Touring n°2019-02 février
Touring n°2019-02 février
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-02 de février

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : Touring Club Suisse

  • Format : (210 x 282) mm

  • Nombre de pages : 86

  • Taille du fichier PDF : 29,5 Mo

  • Dans ce numéro : pleins feux sur les routes en Suisse.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Bouchons Environ 10% des embouteillages annuels sont dus à des accidents. 10 touring février 2019
Les embouteillages, problème reconnu L’Office fédéral des routes (Ofrou) veille au bon fonctionnement du réseau routier national suisse. Avec 27 000 heures de bouchons par an, il ne s’agit pas d’une sinécure. Son directeur, Jürg Röthlisberger, nous parle de cette infrastructure majeure. INTERVIEW DINO NODARI PHOTOS EMANUEL FREUDIGER Qu’est-ce qui vous cause le plus de tourments ces jours-ci  : l’arrivée de votre nouvelle cheffe ou l’augmentation continuelle des embouteillages ? Jürg Röthlisberger  : Les 27 000 heures d’embouteillages constatées l’année dernière constituent un problème majeur, car cela engendre des coûts économiques de l’ordre de 1,6 milliard de francs. Pour ce qui est de notre nouvelle patronne, nous nous réjouissons de travailler avec elle. Car la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga deviendra en quelque sorte copropriétaire, avec l’Ofrou, de ces 27 000 heures de bouchons. Copropriétaire des heures de bouchons ? Oui, dans le sens où nous devons rechercher des solutions ensemble. Les automobilistes, les politiciens et les milieux économiques nous jugeront là-dessus. Nous sommes à l’écoute des préoccupations de nos clients, comme c’est le cas pour les transports publics. Et nous n’allons pas nous opposer aux transports publics, mais bien au contraire travailler de concert avec eux. Je suis convaincu qu’ensemble, nous nous débrouillerons assez bien et que nous trouverons des solutions. Le but est donc de réduire les heures d’embouteillages ? Il s’agit en effet clairement de notre objectif. Je ne pense pas que nous parviendrons un jour à les éradiquer totalement, mais tous nos efforts doivent viser à en réduire l’ampleur actuelle. Il est essentiel que les usagers de la route puissent compter sur une certaine fiabilité et qu’ils sachent combien de temps leur sera nécessaire pour parcourir des axes autoroutiers tels que Berne–Zurich ou Lausanne–Genève. Ce n’est plus le cas aujourd’hui, et c’est très fâcheux. Et un problème supplémentaire provient du DOSSIER fait que 10% environ des embouteillages sont dus à des accidents. Nous devons faire beaucoup mieux dans ce domaine et nous y travaillons avec un large éventail de mesures. Quelles sont ces mesures ? Le développement ciblé des autoroutes, sans en être la panacée, constitue un aspect important de la solution. De ce point de vue, nous bénéficions d’une large acceptation publique, puisque celuici a été présenté à la population dans le cadre du Fonds pour les routes nationales et le trafic d’agglomération (FORTA), et les attentes sont à ce titre très élevées. Nous recevons désormais de l’argent destiné à la fois à l’entretien et à l’expansion du réseau, nos deux missions. L’autre partie de la solution consiste à faire un meilleur usage de ce que nous avons déjà. Qu’entendez-vous exactement par-là ? Qu’à court terme, des mesures de gestion du trafic, en particulier, peuvent être mises en œuvre. Par exemple les systèmes de type compte-gouttes aux entrées d’autoroute. Ceux-ci fonctionnent déjà assez bien dans la région de Zurich, mais aussi à Kirchberg (BE). Il s’agit bien sûr d’une restriction pour ceux qui veulent se rendre sur l’autoroute, mais il est également dans l’intérêt de la population locale que la circulation reste fluide sur les grands axes afin d’empêcher que les usagers ne soient contraints à effectuer des manœuvres d’évitement. Une autre mesure est l’extension des entrées et des sorties ainsi que l’harmonisation des limitations de vitesse. Vous pensez au 80 km/h lorsque le trafic est dense ? Oui, car il s’agit aussi d’une question de sécurité routière. Nous circulons sur l’autoroute « à vue » et il est crucial que la distance entre les véhicules soit telle → février 2019 touring 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Touring numéro 2019-02 février Page 1Touring numéro 2019-02 février Page 2-3Touring numéro 2019-02 février Page 4-5Touring numéro 2019-02 février Page 6-7Touring numéro 2019-02 février Page 8-9Touring numéro 2019-02 février Page 10-11Touring numéro 2019-02 février Page 12-13Touring numéro 2019-02 février Page 14-15Touring numéro 2019-02 février Page 16-17Touring numéro 2019-02 février Page 18-19Touring numéro 2019-02 février Page 20-21Touring numéro 2019-02 février Page 22-23Touring numéro 2019-02 février Page 24-25Touring numéro 2019-02 février Page 26-27Touring numéro 2019-02 février Page 28-29Touring numéro 2019-02 février Page 30-31Touring numéro 2019-02 février Page 32-33Touring numéro 2019-02 février Page 34-35Touring numéro 2019-02 février Page 36-37Touring numéro 2019-02 février Page 38-39Touring numéro 2019-02 février Page 40-41Touring numéro 2019-02 février Page 42-43Touring numéro 2019-02 février Page 44-45Touring numéro 2019-02 février Page 46-47Touring numéro 2019-02 février Page 48-49Touring numéro 2019-02 février Page 50-51Touring numéro 2019-02 février Page 52-53Touring numéro 2019-02 février Page 54-55Touring numéro 2019-02 février Page 56-57Touring numéro 2019-02 février Page 58-59Touring numéro 2019-02 février Page 60-61Touring numéro 2019-02 février Page 62-63Touring numéro 2019-02 février Page 64-65Touring numéro 2019-02 février Page 66-67Touring numéro 2019-02 février Page 68-69Touring numéro 2019-02 février Page 70-71Touring numéro 2019-02 février Page 72-73Touring numéro 2019-02 février Page 74-75Touring numéro 2019-02 février Page 76-77Touring numéro 2019-02 février Page 78-79Touring numéro 2019-02 février Page 80-81Touring numéro 2019-02 février Page 82-83Touring numéro 2019-02 février Page 84-85Touring numéro 2019-02 février Page 86