TLC Mag n°2 déc 05/jan 2006
TLC Mag n°2 déc 05/jan 2006
  • Prix facial : 6,20 €

  • Parution : n°2 de déc 05/jan 2006

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (224 x 293) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 115 Mo

  • Dans ce numéro : Chabot-Pilot... chronique d'une victoire annoncée.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 78 - 79  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
78 79
COLOMBUS 41.11111M ASPECT GÉNÉRAL ET VOLUME INTÉRIEUR Moins connue que sa grande soeur, la Colombus est apparue sur le marché il y a un peu plus de 6 ans. Produite par l'Italien Zypher qui fabrique aussi la Maggiolina, en position fermée elle ressemble à s'y méprendre à cette dernière. Mais la différence apparaît immédiatement lorsqu'on la déploie. Utilisant le système portefeuille, la Colombus s'ouvre comme un coquillage, ménageant ainsi un très beau volume intérieur. Cette tente se décline en trois tailles (small pour 1 à 2 personnes, medium pour 3 personnes et large pour 4 à 5 personnes). FINITION, CARÉNAGE ET PETITS DÉTAILS Sur le plan de la finition, on sent tout de suite un certain minimalisme : l'ensemble est correct, sans plus et sans grande innovation. Lorsqu'on connaît bien ce produit et qu'on l'a vu évoluer au fil des ans, on n'a vraiment pas l'impression que Zypher se soit déchiré les méninges pour le rendre plus attractif. A l'intérieur, le toit matelassé présente bien, certes, mais on regrette cependant un filet pour y placer des vêtements ou d'autres affaires personnelles. On regrette aussi l'absence d'une fenêtre d'aération dans la partie supérieure de la toile. MODÈLE VARIANT 11111.1 111111111 Il y a actuellement deux modèles de Colombus. Le premier modèle, la Colombus de base si l'on peut dire, dispose de deux ouvertures latérales doublées de moustiquaire à velcro. Le second modèle, la Variant, comporte lui aussi les deux mêmes ouvertures du modèle de base plus une ouverture arrière qui, dans certains cas, peut s'avérer très pratique. La différence ne s'arrête pas là : la toile gris perle beaucoup moins voyante vient remplacer le vert un peu criard du modèle de base, la coque supérieure peut recevoir une galerie additionnelle sur laquelle il 78 TLCmag02.Oécembre 05/Janvier 2006 La partie toilée de la tente utilise un matériau assez traditionnel en Dralon. Alors que James Baroud a adopté depuis plusieurs années un tissu en polyester imputrescible et résistant aux déchirures, Zypher s'obstine avec un matériau fin, fragile et complètement dépassé. Autre bémol concernant la chambre de la Colombus : le manque de tension de la toile qui présente sur certaines tentes des parois flasques sur lesquelles la pluie va s'accrocher. A ce sujet d'ailleurs, je suis obligé de dire que sur le plan de l'imperméabilité la Colombus présente des carences inacceptables. En cas de forte pluie, l'eau ruisselle sur les murs et s'infiltre à la jonction de la coque inférieure. Vous n'êtes pas trempé par le dessus, non, mais au fil des heures le matelas s'imbibe d'eau et cela peut rapidement devenir désagréable. J'exagère ? Non, non ! J'ai déjà connu ce problème avec trois Colombus et je connais d'autres utilisateurs qui, comme moi, ont terminé la nuit dans la voiture. Néanmoins, le carénage de la coque est bien profilé, la forme est harmonieuse, fluide et sans aspérité, avec un léger renflement à l'arrière qui permet de mieux optimiser le volume de rangement. Car on l'oublie trop souvent, les tentes de toit peuvent aussi faire office de coffre additionnel pour y ranger des bagages ou divers effets personnels. Le tout est d'avoir suffisamment d'espace. La coque supérieure dispose d'une baguette de finition qui fait tout le tour de la tente. Cette baguette a ne faudra quand même pas mettre une charge trop importante. Le toit, à l'intérieur, dispose enfin du fameux filet qui manque tant dans le modèle de base. Le matelas est équipé d'une housse amovible et un ingénieux système de tendeurs vient se fixer sur les côtés pour tendre la bâche vers l'intérieur au moment de la fermeture. souvent tendance à se décoller et, dans le cadre d'une évolution en forêt, elle s'accroche facilement aux branches et elle casse. Cette baguette assure en partie l'étanchéité de la tente lorsque le véhicule roule. A grande vitesse, sur autoroute notamment, si cette fameuse baguette est absente, la coque supérieure gonfle et se déforme. Il arrive alors que la toile déborde de la coque. MISE EN ŒUVRE Contrairement à sa grande soeur, la Colombus ne présente aucun dysfonctionnement dans sa mise en oeuvre, que ce soit à l'ouverture ou à la fermeture. Et puisqu'on parle de mise en oeuvre, il faut souligner la rapidité du système : moins de 50 secondes pour ouvrir la tente et installer l'échelle. L'ouverture de la tente s'effectue automatiquement grâce à deux vérins, sans manivelle, sans mécanique et sans effort. L'ÉCHELLE Proprement scandaleux ! On ne peut pas définir autrement l'échelle de la Colombus de base. Outre le fait qu'elle n'est pas pratique à déplier et à installer, elle est de surcroît très inconfortable avec ses barreaux trop fins qui vous massacrent les pieds si vous vous y risquez sans chaussures. Et je ne parle même pas des doigts écrasés lorsqu'on replie cet engin de mort ! Au final, la quasi-totalité des gens que je connais ont jeté cette échelle pour la remplacer par un modèle plus sérieux. A ce sujet d'ailleurs, je conseille vivement les échelles pliantes de Narbonne Accessoires (105 euros) qui sont nettement plus fonctionnelles que celles d'origine. LE MATELAS La densité de la mousse du matelas est tellement ridicule qu'au bout de quelques nuits vous vous retrouvez directement sur le plancher. Alors, si vous utilisez régulièrement votre tente de toit, il est fortement conseillé de doubler le matelas d'origine. Pour ce faire, sous ce matelas d'origine vous pouvez installer deux matelas de gym. (en vente chez Décathlon) en mousse de haute densité.
Le prix de ce modèle est un petit peu plus élevé que celui du modèle de base et j'aurais tendance à dire que c'est justifié si cette tente ne comportait pas deux défauts majeurs. Le défaut principal concerne la fameuse porte arrière. Cette dernière est en trois parties avec une moustiquaire, une porte en toile doublée d'une fenêtre en mica et un grand rabat qui recouvre le tout. Si la moustiquaire peut se rouler, donc ne pas être gênante, par contre la toile intermédiaire qui comporte la fenêtre en mica n'est pas assez tendue et elle a tendance à vous revenir sur la tête. Et quand il y a du vent, ce frottement sur le crâne devient rapidement agaçant. Reste le grand rabat qui recouvre l'ensemble. Ce rabat dépasse de la tente de plus de 15 cm et le bas ne comporte aucune fixation. Compte tenu que la fermeture éclair ne descend pas jusqu'en bas de la toile, cette dernière sous l'effet du vent ballotte sans cesse et finit par s'ouvrir. Pour éviter cela, il ne reste plus qu'à emprisonner l'extrémité de ce rabat entre la coque et le matelas. Oui mais... le vent peut s'accompagner de pluie, et comme l'eau ruisselle sur le fameux rabat qui passe à l'intérieur de la tente, sous le matelas... Narbonne Accessoires a été immédiatement informé de ce problème. A Aubagne, où cette enseigne dispose d'une antenne dynamique et réactive, l'atelier a installé trois fixations qui empêchent l'ouverture intempestive du rabat. Il n'en reste pas moins que sous l'effet du vent ce rabat ne cesse de ballotter et là j'en arrive au deuxième problème de cette tente : la toile n'est pas assez tendue d'où l'aspect chiffonné qui apparaît nettement dès que l'on ouvre la tente. Pour ceux qui l'ignoreraient, l'imperméabilité d'une tente vient de la qualité du tissu, bien sûr, mais aussi de la tension de la toile. Outre le fait qu'elle résiste mieux au vent, une tente bien tendue évitera craquements et bruit et surtout elle retiendra moins l'eau en cas de fortes précipitations. POINTS DE VENTE Que ce soit Maggiolina, Colombus ou Overcamp (sujet développé dans un prochain dossier), toutes ces tentes se trouvent chez Narbonne Accessoires, le distributeur exclusif. Avec plus de quarante magasins SEL/05 omparatif répartis sur l'Hexagone, je ne doute pas que vous puissiez trouver votre bonheur en terme de tente de toit. Attention cependant : si vous devez commander votre tente à cette enseigne, passez votre commande au moins deux mois avant votre voyage. En matière de livraison, les délais sont parfois longs. Les tarifs au le -11-2005 : 1 500 € pour une tente de 140 cm de large. JAMES BAROUD IiiimeitimiandIM Passionné de 4x4 et de voyages au long cours en terres africaines, le concepteur Tony Partenio est un baroudeur qui compte à son actif des centaines de milliers de kilomètres de piste à travers quelques-uns des pays les plus rudes du globe. De cette passion du voyage est née l'idée de concevoir et de développer des tentes de toit réellement adaptées aux multiples contraintes rencontrées. Mais James Baroud ne se contente pas seulement de fabriquer des tentes, on trouve aussi au catalogue des kits d'isolation et des stores absolument géniaux qui permettent de manger à l'abri quelles que soient les conditions climatiques. Les kits d'isolation sont en fait des couvertures matelassées et aluminisées. Le but de ce produit est multiple puisqu'il isole de la chaleur (les rayons du soleil sont réfléchis vers l'extérieur à 97%.), du froid (le refroidissement de la cabine par les vitres est supprimé), du bruit et de l'humidité. En matière de tente, la gamme James Baroud est trop étendue pour que l'on parle de chaque modèle en détail. Je vais donc vous présenter ici le modèle Discovery qui fait directement concurrence à la Colombus. DISCOVERY'1" 11111 ASPECT GÉNÉRAL ET VOLUME INTÉRIEUR A première vue la Discovery ressemble bien aux autres tentes de la marque mais lorsqu'on la déploie on remarque tout de suite la différence. Comme la Colombus, le modèle TLCmag02Décembre 05/Janvier 2006 79



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 1TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 2-3TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 4-5TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 6-7TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 8-9TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 10-11TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 12-13TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 14-15TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 16-17TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 18-19TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 20-21TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 22-23TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 24-25TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 26-27TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 28-29TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 30-31TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 32-33TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 34-35TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 36-37TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 38-39TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 40-41TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 42-43TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 44-45TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 46-47TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 48-49TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 50-51TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 52-53TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 54-55TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 56-57TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 58-59TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 60-61TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 62-63TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 64-65TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 66-67TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 68-69TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 70-71TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 72-73TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 74-75TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 76-77TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 78-79TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 80-81TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 82-83TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 84-85TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 86-87TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 88-89TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 90-91TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 92-93TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 94-95TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 96-97TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 98-99TLC Mag numéro 2 déc 05/jan 2006 Page 100