TLC Mag n°6 aoû/sep 2006
TLC Mag n°6 aoû/sep 2006
  • Prix facial : 6,20 €

  • Parution : n°6 de aoû/sep 2006

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (224 x 293) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 102 Mo

  • Dans ce numéro : Adonis réveille le Hilux !

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
L ma. 06 I Août/Setem.re 200SÉRIE 12 40 SIPSJ'11M1J11-1'2i Bien dans les traces... D e l'autre côté des Pyrénées, sur la façade Atlantique de notre beau pays, un homme s'est également mis en tête de proposer une solution complète aux raiders. Ronan Chabot, champion du monde T 2 2005 (4x4 de sérié), mais aussi dix fois concessionnaire Toyota (groupe Toys Motors) a creé une série limitée de Land Cruiser. A la différence des Espagnols, il ne propose qu'une unique version, mais à la fois adaptable sur une châssis court comme sur un châssis long. En outre à l'inverse de la version espagnole, ibys Motors propose en plus, une série d'options permettant depersonnaliser à I extrême votre Landuiser. Cr Partant d'une base de Land Cruiser KDJ 120/125 GX, équipés à l'identique de la climatisa- tion (mécanique) et d'un blocage arrière à 100%, la série limitée Toys Motors Aventure conçue par l'équipe de Ronan Chabot s'apparente pour l'instant à la meilleure nouvelle de 2006. Etudié, comme les espagnols KX et KXR, en accord avec le service compétition de Toyota France, cette cinquantaine de Land Cruiser risque bien d'arriver très vite à épuisement. En effet, la majeure partie de ces 4x4 sera commercialisée au sein du groupe Toys Motors. Dix concessions en tout, soit si nos calculs sont exacts, cinq Land Cruiser par concession... Il va y avoir du sport Le 12 comme modèle... Reprenant, dans sa philosophie générale, l'architecture du Land Cruiser T2, champion du monde en 2005, la série limitée Toys Motors Aventure puise dans des réserves labellisées par la compétition. Les protections de la mécanique, du châssis et des transmissions, sont identiques à celle utilisées sur le 4x4 de course de Ronan Chabot. De même, la suspension reprend le même fabriquant. En effet, Proflex et notre champion du monde ont établi un cahier des charges aboutissant à la détermination d'un kit de ressorts et d'amortisseurs. Plus souple que celle utilisée en compétition, cette suspension n'en est pas moins ferme et résistante. Il s'agit d'ailleurs là d'un véritable débat. Il est clair que depuis de nombreuses années, Toyota privilégie des tarages d'amortisseurs bien trop souple pour une utilisation TT intensive. En marge de cela, les dirigeants de la marque semblent faire fi des passionnés qui désirent voyager avec leur Land Cruiser. Un choix scélérat au profit de ceux qui remplacent leur monospace par un 4x4 et qui n'auront jamais le plaisir de découvrir les joies du TT. Il est évident que Ronan Chabot se tourne ainsi radicalement vers les premiers, délaissés par la marque à l'ellipse, tout en essayant de sensibiliser les seconds. Vaste
challenge ! En somme, notre pilote tend à prouver avec qu'il est tout à fait possible de concilier les deux clientèles de Toyota. Quel tour de force ! Suspension, blindages etc... Dès que les Land Cruiser arrivent à l'atelier, Thierry Henriot (un ex-mécanicien du service compétition de Toyota France) et son équipe, démontent tous les blindages d'origine et la suspension. En lieu et place, ils installent une série de protections métalliques (bloc avant et boîte de transfert), issues du catalogue Toyota France. Les châssis longs se distinguent par un blindage de réservoir longitudinal, et en option d'une protection de la citerne supplémentaire de 116 litres, placée à l'arrière du treillis de poutres longerons. A noter que la roue de secours étant fixée sur la porte arrière en configuration GX, cet espace est totalement libre pour le montage du réservoir supplémentaire. Toujours au chapitre du châssis, l'équipe de Toys Motors installe également des équerres de renfort sous les pare-chocs. Suspension mode d'emploi Arpenter les pistes du Maghreb (pour commencer...) à bord d'un 4x4, implique une réelle adaptation du véhicule et de ses suspension à un tel environnement. Aspect répétitif des micro chocs en alternance avec de belles cassures ou radiers, rien n'est fait pour que les amortisseurs travaillent toujours à l'identique. Et c'est bien là le problème majeur de la détermination de la suspension d'un 4x4. Outre les agressions répétées de la piste, il convient également de prendre en compte le poids de l'engin et plus particulièrement roue par roue. Se basant sur des tarages de compétition, Ronan Chabot a déterminé un « setup » pour les amortisseurs Proflex. Des éléments qui ont une durée de vie quasiment illimitée, car ils sont révisables. Bien sûr, l'investissement est lourd, mais pour des questions de tenue de piste, Ronan Chabot a tenu à ce que ces amortisseurs soient inclus dans le kit de série. En accord bien évidemment avec les ressorts choisis, pour leur résistance et leur progressivité. Avant de livrer ses premières réalisations, notre pilote s'en est allé sur les pistes marocaines, afin de vérifier la validité de ses choix. Au final, ce 4x4 est un véritable régal en suspension. Souple sur route et ne prenant que peu de roulis du fait de sa rehausse, les LC 120 et 125 deviennent de véritables armes une fois l'asphalte fini. Endurants et sécurisants, ces Land Cruiser apportent visiblement une réponse aux attentes des raiders. Outre la suspension et les diverses protections métalliques, la série limitée Toys Motors Aventure propose également un réservoir supplémentaire et un boîtier additionnel portant la puissance à 210 ch. Un choix à la fois sûr et raisonnable, puisqu'il apporte le supplément de puissance et de couple maxi III 1 - Un look bien taillé pour l'aventure. 2 - Sur asphalte, un confort et un comportement de grosse berline. Umm 06 Août/Se tem re 200 41



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 1TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 2-3TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 4-5TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 6-7TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 8-9TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 10-11TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 12-13TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 14-15TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 16-17TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 18-19TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 20-21TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 22-23TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 24-25TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 26-27TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 28-29TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 30-31TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 32-33TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 34-35TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 36-37TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 38-39TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 40-41TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 42-43TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 44-45TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 46-47TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 48-49TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 50-51TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 52-53TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 54-55TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 56-57TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 58-59TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 60-61TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 62-63TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 64-65TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 66-67TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 68-69TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 70-71TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 72-73TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 74-75TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 76-77TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 78-79TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 80-81TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 82-83TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 84-85TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 86-87TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 88-89TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 90-91TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 92-93TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 94-95TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 96-97TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 98-99TLC Mag numéro 6 aoû/sep 2006 Page 100