The Vampire Diaries n°8 mai 2012
The Vampire Diaries n°8 mai 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°8 de mai 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Mag Events

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 62

  • Taille du fichier PDF : 12,2 Mo

  • Dans ce numéro : les tatouages des acteurs de la série !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
28 fans-de-series.fr - Le Mag N°8 - The Vampire Diaries | Mai 2012 FILM | Tim Burton Dark Shadows Le dernier film du réalisateur Tim BURTON, inspiré d’une série américaine des années soixante du même nom, est sorti dans les salles obscures le mercredi 9 mai 2012. Cette série raconte les mésaventures de la richissime famille COLLINS frappée d’une malédiction. En effet, leur famille est vouée à vivre avec des créatures surnaturelles (fantômes, vampires, loups-garous, sorcières …). Elle fut diffusée entre 1966 et 1971, compte pas moins de 1225 épisodes et filmée en noir et blanc ce qui renforce le côté inquiétant et lugubre de l’histoire. A noter que l’acteur, Jonathan FRID, qui jouait dans la série le rôle de Barnabas COLLINS, fait une apparition dans le film de Tim BURTON. Mais que celui-ci est décédé le 13 avril 2012, quelques semaines avant la sortie du film au cinéma. Qui est Tim BURTON Tim BURTON, de son vrai nom Timothy Walter BURTON, est un réalisateur, scénariste et producteur américain né le 25 août 1958 à Burbank en Californie. Maître du fantastique influencé par Edgar Allan POE, c’est également un excellent conteur et un graphiste d’exception. Il est amoureux des monstres attachants qui peuples ses délires visuels. Il joue souvent avec les mêmes acteurs comme Johnny DEEP qui a tourné dans 8 de ses films et Helena Bonham CARTER qui est également sa compagne et la mère de ses deux enfants. On observe plusieurs marques de fabrique dans ses films qui le rendent reconnaissable entre tous. Ses personnages principaux ont tendance à être des individus solitaires, excentriques, timides, en marge de la société, souvent pâles et discrets. Par exemple, le chapelier fou dans Alice aux pays des merveilles ou encore Edward aux mains d’argent. Il y a beaucoup de rayures noires et blanches et de spirales tordues. Tout le monde se souvient du costume de Beetlejuice. On note la présence fréquente de parapluies, d’escaliers aux marches irrégulières, de carrelage noir et blanc, d’arbres tordus et la présence quasi perpétuelle de morts. On peut souligner aussi que très souvent, la demeure du héros est isolée du reste de la ville, souvent un manoir sur une colline (comme dans Dark Shadows). Ce réalisateur joue beaucoup dans le décalage : décors haut en couleurs, scènes humoristiques, maquillage
fans-de-series.fr - Le Mag N°8 - The Vampire Diaries | Mai 2012 29 beau film plein d’humour décalé, d’intrigues et le jeu des acteurs est excellent, c’est indéniable. Mais comme dirait ma belle-sœur en sortant du cinéma, « Ce n’est pas du grand Tim BURTON !!! ». J’ai noté quelques incohérences dans le film. Le maquillage de Johnny DEEP est très marqué par moment, est-ce intentionnel ? Bonne question. Cependant, sachant qu’il s’agit de Tim BURTON, cela ne m’étonnerait guère. des acteurs marqué sont des détails qui donnent ce style très particulier et reconnaissable aux films de Tim BURTON. Quelques-uns des grands Tim BURTON 1988 : Beetlejuice 1989 : Batman 1990 : Edward aux mains d’argent 1992 : Batman : le défi 2003 : Big fish 2005 : Charlie et la chocolaterie 2010 : Alice aux pays des merveilles Et j’en passe !!! Casting de Dark Shadows Johnny DEEP : Barnabas COLLINS Michelle PFEIFFER : Elizabeth COLLINS STODDARD Eva GREEN : Angélique BOUCHARD Helena BONHAM CARTER : le docteur Julia HOFFMAN Jackie Earle HALEY : Willie LOOMIS Et plein d’autres … Synopsis du film En 1752, Joshua et Naomi COLLINS quittent Liverpool, en Angleterre, pour prendre la mer avec leur jeune fils Barnabas, et commencer une nouvelle vie en Amérique. Mais même un océan ne parvient pas à les éloigner de la terrible malédiction qui s’est abattue sur leur famille. Vingt années passent et Barnabas a le monde à ses pieds, ou du moins la ville de Collinsport. Riche et puissant, c’est un séducteur invétéré… jusqu’à ce qu’il commet la grave erreur de briser le cœur d’Angélique BOUCHARD (une de ses servantes) très éprise de ce dernier. C’est une sorcière, dans tous les sens du terme, qui lui jette un sort bien plus maléfique que la mort : celui d’être transformé en vampire et enterré vivant après avoir poussé la femme qu’il aimait à jeter du haut de la falaise des veuves. Deux cents ans plus tard, Barnabas est libéré de sa tombe par inadvertance et débarque en 1972 dans un monde totalement transformé… Il retourne à Collinswood (le manoir familial) et veut aider des descendants à retrouver fortune et puissance. Il s’avère que l’entreprise familiale a une concurrente hors pair. Il s’agit d’Angélique qui pendant toutes ces années à garder sa fraicheur, sa beauté et sa jeunesse et qui a une forte influence sur la ville. Je ne vous en dirai pas plus. Alors, foncez dans la salle obscure la plus proche !!! Mon Impression Je vais être franche et je suis quelque peu déçue. C’est un très Dans certaines scènes du film, Barnabas craint les rayons du soleil mais il sort quand même avec un chapeau et un parapluie, et ça suffit à le protéger. Cela m’a laissé perplexe. Le docteur HOFFMAN qui veut aider Barnabas à redevenir un tant soit peu humain, décide de lui « nettoyer » le sang. Alors elle prélève le sang de Barnabas et lui injecte son propre sang. Cependant comme elle veut rester jeune, elle se transfuse le sang du vampire et par miracle, ses canines poussent. La transformation de Victoria (nounou d’un des descendants COLLINS et portrait craché de Josette, l’amour de Barnabas) me laisse dubitative. Barnabas la mord et elle devient vampire. Voilà, je ne regrette pas d’être allée le voir, surement pas. Comme je l’ai dit, c’est un très bon film. Alors je ne vois qu’une explication, je suis trop plongée dans le monde des vampires à la Twilight et à la Vampire Diaries. Je le conseille cependant. Cyrielle Frezier Harsigny



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


The Vampire Diaries numéro 8 mai 2012 Page 1The Vampire Diaries numéro 8 mai 2012 Page 2-3The Vampire Diaries numéro 8 mai 2012 Page 4-5The Vampire Diaries numéro 8 mai 2012 Page 6-7The Vampire Diaries numéro 8 mai 2012 Page 8-9The Vampire Diaries numéro 8 mai 2012 Page 10-11The Vampire Diaries numéro 8 mai 2012 Page 12-13The Vampire Diaries numéro 8 mai 2012 Page 14-15The Vampire Diaries numéro 8 mai 2012 Page 16-17The Vampire Diaries numéro 8 mai 2012 Page 18-19The Vampire Diaries numéro 8 mai 2012 Page 20-21The Vampire Diaries numéro 8 mai 2012 Page 22-23The Vampire Diaries numéro 8 mai 2012 Page 24-25The Vampire Diaries numéro 8 mai 2012 Page 26-27The Vampire Diaries numéro 8 mai 2012 Page 28-29The Vampire Diaries numéro 8 mai 2012 Page 30-31The Vampire Diaries numéro 8 mai 2012 Page 32-33The Vampire Diaries numéro 8 mai 2012 Page 34-35The Vampire Diaries numéro 8 mai 2012 Page 36-37The Vampire Diaries numéro 8 mai 2012 Page 38-39The Vampire Diaries numéro 8 mai 2012 Page 40-41The Vampire Diaries numéro 8 mai 2012 Page 42-43The Vampire Diaries numéro 8 mai 2012 Page 44-45The Vampire Diaries numéro 8 mai 2012 Page 46-47The Vampire Diaries numéro 8 mai 2012 Page 48-49The Vampire Diaries numéro 8 mai 2012 Page 50-51The Vampire Diaries numéro 8 mai 2012 Page 52-53The Vampire Diaries numéro 8 mai 2012 Page 54-55The Vampire Diaries numéro 8 mai 2012 Page 56-57The Vampire Diaries numéro 8 mai 2012 Page 58-59The Vampire Diaries numéro 8 mai 2012 Page 60-61The Vampire Diaries numéro 8 mai 2012 Page 62