Touring n°2018-10 octobre
Touring n°2018-10 octobre
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2018-10 de octobre

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : Touring Club Suisse

  • Format : (210 x 282) mm

  • Nombre de pages : 108

  • Taille du fichier PDF : 39,1 Mo

  • Dans ce numéro : le verdict des pistes finlandaises.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
1111MIMMIRliellem. 1 m3/3 sec BOIS Toutes les 3 secondes, 1 m 3 de bois (un cube de 1 m de côté, soit un stère) repousse dans la forêt suisse. Ce qui représente 10 mio. de m 3 par année. Environ 2,2 mio. de tonnes de CO2 sont captées par ce bois sous forme de carbone. Cela correspond à des certificats d’émission de CO2 d’une valeur de 24 mio. de francs par année. Le volume total de bois de la forêt suisse est d’environ 427 mio. de m 3 (bois mort compris). Un hectare de forêt compte en moyenne près de 370 m 3 de bois. 12 touring octobre 2018e"'.. 66/ARBRES La forêt suisse compte environ 535 mio. d’arbres (dont 495 mio. vivants et 40 mio. morts). Cela correspond à 66 arbres par habitant, les essences les plus courantes étant l’épicéa, le sapin et le hêtre. Plus de 130 essences poussent à l’état naturel dans nos forêts. L’épicéa, le sapin blanc et le hêtre représentent 77% du volume sur pied. Les résineux constituent deux tiers de ce volume, les feuillus un tiers. Les arbres suisses accusent en moyenne 100 ans. Un hêtre centenaire porte environ 500 000 feuilles. L’âge des plus vieux arbres de notre pays est évalué à 1500 ans. Le plus grand arbre de Suisse est un sapin de Douglas de 61 m de hauteur qui pousse à Madiswil (BE). 250 000 PROPRIÉTAIRES FORESTIERS On dénombre environ 250 000 propriétaires forestiers en Suisse. Plus de 244 000 sont des particuliers, et près de 3500 des propriétaires publics. La mort des forêts estelle aujourd’hui encore un sujet d’actualité ? Andreas Rigling  : Non. Les forêts ont fortement souffert de la pollution atmosphérique au cours des années 1970 et 1980, mais les autorités politiques ont réagi à bon escient par des mesures telles que la désulfuration des carburants et l’introduction du pot catalytique. Aujourd’hui, nous constatons qu’outre la pollution atmosphérique, d’autres facteurs entraient en jeu dans la dégradation de l’état des forêts, à l’instar de la sécheresse. Notre compréhension du phénomène a évolué. Nous avons notamment réalisé qu’en dépit de dommages importants dans certaines régions – beaucoup d’arbres y sont morts –, l’existence de la forêt en tant que telle n’est pas menacée. Cette époque a aussi marqué le lancement du monitoring des forêts car, pour juger de son état réel, il faut pouvoir se fonder sur des données fiables couvrant un grand nombre d’années. Dans notre pays, la forêt souffre-t-elle du changement climatique ? En fait, le réchauffement n’a pas que des conséquences négatives. En haute altitude, les forêts se portent très bien et ne cessent de s’étendre vers le haut. En d’autres régions de Suisse, la sécheresse exerce une pression sur les arbres qui se manifeste par un brunissement et une chute précoce des feuilles. Des parasites tels que le bostryche attaquent les épicéas, lesquels sont déjà affaiblis par la sécheresse. Le changement climatique va induire des transformations, c’est certain, en par- 4 4
ticulier localement au niveau de la composition des essences parallèlement, l’apparence générale de la forêt ne sera plus celle dont on a l’habitude. ais que l’on se rassure  : les forêts ne vont pas disparatre pour autant. La fonction protectrice de la forêt est-elle menacée ? n haute altitude, de nouveaux arbres poussent et la forêt gagne du terrain, ce qui accrot la fonction protectrice. ais au cours des dernières années, les forêts d’épicéas situées dans les ones de montagne et subalpines ont connu des dégts croissants et parfois importants sous l’effet du bostrche, ce qui a péoré souvent massivement leurrle protecteur. Quels facteurs influencent l’écosystème forestier ? n principe, tout changement rapide et multiforme des conditions climatiques exerce une pression importante sur l’écosstème forestier. Le contexte actuel, marqué par la chaleur et de fréquentes périodes de sécheresse, met par exemple les eunes arbres rude épreuve. Parmi les autres facteurs, l’extension des ones résidentielles, la présence accrue de l’homme en forêt pour ses loisirs, les plantes invasives, les maladies et les prédateurs. Cet ensemble d’éléments influera négativement sur certaines espèces et individus, alors que d’autres en profiteront. Constate-t-on des changements dans la diversité biologique ? lle tend diminuer dans de nombreux écosstèmes. Plusieurs espèces ont →. 10,5 mio. m3 RÉCOLTE DE BOIS DOSSIER La consommation annuelle de bois en Suisse, importations comprises, est de 10,5 mio. de m 3. Entre 7 et 8 mio. de m 3 de bois pourraient être récoltés chaque année en Suisse sans surexploiter nos forêts. Seuls 5 mio de m 3 sont effectivement récoltés par année, pour une valeur de plus de 400 mio. de francs. Environ deux tiers ● sont des bois résineux et un tiers ● des bois feuillus.La valeur ajoutée brute de l’économie forestière et de l’industrie du bois suisse est de 4,5 milliards de francs par an. Environ 30 500 km de routes forestières permettent d’assurer soins sylvicoles, gestion des forêts et récolte des bois. 40% PRESTATIONS DE LA FORÊT Environ 40% de l’eau potable provient de la forêt suisse. La filtration de l’eau par la forêt permet d’économiser environ 80 mio. de francs en coûts de traitement des eaux. Plus de 45% de la forêt remplit une fonction de protection (p. ex. contre les chutes de pierres). Cela représente près de 6000 km 2 de forêt. La forêt protège quelque 130 000 bâtiments et plusieurs milliers de kilomètres de voies de communication (p. ex. contre les avalanches). La valeur économique de la fonction protectrice de la forêt est évaluée à 4 milliards de francs par année. La valeur des prestations récréatives de la forêt est estimée entre 2 et 4 milliards de francs. Environ 5% de l’aire forestière suisse est constituée de réserves naturelles. Plus de 25 000 espèces dépendent de la forêt, soit plus de 40% de l’ensemble de la biodiversité. Environ 250 tonnes de champignons d’une valeur approximative de 11,5 mio. sont cueillies chaque année. A cela s’ajoutent 2000 tonnes de miel (valeur  : 52 mio.) et 2000 tonnes de viande de gibier (valeur  : 20 mio.). En outre, 150 000 sapins de Noël d’une valeur de 5 mio. de francs sont récoltés chaque année en forêt. Près de 150 mio. de tonnes de carbone sont stockées dans les forêts suisses (env. 550 mio. de tonnes de CO2). octobre 2018 touring 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Touring numéro 2018-10 octobre Page 1Touring numéro 2018-10 octobre Page 2-3Touring numéro 2018-10 octobre Page 4-5Touring numéro 2018-10 octobre Page 6-7Touring numéro 2018-10 octobre Page 8-9Touring numéro 2018-10 octobre Page 10-11Touring numéro 2018-10 octobre Page 12-13Touring numéro 2018-10 octobre Page 14-15Touring numéro 2018-10 octobre Page 16-17Touring numéro 2018-10 octobre Page 18-19Touring numéro 2018-10 octobre Page 20-21Touring numéro 2018-10 octobre Page 22-23Touring numéro 2018-10 octobre Page 24-25Touring numéro 2018-10 octobre Page 26-27Touring numéro 2018-10 octobre Page 28-29Touring numéro 2018-10 octobre Page 30-31Touring numéro 2018-10 octobre Page 32-33Touring numéro 2018-10 octobre Page 34-35Touring numéro 2018-10 octobre Page 36-37Touring numéro 2018-10 octobre Page 38-39Touring numéro 2018-10 octobre Page 40-41Touring numéro 2018-10 octobre Page 42-43Touring numéro 2018-10 octobre Page 44-45Touring numéro 2018-10 octobre Page 46-47Touring numéro 2018-10 octobre Page 48-49Touring numéro 2018-10 octobre Page 50-51Touring numéro 2018-10 octobre Page 52-53Touring numéro 2018-10 octobre Page 54-55Touring numéro 2018-10 octobre Page 56-57Touring numéro 2018-10 octobre Page 58-59Touring numéro 2018-10 octobre Page 60-61Touring numéro 2018-10 octobre Page 62-63Touring numéro 2018-10 octobre Page 64-65Touring numéro 2018-10 octobre Page 66-67Touring numéro 2018-10 octobre Page 68-69Touring numéro 2018-10 octobre Page 70-71Touring numéro 2018-10 octobre Page 72-73Touring numéro 2018-10 octobre Page 74-75Touring numéro 2018-10 octobre Page 76-77Touring numéro 2018-10 octobre Page 78-79Touring numéro 2018-10 octobre Page 80-81Touring numéro 2018-10 octobre Page 82-83Touring numéro 2018-10 octobre Page 84-85Touring numéro 2018-10 octobre Page 86-87Touring numéro 2018-10 octobre Page 88-89Touring numéro 2018-10 octobre Page 90-91Touring numéro 2018-10 octobre Page 92-93Touring numéro 2018-10 octobre Page 94-95Touring numéro 2018-10 octobre Page 96-97Touring numéro 2018-10 octobre Page 98-99Touring numéro 2018-10 octobre Page 100-101Touring numéro 2018-10 octobre Page 102-103Touring numéro 2018-10 octobre Page 104-105Touring numéro 2018-10 octobre Page 106-107Touring numéro 2018-10 octobre Page 108