TLC Mag n°48 aoû/sep 2013
TLC Mag n°48 aoû/sep 2013
  • Prix facial : 6,20 €

  • Parution : n°48 de aoû/sep 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (224 x 291) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 107 Mo

  • Dans ce numéro : Lagoda Trophy, bienvenue en enfer.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
ne sont pas légion... Avec presque 6 mètres de long, ces véhicules disposent de réservoirs de 400 litres de carburant. Le poids à vide dépasse un peu les 2,5 tonnes. Mais tout ne se passe pas toujours comme prévu, car les HZJ78 arrivant directement du Japon, le volant se trouve à droite ce qui ne facilite pas les choses. De plus l'équipage russe étant habitué à conduire de petites Lada Niva, les hommes se retrouvent ici à piloter de véritables paquebots larges de 2,50 m avec lesquels manoeuvrer entre les arbres s'avère très complexe. Ajoutons à cela que les énormes pneus ballons ne sont TLC Mag 48 pas vraiment conçus pour affronter l'écorce des arbres. « Nous avons tous pris un mois de vacances pour cette expédition, pas question de renoncer et de rentrer à la maison ». Ainsi il fallut absolument trouver une solution pour venir à bout des différents incidents mécaniques, comme la casse d'un demi arbre qui nous à fait perdre la motricité sur un pont. Une panne qui nous a fait perdre deux jours en attente de pièces de rechange. Dans ce genre de terrain, un 4x4 n'est pas suffisant, nous avons souvent dû « forcer » certains passages à l'aide de treuils, de cordes et... de tronçonneuses. Sauvetage insolite Nous atteignons maintenant la passe de Dyatlova, un endroit du globe qui n'a vu pour le moment que d'intrépides randonneurs pédestres et quelques pêcheurs arrivés en bateau. L'un d'entre eux était en perdition, son bateau dérivait et pour répondre à ses appels au secours, nous sommes venus le secourir grâce à notre Land Cruiser flottant. Le plus étonnant fut de voir sa tête lorsqu'il a vu le véhicule s'approcher de lui au milieu de la rivière. Ce moment fort restera à jamais gravé dans ma mémoire. Notre projet n'était pas de trouver la route la plus difficile au plus loin de civilisation, mais d'utiliser le plus court pour rejoindre notre destination. Certaines portions comportent des pistes qui gèlent profondément durant parfois six mois en hiver. Mais au moment du dégel, ces pistes se transforment en rivières et en bourbiers interminables où il est impossible de dépasser 10 km/h. Difficile de compter les innombrables treuillages et tractages que nous avons dû effectuer, mais nous ne gardions à l'esprit que l'envie d'avancer. Les branches mortes engluées dans la boue étaient de véritables dangers pour nos pneumatiques et ceci fut pour nous un problème majeur, car nous mettions
environ trois heures pour réparer chaque crevaison. Nous profitions de chaque arrêt pour admirer la nature sauvage, l'occasion aussi de trouver quelques champignons impressionnants. Lieux de mémoire et souvenirs Presque à mi-chemin, il y a un endroit nommé Vorkuta, un nom synonyme d'horreur, car ce fut un Goulag, à l'image des camps de concentration tenus par les Nazis. Aujourd'hui ne subsiste que quelques ruines envahies par une végétation intense, mais ici les grands arbres semblent se souvenir en silence... Mais l'expédition continue vers le nord et les paysages changent. La forêt dense laisse place à des arbres rachitiques, puis ceux-ci disparaissent au profit de la tundra, magnifique en ce mois de septembre. La végétation se limite à de petits buissons rouges, violets et bleu au milieu desquels serpentent de petits ruisseaux dont il faut se méfier, car certains ont plus de 2 mètres de profondeur. Ce terrain très accidenté est un véritable défi à la suspension et dès la première heure nous avons cassé une barre de direction. Comme nous étions loin de tout, nous nous sommes dépannés avec les moyens du bord. Par chance ça a tenu, mais nous gardions à l'esprit la fragilité potentielle de notre « bricolage ». A un moment, nous devons traverser une grande rivière. Certes les Makar flottent, mais ce ne sont pas des bateaux et ils manquent de puissance dans l'eau pour faire face aux courants rapides. Les copilotes ont donc dû se mettre à l'eau et tirer des élingues jusqu'à l'autre rive pour parvenir à diriger les véhicules. Parmi mes meilleurs souvenirs, je garderai cette traversée d'une ferme de rennes où nous avons croisé des gens si gentils qu'ils n'ont rien, mais ils vous donnent tout. Une vision mythique de ce peuple rural russe qui loin des contraintes des grandes villes, vit en parfaite harmonie avec une nature qu'il respecte chaque jour. C'est une leçon de vie que chacun devrait méditer et dont nous pourrions tous tirer profit. Épilogue En approchant de la fin de notre périple, nous pensions que les conditions de roulage deviendraient de plus en plus difficiles, en fait il n'en fut rien. Les 200 derniers kilomètres se font sur une belle route goudronnée, celle qui longe le pipeline de Gazprom. Cette route est théoriquement fermée au public, mais nous avons pu avoir les autorisations pour l'emprunter. Pour la première fois depuis le début de cette expédition, nous atteignons la vitesse faramineuse de 75 km/h... Puis soudain, alors que nous approchions du dernier waypoint de notre GPS, il nous sembla que tout se terminait trop vite. Nous voici arrivés au bout du monde, nous sommes garés sur la plage, l'aventure se termine, vivement la prochaine... TLC Mag 48



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 1TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 2-3TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 4-5TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 6-7TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 8-9TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 10-11TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 12-13TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 14-15TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 16-17TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 18-19TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 20-21TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 22-23TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 24-25TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 26-27TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 28-29TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 30-31TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 32-33TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 34-35TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 36-37TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 38-39TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 40-41TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 42-43TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 44-45TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 46-47TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 48-49TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 50-51TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 52-53TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 54-55TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 56-57TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 58-59TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 60-61TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 62-63TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 64-65TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 66-67TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 68-69TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 70-71TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 72-73TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 74-75TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 76-77TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 78-79TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 80-81TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 82-83TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 84-85TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 86-87TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 88-89TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 90-91TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 92-93TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 94-95TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 96-97TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 98-99TLC Mag numéro 48 aoû/sep 2013 Page 100