TLC Mag n°33 fév/mar 2011
TLC Mag n°33 fév/mar 2011
  • Prix facial : 6,20 €

  • Parution : n°33 de fév/mar 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (224 x 291) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 144 Mo

  • Dans ce numéro : un BJ 73 à l'africaine.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
Chez TLCmag, nous ne sacrifions pas à la mode du SUV ou du « politiquement correct », en oubliant que la véritable vocation d'une revue comme la nôtre est de promouvoir l'esprit du tout terrain. Nous sommes donc régulièrement partenaires de diverses manifestations originales et susceptibles d'intéresser une grande majorité des lecteurs. Aujourd'hui, nous réitérons une nouvelle expérience avec un de nos collaborateurs de la première heure, Arys Panayotou, directeur d'Helios et auteur des rubriques « road-book », « cahier du baroudeur ». ()ILLE/V.1W TLCmag Pourquoi un nouveau raid en Tunisie ? Au vu du catalogue Helios, on aurait pu s'attendre à une tout autre destination, en Sicile, en Grèce, ou pourquoi pas, au Maroc. Arys Panayatou Pour une première avec TLC, je voulais quelque chose d'assez proche de la France, facile d'accès et parfaitement sécurisé. Le Maroc est tout aussi sécurisé que la Tunisie mais il est aussi beaucoup moins accessible. Je me suis donc orienté sur la Tunisie car ce pays présente plusieurs avantages : le dépaysement, une histoire riche et mouvementée, de magnifiques témoignages du pas- Le Colysée d'El) m aujourd'hui. Maison typique à Jerba. sé et des structures d'accueil performantes. TLC C'est quand même un pays qui est très exploité par la concurrence, non ?
A P.Oui. Le tout est de proposer un raid qui ne ressemble pas tout à fait aux autres. Depuis quelques années, l'extrême sud de ce pays est devenu le terrain de jeu de tous ceux qui veulent s'exercer à la conduite sur sable. De ce fait, la grande majorité des organisations occulte complètement, ou en grande partie, les séquences touristiques du nord et du centre, traversant le pays d'une traite pour rejoindre au plus vite les grandes dunes et les déserts du sud. Bien souvent, cela sous-entend des raids plus sportifs avec des étapes plus longues et un rythme plus soutenu. Au final, même si le voyage s'est déroulé dans les meilleures conditions, les participants n'auront rien vu de la Tunisie, excepté du sable et des cailloux. C'est du moins ce que nous rapportent ceux qui « refont » la Tunisie avec nous. TLC Si l'on considère le taux de fréquentation de certaines organisations, ce Le Chott et Jerid réserve quelques surprises Les batysthères de Sbeitla. lorsqu'on quitte un peu la piste principale. type de voyage fait quand même et toujours des émules. A P.Oui, et c'est très bien, car c'est la possibilité pour certains de découvrir les dunes sur un laps de temps relativement court, ce qui favorise autant les actifs que les retraités. Il n'en reste pas moins que ces raids ‹‹marathon » laissent souvent un sentiment de frustration car, au retour, nombreux sont ceux qui regrettent de n'avoir rien vu de ce pays qu'ils ont traversé au pas de course. C'est pour eux et pour tous ceux qui veulent vraiment visiter la Tunisie, que nous avons conçu un voyage différent moins axé sur le dépassement de soi et plutôt centré sur le tourisme et la découverte. TLC Brièvement, quelle sera l'originalité de ce raid ? A P.L'originalité de ce raid tient en deux mots : Histoire et vacances. Histoire, parce que même si notre parcours croise parfois des itinéraires empruntés par nos confrères, la conception de notre raid s'articule bien souvent autour des grands et des petits événements historiques qui ont marqué la Tunisie. Vacances, parce que nous avons voulu privilégier un rythme tranquille avec des étapes courtes et diverses activités extra 4x4 qui s'apparentent plus à des vacances qu'à un raid pur et dur. En tant que spécialiste du voyage à thème, nous essayons de donner à nos participants une autre approche de la Tunisie en favorisant le côté culturel, sans oublier le plaisir de la conduite. TLC Sur le plan culturel, qu'est-ce que le Raid Amilcar peut apporter de plus que les autres ? A. P En plus des visites commentées que j'organise moi-même sur certains sites, chaque soir au briefing divers thèmes historiques, socio-économiques et géopolitiques seront développés d'une manière claire, ludique et parfois humoristique pour que tout le monde puisse mieux apprécier la richesse et la complexité de l'histoire de la Tunisie. D'Amilcar Barca à Ben Ali, en passant par les guerres puniques et Carthage, l'Afrika Korps et Leclerc, le protectorat français et Habib Bourguiba, c'est un véritable livre d'histoire que les participants pourront feuilleter soir après soir et tout au long du périple. TLC D'où vient cet engouement pour l'histoire de la Tunisie ? D'ordinaire, ce n'est pas cet aspect du voyage que les autres organisateurs mettent en avant. A P.En général, quand je bâtis un raid ou une balade, je sélectionne d'abord les sites les plus intéressants à voir et j'essaie ensuite de les relier entre eux par la piste. Ma première reconnaissance en Tunisie, en 1989, s'est effectuée sur les conseils éclairés d'un ancien ingénieur des Ciments Lafarge, resté en poste sur le pays pendant près de 10 ans. Cet ingénieur, passionné d'Histoire m'a particulièrement aidé dans l'élaboration d'un premier circuit fortement axé sur l'Antiquité, avec Carthage et Jugurtha, le Moyen Age et les temps modernes avec Byzance et les diverses dynasties arabes qui se La mosquée des Sept-Dormants L'arc de triomphe qui s'ouvre et sa tour penchée. sur la place du capitole. TLC Mag 33 1



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 1TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 2-3TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 4-5TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 6-7TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 8-9TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 10-11TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 12-13TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 14-15TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 16-17TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 18-19TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 20-21TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 22-23TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 24-25TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 26-27TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 28-29TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 30-31TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 32-33TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 34-35TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 36-37TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 38-39TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 40-41TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 42-43TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 44-45TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 46-47TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 48-49TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 50-51TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 52-53TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 54-55TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 56-57TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 58-59TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 60-61TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 62-63TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 64-65TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 66-67TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 68-69TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 70-71TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 72-73TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 74-75TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 76-77TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 78-79TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 80-81TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 82-83TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 84-85TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 86-87TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 88-89TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 90-91TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 92-93TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 94-95TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 96-97TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 98-99TLC Mag numéro 33 fév/mar 2011 Page 100