TLC Mag n°47 jun/jui 2013
TLC Mag n°47 jun/jui 2013
  • Prix facial : 6,20 €

  • Parution : n°47 de jun/jui 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (224 x 291) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 99,5 Mo

  • Dans ce numéro : VDJ 200, le roi de l'Afrique ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
sant sur une navigation « à l'ancienne » avec boussole et cartes, de nombreux appareils modernes sont donc prohibés, ils seront confisqués à la suite du prologue puis restitués à la fin de l'épreuve. Seuls doivent figurer dans les outils de la gazelle : le road-book avec les coordonnées des check points du jour, distribué lors de chaque étape, la carte de l'étape en cours et son kit d'orientation. Les uns après les autres, les équipages se voient installer tous les systèmes de localisation qui permettent un suivi de la course en temps réel et d'assurer la sécurité. Départ parisien A l'issue de la journée au Trocadéro, les Gazelles ont pris la route pour rejoindre Barcelone. Plus de 1000 km, sur des autoroutes désertes, lavées de pluie et balayées par des bourrasques glaciales. Dernier coup de patte d'un hiver qui n'en finit pas et Premiers tours de roues sur les pistes caillouteuses que les Gazelles sont pressées de quitter pour trouver sable et chaleur. Un grand départ en fanfare sous un concert de Klaxon, et les ultimes vives des amis, des familles ou des spectateurs. Pour beaucoup de gazelles, surtout celles qui participent pour la première fois, comme notre équipage 110, ce moment très attendu est chargé d'émotion et d'un intense sentiment de fierté : heureuses de partir, et pressées d'en découdre avec le désert ! A Barcelone, les conditions météo sont plus clémentes que prévues, la présence de nombreux « gazellitos », les enfants des Gazelles, font ressembler ce samedi à un dimanche en famille. C'est Eric qui a descendu la voiture par la route, Brigitte et Julie sont arrivée en avion pour être moins fatiguées. N'oublions pas que Julie à accouché seulement trois mois avant le départ. Il faut maintenant rejoindre C'est parti, l'équipage 110 va suivre sa bonne étoile Erfoud, la route est longue jusqu'au désert, il se mérite... Pour accompagner les kilomètres... un soleil rayonnant transperce les vitres des voitures sans parler des paysages qui se succèdent... assurément époustouflants pour des gazelles novices venues du bout du monde. Les choses sérieuses Ce n'est que le prologue mais la pression est bien présente. Les 150 véhicules se préparent sur la ligne de départ, installée au pied des plus hautes dunes du continent Nord- Africain : l'Erg Chebbi. 7 balises sur une boucle de 130 km, Brigitte et Jute vont briller d'entrée de jeu en étant les premières à pointer à la première balise. Le grand départ aura lieu demain matin avec avec un réveil à 4 heures pour une plongée dans le grand bain de désert. Mais un changement de météo fait que le vent de sud s'est renforcé. Le sable soulevé entraine une visibilité légèrement réduite, du coup la progression de la compétition sportive se fait au ralenti pour l'ensemble des équipages. De la navigation et rien que de la navigation ! Pour la deuxième journée de compétition, les 150 équipages ont pris le départ pour une étape longue de 230 km. A six heures sur la ligne de départ les Gazelles arrivées premières au classement d'hier prennent leur position. L'étape est « dite » de navigation. Les raisons invoquées ? Les balises se situent sur un haut plateau désertique où les reliefs ont disparu. Difficile donc de prendre des caps d'autant que la météo n'arrange rien. Le vent de la veille demeure aujourd'hui et s'annonce d'autant plus violent en altitude. La solidarité, c'est aussi cela le Rallye des Gazelles Comme un navire sur un océan de sable 28 TLC Mag 47
Les passages plus trialisants sont abordés avec maitrise A l'assaut de Merzouga Les dunes les plus hautes du Maghreb ont constitué aujourd'hui l'épreuve aussi attendue par les Gazelles que par les médias. Les dunes de Merzouga résonnent aujourd'hui de voix féminines hurlant des injonctions et de vrombissement de moteurs, le spectacle a commencé dès 7 heures ce matin. Nouveauté de l'édition 2013, tous les véhicules sont allés dans le sable, à l'exception des SUV qui disposaient de leur propre parcours. Le parcours X était comparable à une piste noire pour les Gazelles aguerries et les débutantes les plus intrépides : elles devaient traverser l'erg d'est en ouest, pour gagner la seconde balise, ce qui nécessitait de surfer en permanence sur des dunes qui leur offrait leur bord cassé, les obligeant à dessiner de complexes arabesques. Quelques plantages font partie de la course Epreuve Marathon Sur la ligne de départ, les traits du visage sont tendus...et pas uniquement à cause des coups de soleil. 6 heures, le départ est donné pour les premières lignes. Direction le premier des 10 CP de l'épreuve. Le bivouac de Tisserdimine s'éloigne laissant place à de grandes montagnes rougeoyantes, barrière naturelle entre le Maroc et l'Algérie. Le lendemain en fin de journée, le passage s'ouvre sur les grandes plaines dignes des plus belles terres africaines. La dernière difficulté de la journée, sera de monter sur le plateau pour rejoindre le bivouac, y installer la tente et boire une coupe de champagne offerte par l'organisation... Cap au sud ! Pour l'antépénultième journée du rallye, nos Gazelles arborent des vous trouverez tous les renseignements sur le site : www.Rallyeaichadesgazelles.Com A Essaouira, Eric retrouve sa femme et sa fille mines bronzées, un peu creusées par 7 jours de course mais plutôt réjouies. L'étape fut longue, elle comptait 200 kilomètres. Néanmoins, dans l'ensemble, un parcours « no stress pour une étape de transition avant les deux journées marathon et les dunes de Chegagga. Sur la route d'Essaouira Pour la dernière fois de ce rallye, les Gazelles sont allées chercher leurs voitures au parc fermé. Encore 450 kilomètres que la plupart des équipages effectueront en convois. Sur la route non plus, les Gazelles ne se séparent pas ! Et elles sont plutôt pressées de retrouver famille, amis et le confort qu'elles avaient quitté depuis 10 jours. Dans la traversée de l'Atlas, la poussière du désert, cède la place à plus de douceur. Avec l'eau, reviennent les cultures maraîchères et les étendues vert tendre. Après Agadir, les collines deviennent rousses, parsemées d'arganiers au milieu desquels paissent des troupeaux de chèvres. Dans une échancrure de vallon, la belle Essaouira s'offre enfin, bordée d'écume. C'est le dernier point de ralliement pour les organisateurs et les Gazelles qui n'ont plus de balises à trouver mais seulement leur hôtel avant de se préparer pour la grande arrivée sur la plage, la remise des prix et la soirée de gala... Un bilan +++ Après cette course magistrale et ce résultat qui dépasse toutes les prévisions, Eric nous confie « Je leur avais dit d'en profiter et de se faire plaisir, le but était juste de terminer pour qu'elles en gardent un bon souvenir » et il poursuit : « Bien entendu, je suis complètement époustouflé par ce résultat, je suis très fier de mes Gazelles, ainsi que de la préparation du 4X4, un Toyota qui s'est avéré très fiable, évidement ! ». Concentration devant les caméras de télévision



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 1TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 2-3TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 4-5TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 6-7TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 8-9TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 10-11TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 12-13TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 14-15TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 16-17TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 18-19TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 20-21TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 22-23TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 24-25TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 26-27TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 28-29TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 30-31TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 32-33TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 34-35TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 36-37TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 38-39TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 40-41TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 42-43TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 44-45TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 46-47TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 48-49TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 50-51TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 52-53TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 54-55TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 56-57TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 58-59TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 60-61TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 62-63TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 64-65TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 66-67TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 68-69TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 70-71TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 72-73TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 74-75TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 76-77TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 78-79TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 80-81TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 82-83TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 84-85TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 86-87TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 88-89TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 90-91TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 92-93TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 94-95TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 96-97TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 98-99TLC Mag numéro 47 jun/jui 2013 Page 100