TLC Mag n°32 déc 10/jan 2011
TLC Mag n°32 déc 10/jan 2011
  • Prix facial : 6,20 €

  • Parution : n°32 de déc 10/jan 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (224 x 291) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 122 Mo

  • Dans ce numéro : BJ 42... hommage au Duc de Montpellier.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
Andalousie 2'partie : déserts secrets De San José à Tabernas Après Ronda et les vertes sierras du sud, nous vous convions à une nouvelle incursion andalouse à travers les déserts de Los Filabres et Tabernas. La première partie du parcours, au départ de San José, comporte plusieurs passages techniques avec des croisements de ponts, plusieurs marches, quelques rochers et surtout une belle montée et un dévers qui nécessitent une certaine expérience du 4x4. Les novices auront donc intérêt à contourner ce secteur qui est magnifique certes mais qui peut poser problème, pour rallier directement un parcours plus tranquille qui les conduira directement à Rodalquilar (case 12). Pour le reste, que ce soit dans les plaines des Filabres ou dans les canyons de Tabernas, les pistes sont globalement roulantes. LE DÉSERT DE LOS FILABRES C'est à partir de Rodalquilar que l'on entre de plein pied dans la sierra de Los Filabres. Par son aridité et sa configuration, cette sierra s'apparente à un vrai désert. Elle constitue pourtant le principal massif montagneux de la province d'Almeria. Sa superficie est de 150 000 ha et son altitude moyenne approche les 1 500 mètres tandis que son point le plus haut culmine à 2 168 mètres. Contrairement à ce que certains ont pu dire, le désert de Los Filabres ne doit pas son nom aux plantes rachitiques et filamenteuses qui recouvrent certaines partie du sol. En fait l'appellation TLCmap32Road-hookeAndalousie « Los Filabres » vient du parnassius appolo filabricus, un superbe papillon ultra-protégé qui a élu domicile en ces lieux. Depuis quelques années, on voit apparaître à nouveau quelques embryons de culture dans ce désert mais l'homme n'y est pas présent pour autant et seules les ruines des anciennes latifundias rappellent un passé agricole qui a bien du mal à renaître. LE DÉSERT DE TABERNAS ET LES WESTERNS « SPAGHETTIS » Point d'orgue de cette étape, le désert de Tabernas (plus grand désert d'Europe) est situé entre la sierra de los Filabres au nord, la sierra Alhamilla au sud-sud-est, et de la sierra Nevada à l'ouest. Il y a des millions d'années, le corridor entre la sierra Alhamilla et la sierra de Filabres a été couvert par la Méditerranée. Au fil du temps, le niveau de la Méditerranée a diminué et a fini par devenir un bassin sédimentaire. Ainsi, dans cet ancien fond marin ont été accumulés sable, argile, limon et le soleil, le vent, la pluie (rare et torrentielle) ont modelé au fil du temps tous ces dépôts pour créer l'impressionnant désert de Tabernas tel qu'on le connaît aujourd'hui avec le paysage caractéristique des Badlands. Le phare de Cabo de Gata et le rocher des sirènes. Il y a à peine 150 ans, le désert de Tabernas était recouvert d'une grande forêt. Aujourd'hui, en raison du défrichement à outrance exercé par l'homme, et de sa protection tardive en 1989, ce n'est plus qu'un immense désert. Ce désert est pourtant mondialement connu car, des années 1950 à nos jours, de nombreux films y ont été tournés, notamment les fameux westerns de Sergio Leone, « Il était une fois dans l'Ouest » ; « Lawrence d'Arabie » de David Neal... Ses 200 hectares de canyons, ses paysages lunaires, ses mesas et ses oasis de palmiers, le désert de Tabernas présente de nombreuses similitudes avec les déserts de l'Ouest américain ainsi qu'avec certaines contrées de l'Afrique du nord. Cette industrie cinématographique a entraîné la création de nombreux studios et de nombreux villages western. LIEUX DE PASSAGE ET SITES A VISITER San José Point de départ de ce road-book, San José est un joli petit village situé en plein coeur du Parc national de Cabo de Gata, à 48 km d'Almeria. Hormis ses maisons blanches qui forment un contraste saisissant avec le bleu de la Méditerranée et l'ocre des collines avoisinantes, San José ne représente pas un intérêt particulier sur le plan architectural. Pour le reste, par contre, cela peut faire une base de séjour très agréable : les amateurs de poisson ou de paella aux fruits de mer y trouveront plusieurs petits restaurants qui sauront leur ravir les
3 papilles pour un prix tout à fait correct et les amoureux de la plage pourront profiter à loisir des vastes espaces de la Playa y Mônsul, de la Playa de San José ou de la 4 Playa y Morrôn de los Genoveses. Cabo de Gata Le parc naturel de Cabo de Gata est situé à l'extrême sud de l'Andalousie, sur la côte, près d'Alméria. C'est le premier parc maritime terrestre d'Andalousie. C'est aussi la plus grande superficie maritime terrestre protégée de toute la côte méditerranéenne d'Europe occidentale. Depuis peu, cet a espace protégé est devenu un sanctuaire de la faune européenne. Avec ses 38 000 hectares de superficie, ce parc est l'un des plus importants joyaux a naturels de l'Espagne grâce à la beauté et la richesse écologique de sa frange côtière et de sa bande marine qui s'étend sur près a de 12 000 hectares de long. Constitué de falaises volcaniques, de dunes et de criques sauvages, la zone protégée se pro- ▪ longe loin dans la mer ce qui permet à d'innombrables espèces aquatiques de s'y ébattre en toute tranquillité. Signalons au passage, pour les amateurs, que les fonds a marins exceptionnels sont une véritable invitation à la plongée. On trouve, non loin du village de Cabo de a Gata, un phare qui n'est pas indiqué sur le road-book mais qui vaut le déplacement. Ce phare, auquel on accède par une route côtière longeant des salines, vous donnera une première impression des paysages spectaculaires que comporte le parc naturel. Le rocher sur lequel est bâti le phare a est surnommé Arrecife de las Sirenas, du fait qu'il était supposé abriter une colonie de phoques moines dans l'Antiquité et dont les cris, la nuit, étaient assimilés à a ceux de sirènes par les marins. Pour les adeptes de la randonnée pédestre, sachez qu'à partir du phare, un agréable chemin boisé vous emmène à San José. Rodalquilar et ses mines Le village n'a rien d'exceptionnel. Par a contre, les mines que vous allez traverser sont un peu spéciales puisque c'est dans ces dernières que l'on extrayait la a Rodalquilarite, un métal précieux et plutôt rare qui s'apparente d'assez près à 3 a a a l'or. L'or a joué d'ailleurs un rôle majeur dans l'histoire de ce village, notamment dans les années 80 où Rodalquilar connut une période florissante. En 1966, hélas, l'Institut national de l'industrie espagnole mit fin à l'exploitation et ferma les mines ainsi que le village des orpailleurs qui devint très vite un village fantôme... Récemment, des artistespeintres ont travaillé sur les ruines, ce qui fait du village un petit bout d'histoire agréable à visiter. COUP DE CŒUR À SAN JOSÉ Hôtel Agades Idéalement situé à l'entrée du village, l'Hôtel Agades est tenu depuis des lustres par une famille française qui a su tisser autour d'elle tout un tas de relations et de connaissance qui peuvent être très utiles dans le cadre de notre activité de loisirs motorisés. Très bien entretenu et joliment mis en valeur par une décoration du meilleur goût, ce petit hôtel de charme (vingt chambres) est un havre de paix qui, du fait de son emplacement privilégié et de son excellent rapport qualité/prix, peut servir de base pour un séjour prolongé. Contact : Hôtel Agades (Guillermina ou René) Carretera-Sidi Bel Abbes, 2-CP : 04118 San José (Almeria) Tél. (0034) 950 380 390-902 886 521. Fax : (0034) 950 380 006 info@hotelagades.com, www.hotelagad es.com Tarif : en demi-pension à partir de 40 € en chambre double suivant la saison (tarif spécial pour les lecteurs de TLC). El Cabo a fondo Cette entreprise de promenades et d'excursions vous permettra de visiter le parc mais cette fois par la mer. Le long de la côte, la traversée part à la découverte des récifs et des criques inaccessibles. Renseignements par téléphone ou bien au mirador du phare de Cabo de Gata. Contact : El Cabo a fondo Atarazanas, 37, Cabo de Gata Tél. (0034) 637 449 170 Informations pratiques : huit départs de 9 h 45 à 19 h 45. Adulte 20 € enfant 15 € www.black-star.fr Les premiers canyons du désert de Tabernas. re ! brerldr4rtl ! - En Andalousie vous ne devez pas rouler à plus de trois véhicules. Sinon vous rentrez dans le cadre d'une balade organisée et dans ce cas il vous faut des autorisations. Si vous n'avez pas ces autorisations et si vous vous faites arrêter, sachez que cela peut vous coûter de 775 à 1000 € d'amende par véhicule à partir du moment où l'agent verbalisateur considère que vous êtes en groupe. Il en va de même pour les regroupements stationnaires (pique-nique ou bivouac) qui sont interdits au-delà de trois véhicules. - Sur la piste, ne dépassez jamais les 30 ou 40 kilomètres/heure (vitesse variable suivant le secteur). - Si vous devez camper, évitez les bivouacs ou favorisez les campings. Si vous tenez absolument à bivouaquer, allez demander l'autorisation aux gens du coin ou à des officiels. En général, on vous autorisera le bivouac si vous installez votre campement à la tombée du jour et si vous partez au petit matin. Il est bien évident que le feu est interdit. - En Espagne la C8 est soumise à certaines restrictions. On peut éventuellement vous contrôler et vous infliger une amende si vous n'avez pas une carte de circulation de CB. On peut même, suivant l'humeur de l'agent verbalisateur, vous confisquer votre appareil. Donc, pour éviter cela, faites une demande écrite au CGR (service radio amateur) BP 61, 94371 Sucy-en-Brie. - N'oubliez pas votre triangle de signalisation et autant de gilets de secours qu'il y a de passagers dans la voiture. - Ne vous engagez pas sur une piste si elle est interdite, que ce soit par un panneau, un câble ou une barrière même si ladite piste est inscrite sur le road-book. En cas de problème, TLC ne pourra être tenu responsable de la transgression des directives citées plus haut. TLCmag32Road-bookAndalousie



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 1TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 2-3TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 4-5TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 6-7TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 8-9TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 10-11TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 12-13TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 14-15TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 16-17TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 18-19TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 20-21TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 22-23TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 24-25TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 26-27TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 28-29TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 30-31TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 32-33TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 34-35TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 36-37TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 38-39TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 40-41TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 42-43TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 44-45TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 46-47TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 48-49TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 50-51TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 52-53TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 54-55TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 56-57TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 58-59TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 60-61TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 62-63TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 64-65TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 66-67TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 68-69TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 70-71TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 72-73TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 74-75TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 76-77TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 78-79TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 80-81TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 82-83TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 84-85TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 86-87TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 88-89TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 90-91TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 92-93TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 94-95TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 96-97TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 98-99TLC Mag numéro 32 déc 10/jan 2011 Page 100