecteurs actifs de rayons doivent respecter le spectre de couleurs autorisé. On ne le dira jamais assez  : une bonne visibilité à vélo est primordiale pour la sécurité routière. Technologie salvatrice L’évolution de la technologie profite à la sécurité des cyclistes ; les véhicules motorisés disposent de nouveaux dispositifs capables de détecter à temps les deux-roues, par exemple le régulateur de vitesse adaptatif (ACC) et le système anticollision. Un capteur radar situé à l’avant du véhicule scanne une zone conique et repère toute présence située dans son champ, qu’il s’agisse d’un objet ou d’une personne. L’ACC adapte en permanence la vitesse de la voiture à celle du véhicule précédent et maintient la distance de sécurité adéquate.
MOBILITÉ CONSEILS DU TCS Les pistes et voies cyclables ne sont pas facultatives ; les cyclistes doivent les emprunter. Au crépuscule, la nuit et dans un tunnel, les vélos doivent circuler avec un phare non clignotant blanc à l’avant et rouge à l’arrière. Des éclairages supplémentaires sont autorisés s’ils n’éblouissent pas les autres usagers et respectent le spectre de couleurs autorisé. Les lumières aux casques et aux pédales sont autorisées, mais ne remplacent pas l’éclairage sur le vélo, ni le signe du bras. Les clignoteurs de direction sont autorisés s’ils sont de couleur jaune et montés par paire symétriquement. Le port du casque est conseillé à vélo ou e-bike lent (cyclomoteur  : casque cycliste ou motocycliste à choix) Les casques-airbags peuvent offrir une bonne protection. Ils ne sont pas autorisés sur un cyclomoteur ou un e-bike rapide. Les vêtements munis d’éléments réfléchissants sont visibles à une distance de 140m. Etre vu Casque de vélo Lumos. Le premier casque intelligent au monde ; il associe feux avant et arrière, freinage intensif et clignoteurs en un tout cohérent. Nathalie Schneitter Cette vététiste a commencé sa carrière internationale en 2004 par une victoire au championnat du monde de cross-country en catégorie junior. En 2008, elle s’est qualifiée pour les Jeux olympiques de Pékin et, en 2010, elle remporte la victoire à la coupe du monde de cross-country à Champéry. aavril 2019 touring 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Touring numéro 2019-04 avril Page 1Touring numéro 2019-04 avril Page 2-3Touring numéro 2019-04 avril Page 4-5Touring numéro 2019-04 avril Page 6-7Touring numéro 2019-04 avril Page 8-9Touring numéro 2019-04 avril Page 10-11Touring numéro 2019-04 avril Page 12-13Touring numéro 2019-04 avril Page 14-15Touring numéro 2019-04 avril Page 16-17Touring numéro 2019-04 avril Page 18-19Touring numéro 2019-04 avril Page 20-21Touring numéro 2019-04 avril Page 22-23Touring numéro 2019-04 avril Page 24-25Touring numéro 2019-04 avril Page 26-27Touring numéro 2019-04 avril Page 28-29Touring numéro 2019-04 avril Page 30-31Touring numéro 2019-04 avril Page 32-33Touring numéro 2019-04 avril Page 34-35Touring numéro 2019-04 avril Page 36-37Touring numéro 2019-04 avril Page 38-39Touring numéro 2019-04 avril Page 40-41Touring numéro 2019-04 avril Page 42-43Touring numéro 2019-04 avril Page 44-45Touring numéro 2019-04 avril Page 46-47Touring numéro 2019-04 avril Page 48-49Touring numéro 2019-04 avril Page 50-51Touring numéro 2019-04 avril Page 52-53Touring numéro 2019-04 avril Page 54-55Touring numéro 2019-04 avril Page 56-57Touring numéro 2019-04 avril Page 58-59Touring numéro 2019-04 avril Page 60-61Touring numéro 2019-04 avril Page 62-63Touring numéro 2019-04 avril Page 64-65Touring numéro 2019-04 avril Page 66-67Touring numéro 2019-04 avril Page 68-69Touring numéro 2019-04 avril Page 70-71Touring numéro 2019-04 avril Page 72-73Touring numéro 2019-04 avril Page 74-75Touring numéro 2019-04 avril Page 76-77Touring numéro 2019-04 avril Page 78-79Touring numéro 2019-04 avril Page 80-81Touring numéro 2019-04 avril Page 82-83Touring numéro 2019-04 avril Page 84-85Touring numéro 2019-04 avril Page 86-87Touring numéro 2019-04 avril Page 88-89Touring numéro 2019-04 avril Page 90-91Touring numéro 2019-04 avril Page 92