Touring n°2019-02 février
Touring n°2019-02 février
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-02 de février

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : Touring Club Suisse

  • Format : (210 x 282) mm

  • Nombre de pages : 86

  • Taille du fichier PDF : 29,5 Mo

  • Dans ce numéro : pleins feux sur les routes en Suisse.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
La voici enfin ! Ma récompense après la nuit blanche passée à Casablanca à la suite de l’annulation de mon vol vers Ouarzazate, ville balayée par une méchante tempête de sable. Posé sur un plateau argenté dans un restaurant branché de Marrakech, le fameux thé à la menthe dans sa théière traditionnelle – boisson servie ici partout en guise de bienvenue. Pourtant, jusqu’à l’arrivée du thé dans les bagages des commerçants anglais, au cours du 18e siècle, les Marocains étaient surtout des buveurs de café. Depuis, le thé noir bien sucré et agrémenté de menthe a conquis le pays au point d’être aujourd’hui incontournable. Cérémonie du thé sous le regard intéressé d’un baudet. 50 touring février 2019 Une chose est sûre  : après quelques verres de ce breuvage rafraîchissant, on supporte mieux la traversée du Haut Atlas sur des routes sinueuses. Un voyage qui passe par d’innombrables villages ocre s’accrochant au flanc des montagnes. Rochers et sédiments s’allient pour offrir un spectacle de couleurs saisissant. Cette région aride et sauvage, creusée de vallées verdoyantes, dégage un charme tout particulier. Hassan y paraît insensible, et pilote avec détermination son tout-terrain en direction du sud, à travers la vallée du Drâa et ses palmeraies, jusqu’à M’hamid, dernier village avant le désert marocain, qui s’étend sur une superficie de 150 km 2. S’élevant entre les deux tourelles du gîte, le soleil annonce une journée torride. J’ai à peine choisi ma table qu’un serveur vêtu d’une djellaba bleue s’approche avec une théière argentée. Hassan m’a appris qu’après avoir ajouté le sucre, je dois, pour qu’il soit bien réparti, transvaser le thé entre le verre et la théière au moins trois fois. Désaltérant, le thé remet d’aplombet me voici de nouveau à bord du tout-terrain qui file vers le reg, le désert rocheux. C’est peu dire que ça secoue. Disposées des deux côtés de la piste, de petites pyramides de pierres indiquent le chemin vers les nomades berbères, qui nous accueillent sous une tente mille fois rapiécée. Une fraîcheur agréable règne à l’intérieur. De l’extérieur nous parviennent les bêlements de centaines de chèvres. Accueil berbère Comme le veut la tradition, le chef de famille verse à ses visiteurs le thé de bienvenue. Pas question de refuser le verre tendu, ce serait une offense très mal perçue. Sillonné de rides, le visage de l’homme témoigne de la dureté de la vie dans le désert. Nous buvons notre thé en silence et prenons congé, un peu mal à l’aise. Pas un mot n’a été échangé au cours de cette brève entrevue. Quelques kilomètres cahoteux plus loin, notre caravane atteint une oasis où des ânes sauvages ont trouvé refuge. Des mains habiles préparent le repas de midi à l’ombre des palmiers et sous le regard méfiant des bêtes.
Un baudet particulièrement curieux s’intéresse de près au thé à la menthe, ou plutôt à la menthe fraîche. Il s’approche à petits pas, remuant ses grandes oreilles, puis s’arrête à environ deux mètres. Sans espoir de pouvoir le caresser, nous sirotons notre thé. Bercés par le bruissement des feuilles de palmier, certains s’assoupissent. Mais le répit sera de courte durée, car Hassan est déjà sur le départ. Sous les étoiles Au loin, se détachant sur le fond gris foncé de l’Anti-Atlas, nous voyons apparaître les dunes beiges de l’erg Chegaga. A présent, le défi consiste à maîtriser le sable. Soudain, Hassan arrête le véhicule. Non pas à cause d’une panne, mais parce que nous avons rendez-vous avec des dromadaires. Après avoir très longuement scruté l’horizon, nous voyons apparaître, comme un mirage, une caravane. Mon dromadaire, une bête au port altier et à la démarche chaloupée, m’emmène sur la plus haute dune. C’est l’heure où le soleil couchant embrase le sable, offrant au regard un spectacle d’une beauté infinie. Puis, quand la nuit tombe comme un rideau, la Voie lactée illumine la voûte céleste. Dans ce silence profond et absolu, un sentiment de calme inconnu à ce jour m’envahit. Chasse aux fossiles Je m’arrache avec peine à cet environnement ensorcelant. Carcasse de Land Rover à l’entrée d’une oasis, comme une mise en garde. KEYSTONE 100 km Dunes de sable à perte de vue. Le voyage se poursuit vers le lac Iriki asséché, où nous recherchons des fossiles dans la poussière. Un peu plus tard, à Foum Zguid, aux portes du désert, je marchande avec un Berbère tenace un service à thé argenté  : à mon retour, j’ai bien l’intention de me préparer de temps à autre un thé à la menthe ! Après une nuit à Tisselday, je plonge dans la vie de Marrakech. Dans les ruelles du M A R O C Marrakech Tisselday Foum Zguid LOISIRS Ouarzazate Drâa M’hamid Erg Chegaga ALGÉRIE BON À SAVOIR Vol  : Zurich–Marrakech avec Edelweiss, de Genève et Bâle avec Easyjet. Organisateur  : let sgo.ch Hébergement  : M’hamid Hotel Kasbah Sahara  : hotelmhamid.com ; tentes à l’erg Chegaga  : saharaservices.info ; maison d’hôtes Irocha à Tisselday  : irocha.com, Riad Tawargit à Marrakech  : riadtawargit.com Devise  : 10 dirham = 1 CHF Formalité d’entrée  : passeport en cours de validité A noter  : Les drones sont interdits au Maroc. En règle générale, les photos des locaux se prennent contre un pourboire. souk, j’aurais eu l’embarras du choix en matière de théières. Mais celle que j’ai acquise dans l’erg Chegaga me rappellera toujours la beauté du désert et le ciel étoilé. ◆ février 2019 touring 51



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Touring numéro 2019-02 février Page 1Touring numéro 2019-02 février Page 2-3Touring numéro 2019-02 février Page 4-5Touring numéro 2019-02 février Page 6-7Touring numéro 2019-02 février Page 8-9Touring numéro 2019-02 février Page 10-11Touring numéro 2019-02 février Page 12-13Touring numéro 2019-02 février Page 14-15Touring numéro 2019-02 février Page 16-17Touring numéro 2019-02 février Page 18-19Touring numéro 2019-02 février Page 20-21Touring numéro 2019-02 février Page 22-23Touring numéro 2019-02 février Page 24-25Touring numéro 2019-02 février Page 26-27Touring numéro 2019-02 février Page 28-29Touring numéro 2019-02 février Page 30-31Touring numéro 2019-02 février Page 32-33Touring numéro 2019-02 février Page 34-35Touring numéro 2019-02 février Page 36-37Touring numéro 2019-02 février Page 38-39Touring numéro 2019-02 février Page 40-41Touring numéro 2019-02 février Page 42-43Touring numéro 2019-02 février Page 44-45Touring numéro 2019-02 février Page 46-47Touring numéro 2019-02 février Page 48-49Touring numéro 2019-02 février Page 50-51Touring numéro 2019-02 février Page 52-53Touring numéro 2019-02 février Page 54-55Touring numéro 2019-02 février Page 56-57Touring numéro 2019-02 février Page 58-59Touring numéro 2019-02 février Page 60-61Touring numéro 2019-02 février Page 62-63Touring numéro 2019-02 février Page 64-65Touring numéro 2019-02 février Page 66-67Touring numéro 2019-02 février Page 68-69Touring numéro 2019-02 février Page 70-71Touring numéro 2019-02 février Page 72-73Touring numéro 2019-02 février Page 74-75Touring numéro 2019-02 février Page 76-77Touring numéro 2019-02 février Page 78-79Touring numéro 2019-02 février Page 80-81Touring numéro 2019-02 février Page 82-83Touring numéro 2019-02 février Page 84-85Touring numéro 2019-02 février Page 86