TLC Mag n°6 aoû/sep 2006
TLC Mag n°6 aoû/sep 2006
  • Prix facial : 6,20 €

  • Parution : n°6 de aoû/sep 2006

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (224 x 293) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 102 Mo

  • Dans ce numéro : Adonis réveille le Hilux !

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
62 Ce 19e jour nous conduit à Bamako avant d'emprunter la piste qui remonte vers Kayes. Nous nous retrouvons dans la brousse, les grandes herbes, et un très grand groupe de singes vers le barrage de Manantali, et même sur les rails d'un pont de chemin de fer pour franchir le fleuve à Bafoulabé. C'était écrit sur le roadbook, alors je l'ai fait. Les villages sont différents avec les constructions en banco et les populations sont toujours aussi chaleureuses. Un bivouac de rêve aux chutes de Gouina, un bon bain en eau courante, un petit délire et tout va bien. De quel pays sommes-nous ? De nulle part, citoyen du monde ! Après Kayes, le road-book nous annonce une piste de latérite affreuse dans le genre de celle de Bambara- Maoundé, mais le progrès est passé dans les trois derniers mois et un superbe goudron tire tout droit entre les baobabs, jusqu'au Sénégal. A Tambacounda nous prenons la direction du parc national de Niokolo Koba pour visiter la réserve en forêt profonde. Ici c'est payant, organisé, et nous prenons un guide dans notre voiture. Le parc comprend 600 kilomètres de pistes, plus ou moins prati- cables selon les mois. Les guides savent où trouver les hippopotames, les crocodiles et les autres animaux. Nous, nous n'avons pas eu la chance de J.-B. et de ses coéquipiers qui ont vu les lions. Il faut dire que seulement 80 sont dénombrés. La journée suivante nous mène dans le Sine Saloun pour une journée complète de repos entre la mer et la mangrove. Nous sommes dans une volière naturelle et nous en profitons pour prendre une pirogue pour rejoindre l'île aux Oiseaux juste en face et nous promener sur les bolongs. Notre hôtel, les pieds dans l'eau, appartient et est tenu par une journaliste française installée ici depuis une quinzaine d'années. Il s'appelle les « Cordons Bleus » et la table est à la hauteur du nom ! Dakar et son patrimoine historique Puis Dakar : un mythe pour les lèvetôt car le programme est chargé. Il faut prendre la première navette pour l'île de Gorée. Puis en remontant sur Saint-Louis, notre ville étape, la première ville française d'Afrique, un petit détour est prévu par le lac Rose. Mermoz est présent partout dans la ville. Les anciennes maisons coloniales avec les balcons en fer forgé, les vérandas donnent une ambiance d'un passé souvent montré dans les films et un air de Nouvelle-Orléans. En rejoignant notre hôtel sur l'île, les pêcheurs depuis leurs barques colorées nous font des signes et nous invitent à les photographier, d'autant plus qu'ils rentrent d'une fête, font de la musique sur toutes les embacations, en famille. Ce n'est qu'un au-revoir... La fin du raid est désormais proche et la remontée par les 170 kilomètres de plage, entre les épaves et les barques de pêcheurs nous en rapprochent rapidement. C'est en savourant un poisson acheté aux pêcheurs Imraguen, grillé sur la braise, en contemplant la mer du haut de notre dune de l'Akchar, que nous pleurons sur notre « triste » sort de raiders privilégiés. Heureusement, il reste encore le Banc d'Arguin au programme. Entre la baie Saint-Jean et le Cap Tafarit, nous mitraillons (au zoom) cormorans, pélicans, goélands, hérons, flamands rose, avant de rejoindre notre hôtel de Nouadhibou pour la dernière soirée. Alain nous trouve miraculeusement dans ses bagages tout un carton de vin, secoué, millésimé aux kilomètres africains, mais précieux dans cette république islamique interdisant l'alcool ! Repas d'adieu, non, d'au revoir... Trois semaines viennent de passer et Atar nous semble bien loin dans l'armoire aux souvenirs. Les dunes, le Mali, le sahel, la brousse, les troupeaux de zébus sur les mares, les coupeurs de coton, le Sine Saloun, tout a été trop vite, trop court, trop dense, trop dépaysant... trop beau en fait !
re FABRICANT EN EUROPE CAISSE ARRIÈRE TOYOTA SÉRIE 4 ET TOUTE PIÈCE DE CARROSSERIE À PARTIR DE 1650 € RÉSERVOIR GAS-OIL EN INOX 2795 MX85 du 20 au 26 août 2006 `, ?..c-re.. TOYOTA H Dl 80 : 1500 € TOYOTA K Dl 120 : 1500 € TOYOTA H01100 : 1600 € BARRES DE TOIT ET GALERIES, BARRES LATÉRALES DE PROTECTION, ECHAPPEMENT INOX LIGNE HDJ 80 : 850 € TOYOTA HDJ 8o avant sans treuil HDJ 8o avant avec treuil HDJ 8o BV+BT KZJ/KDJ 90/95 avant modèle long KZJ/KDJ 90/95 avant modèle court KZJ 90 BV+BT KZJ 95 BV+BT Fabricant d'équipements VENDU COMPLET AVEC PATTES DE FIXATION ACIER 4MM, MÉTALLISÉ ET POUDRÉ ÉPDXY,BOULON N ERIE INOX À TÊTE FRAISÉE. PRIX TTC 230 € 240 € 35o € 400 € 350 € 450 € 450 € SAM-EOUIPEMENTS EST LA SEULE ENTREPRISE DANS LE MILIEU DU TOUT-TERRAIN À UTILISER LE DÉCOUPAGE LASER ! LA PRÉCISION EST DE L'ORDRE DE 1/100` DE mm. TOYOTA HDJ 100 avant HDJ 100 BV+BT KDJ 120/125 avant modèle long KDJ 120/125 avant modèle court KDJ 120/125 avant pour pare-chocs ARB KDJ 120/125 BV+BT SNORKELS, COMPRESSEURS, GPS, JANTES, RÉFRIGÉRATEURS, AMÉNAGEMENT INTÉRIEUR, PARE-CHOCS, PHARES LONGUE PORTÉE... 28 BIS RTE DE L'OCEAN - 85250 VENDRENNES - TEL : 02.51.61.03.72 FAX : 02.51.61.02.84 7 jours PRIX TTC 50o € 450 € 400 € 370 € 500 € 450 € VOYAGEA THEME ACCESSIBLE A TOUS un parcours entre ciel et terre, en France et en Italie nombreuses haltes culturelles, visites diverses et pauses photos 3 exposés sur l'histoire des Alpes, de l'antiquité à nos jours 2 formules d'hébergement : tout en hôtels ou hôtels et bivouacs à partir de 395 € par pers. en ch. double (formule lune confort) HELIOS Font de branque -13124 PEYPIN Tél. 04 42 82 74 45 Fax 04 42 82 74 61 www.helios - organisation.com R $



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 1TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 2-3TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 4-5TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 6-7TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 8-9TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 10-11TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 12-13TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 14-15TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 16-17TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 18-19TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 20-21TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 22-23TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 24-25TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 26-27TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 28-29TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 30-31TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 32-33TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 34-35TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 36-37TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 38-39TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 40-41TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 42-43TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 44-45TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 46-47TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 48-49TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 50-51TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 52-53TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 54-55TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 56-57TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 58-59TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 60-61TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 62-63TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 64-65TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 66-67TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 68-69TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 70-71TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 72-73TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 74-75TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 76-77TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 78-79TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 80-81TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 82-83TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 84-85TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 86-87TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 88-89TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 90-91TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 92-93TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 94-95TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 96-97TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 98-99TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 100