TLC Mag n°22 avr/mai 2009
TLC Mag n°22 avr/mai 2009
  • Prix facial : 6,20 €

  • Parution : n°22 de avr/mai 2009

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (224 x 291) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 114 Mo

  • Dans ce numéro : Dakar 2009... les hommes de l'ombre.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
sins d'accastillage et chez les shipshandler. Bien évidemment, ces manilles sont beaucoup plus onéreuses que les autres puisqu'on enregistre une différence de prix qui peut varier de 25 à 45 euros selon le modèle. Les sangles de traction On en trouve en profusion sur le marché. Evitez les sangles de levage ou sangles d'arrimage avec des crochets intégrés. Elles ne sont pas pratiques pour tirer un véhicule et en cas de décrochement elles peuvent même devenir dangereuses. De plus, leur résistance est calculée en fonction d'un coefficient de charge ou de levage et non pas d'arrachement. Orientez-vous plutôt sur de vraies sangles de traction à oeillets (bien souvent ces derniers sont habillés de cuir ou d'un renfort en Nylon). Ne lésinez pas sur leur résistance à l'arrachement (minimum 6 tonnes) et leur longueur (pas moins de 6 mètres). On trouve des sangles à tous les prix : laissez de côté les produits des grandes surfaces, des stations-service ou de certains sites allemands et belges. Même s'ils sont plus chers, achetez plutôt des produits américains ou français (cela existe encore !). N'hésitez pas à acheter chinois à partir du moment où c'est vendu par une entité reconnue. Prenez, par exemple Equip'men 4x4, distributeur officiel de Warn. Vu le renom de la marque qui est une référence dans le monde entier, on ne pouvait pas lésiner sur la qualité. D'un autre côté, vu la conjoncture actuelle, il devenait difficile de vendre des sangles estampillées Warncar elles sont hors de prix. Pour faire face à la concurrence tout en restant au top, le distributeur français a soumis aux Chinois un cahier des charges très précis, calqué sur les normes américaines. Au final, on se retrouve avec des sangles d'une qualité exceptionnelle à un prix très compétitif. Lors d'un test pratiqué avec un tracteur relié à une remorque de 6 tonnes, nous avons pu juger de la résistance de certaines sangles. Pour provoquer une traction à l'arraché, le tracteur a été lancé d'un coup sec avec un élan d'un mètre cinquante. Toutes les sangles étaient « certifiées » 6 tonnes (ou 7 tonnes pour les sangles Equip'men 4x4). Certaines ont cassé au premier Une sangle vrillée. A éviter... coup, d'autres au second ou au troisième. Une seule s'est rompue au milieu tandis que les autres se sont rompues au niveau d'un des oeillets. Six sangles sur quinze ont résisté à ce traitement de choc : une vieille sangle achetée en 2001 et fabriquée en France, une sangle neuve fabriquée en Afrique du Sud, une sangle neuve Warnet trois sangles neuves fabriquées en Chine et distribuées par le réseau Equip'men 4x4. Ce test un peu extrême a le mérite de démontrer quels sont les produits les plus résistants. Les sanglas élastiques L'utilité d'une sangle de traction n'est plus à démontrer mais, dans certains cas, il y a mieux : la sangle élastique. Elle permet de travailler en douceur, sans les chocs intempestifs d'une traction à l'arraché. Nous avons testé deux produits. La sangle Kinetik est tout à fait satisfaisante mais nous avons préféré l'élastique d'Equip'men 4x4 car le coefficient de résistance et sa longueur (10 t pour 10 mètres) correspondent mieux à nos besoins. Trucs et astuces Vous êtes planté et il va falloir que l'on vous tracte, soit par devant, soit par derrière : Premier cas de figure : derrière vous (ou devant vous) le terrain est stable et celui qui va vous tracter n'est pas obligé de se positionner loin de votre véhicule. Une sangle suffit, donc. Vous installez une manille à chaque véhicule et vous reliez les deux avec la sangle. Deux conseils : lorsque vous avez fini de serrer la tige filetée de la manille, desserrez-la d'un tour pour qu'elle ne se bloque pas sous l'effet de la traction. De ce fait, vous pourrez la dévisser à la main sans être obligé de vous aider d'un tournevis ou d'une pince. Quand vous installez une sangle, évitez qu'elle soit vrillée sinon la traction s'effectuera sur un axe linéaire réduit au lieu d'utiliser toute la largeur de la sangle. Deuxième cas de figure : tout autour de vous le terrain est instable et celui qui doit vous tracter est obligé de s'éloigner de votre véhicule. Il va donc falloir installer deux sangles. Dans l'absolu ce n'est pas un problème pour autant que l'on respecte une règle essentielle : quand on relie deux sangles l'une à l'autre, il ne faut jamais les raccorder avec une manille. En cas de rupture d'une sangle ou d'un crochet, sous l'effet de la tension la sangle peut vous revenir dessus. Si les sangles ont été reliées entre elles sans manille, les dégâts peuvent être très réduits ou inexistants. Par contre, si les sangles ont été reliées par une manille, cette dernière peut s'avérer fort dangereuse. Troisième cas de figure : le véhicule est sorti de la piste ou au bord de la piste dans un équilibre instable. Si la voiture se trouve dans une position vraiment périlleuse, la première chose à faire est de la sécuriser avant de la tracter. Dans ce cas, il vaut mieux avoir plusieurs sangles. Si vous pouvez accrocher le véhicule à des arbres ou à un élément fixe quelconque, c'est parfait. Sinon, il vous faudra faire avec ce que vous avez et improviser en fonction du terrain. Ce n'est qu'après la mise en sécurité Plantage dans les dunes.
Le treuil A moins d'être complètement inconscient ou de se sentir très sûr de soi, lorsqu'on part tout seul il est indispensable de s'équiper d'un treuil. Comme pour tout, on trouve des treuils à tous les prix. Mais un « vrai » treuil vous sortira de n'importe quelle situation et en l'occurrence nous vous recommandons la marque Warn. Bien sûr, ce matériel est le plus cher du marché mais il est également le plus fiable et nécessite peu d'entretien (une révision tous les 4 ans par sécurité). Son système de débrayage (bien pratique lorsqu'on veut tirer le câble à la main) ne se bloque jamais comme cela peut arriver sur certains produits d'autres marques et ses relais sont suffisamment bien isolés pour fonctionner même sous l'eau. Si vous ne voulez pas investir dans un Warn, une petite astuce vous permettra de bénéficier de la même fiabilité mais à un prix moins onéreux : orientez-vous sur un Tabor. C'est fabriqué par Warn, mais tous les modèles de la gamme sont Poulie ouvrante Warn. des produits d'ancienne génération rebaptisés sous un autre nom. Les moteurs de ces treuils sont un peu moins puissants que les nouvelles références de la marque, mais qu'importe : ils sont déjà bien suffisants. Que vous preniez un Warnou un Tabor, ce sera toujours une valeur sûre qui ne vous trahira jamais. Encore faut-il savoir s'en servir. g www.equip-raid.com Mode d'emploi Les règles de base (Le treuillage dans ses détails sera le thème d'un prochain article) D'une manière générale, il vaut mieux perdre un peu de temps pour assurer un treuillage optimal plutôt que travailler de façon minimaliste. En clair, il vaut mieux « moutier » plutôt que treuiller en direct. à que l'on doit réfléchir à l'angle de traction et à la manière de procéder pour tirer le véhicule tout en jouant sur les sangles de rappel. Il est bien évident que dans ce cas de figure, le véhicule doit être tracté en douceur et non pas à l'arraché. C'est là qu'on apprécie plus particulièrement une sangle élastique. Quatrième cas de figure : le véhicule est vraiment scotché et on n'arrive pas à le sortir en douceur par une simple traction. Il va donc falloir travailler à l'arraché. Celui qui doit tracter va se rapprocher légèrement du véhicule immobilisé pour prendre un peu d'élan avant de le lancer en arrière pour créer une petite impulsion. En général, si le véhicule bloqué n'est pas trop pris par la boue, la neige ou le sable, il devrait sortir au premier coup. Sinon, il faudra répéter l'opération plusieurs fois ou, carrément, jouer de la pelle pour dégager le dessous au maximum. Ce travail à l'arraché peut s'avérer brutal suivant l'élan que l'on doit prendre. Il existe une autre mé- thode qui consiste à employer une sangle élastique. Lors d'un plantage provoqué, nous avons testé une sangle « kinetic » et une sangle élastique de Warn. Le principe général de ces deux sangles est le suivant vous mettez la sangle en tension puis vous tractez jusqu'à ce que la sangle arrive au seuil de son élasticité. A ce moment-là, le véhicule bloqué est tiré en douceur. Les deux sangles ont produit le même effet et nous sommes incapable d'en conseiller une plutôt que l'autre. 1. 2. 3. Installation d'un renvoi : on passe tout d'abord le câble dans la poulie, puis on referme cette dernière et on installe une solide manille qui va réunir les deux bouts de l'estrape à l'oeillet de la poulie.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 1TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 2-3TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 4-5TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 6-7TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 8-9TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 10-11TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 12-13TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 14-15TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 16-17TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 18-19TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 20-21TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 22-23TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 24-25TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 26-27TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 28-29TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 30-31TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 32-33TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 34-35TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 36-37TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 38-39TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 40-41TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 42-43TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 44-45TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 46-47TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 48-49TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 50-51TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 52-53TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 54-55TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 56-57TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 58-59TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 60-61TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 62-63TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 64-65TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 66-67TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 68-69TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 70-71TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 72-73TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 74-75TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 76-77TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 78-79TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 80-81TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 82-83TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 84-85TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 86-87TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 88-89TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 90-91TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 92-93TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 94-95TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 96-97TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 98-99TLC Mag numéro 22 avr/mai 2009 Page 100