The Vampire Diaries n°4 janvier 2012
The Vampire Diaries n°4 janvier 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de janvier 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Mag Events

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 39,9 Mo

  • Dans ce numéro : Ian Somerhalder et son rôle de Damon.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
42 fans-de-series.fr - Le Mag N°4 - The Vampire Diaries | Janvier 2012 Le Roman Selena Rosa J’ai eu le plaisir d’avoir une interview du jeune auteur Westley via MSN. J’ai passé deux heures très sympathiques à discuter avec lui de son roman et d’autres sujets qui n’ont rien à voir avec notre interview. Je peux vous dire que j’ai passé un moment agréable et je vais vous faire partager ce que je sais avec vous chers lecteurs du Mag. Mélissa J : Bonsoir ! Westley D Northman : bonsoir vous M.J : Alors commençons par le commencement... Westley D Northman c’est ton vrai nom ou un pseudonyme d’auteur ? W.D.N : Westley est mon vrai prénom. D. représente bien quelque chose de réel en rapport avec ma vie. Et Northman est un pseudonyme auteur. A la base, c’est un délire avec des amies sur le vampire créé par Charlaine Harris. Je trouvais que c’était un vampire comme je les voyais et il me fascinait (sans parler de son atout particulier : un sex appeal à couper au couteau). Alors j’ai commencé à répondre sous ce nom-là, et quand j’ai commencé à me faire connaître, j’ai décidé de le garder (en suivant les conseils des fans). M.J : D’accord. Et quel âge as-tu ? » http://www.wd-northman.com W.D.N : 22 ans
fans-de-series.fr - Le Mag N°4 - The Vampire Diaries | Janvier 2012 43 M.J : Un jeune auteur donc ! W.D.N : Oui je suis jeune. Ambitieux et jeune. Passionné. M.J : C’est ce qu’il faut je pense. De nos jours c’est assez rare. Donc 22 ans et déjà un roman de publié. Tu dois être quand même fier de ce que tu as réussi à faire ? W.D.N : un roman, bientôt un second (la force humaine) et le tome 2. Une saga en cours et une autre à venir. Encore d’autres projets aussi. Je suis relativement fier oui. Ça fait plaisir de voir qu’on s’en sort et qu’on peut réaliser concrètement ses rêves. Tenir le tome 1 dans mes mains c’est constater 5 ans de travail acharné (passionné certes, mais acharné) M.J : 5 ans de travail ? Qu’as-tu fait durant cette longue période ? W.D.N : 1 an à écrire le début qui n’était qu’une fiction à la base. 2 ans et demi de recherches. Je voulais connaître mon sujet lorsque j’ai compris que j’avais créé un monde et de quoi faire un roman. J’ai mis l’écriture en pause et j’ai repris tout mon monde. J’ai passé du temps à potasser les bouquins, internet et les mythes pour tabler sur un truc différent de ce qui existait et qui me convenait à moi. Ensuite, j’ai passé trois mois à l’écriture du début à la fin. Puis un an à y apporter les corrections et les modifications conseillées par mes betas lecteurs. Et enfin, un an pour en arriver là où nous sommes aujourd’hui. M.J : Et bien, c’est un très long travail d’être auteur ! Donc tu étais bien plus jeune quand tout cet univers a germé dans ta tête. Tu étais déjà aussi passionné à 17 ans que tu l’es à présent ou ça a augmenté au fur et à mesure ? As-tu eu des doutes durant ces 5 années ? W.D.N : Je l’étais tout autant ouais. Mais moins organisé. Aujourd’hui, cela me prendrait beaucoup moins de temps c’est certain. Et comme j’ai beaucoup amélioré ma façon d’écrire, j’ai pu constater que je mets plus de temps à écrire (3 mois pour le tome 1 contre un an pour le tome 2) et par contre beaucoup moins de temps pour potasser et créer. Des doutes ? Oh que oui j’en ai eus. Énormément ! Si tu regardes dans les remerciements du premier tome, il y a mes betas lecteurs. Mais il y a aussi ma coloc et une amie (Véro). Ces deux personnes m’ont poussé à aller plus loin, à persévérer et à y croire encore et toujours. Et je pense que sans elles, je ne serais pas là. Alors avoir des doutes c’est logique. Pour tout te dire, j’en ai encore aujourd’hui. Je viens de boucler le tome 2, et je panique comme un débutant. Je stresse comme un fou et je me demande si je ne dois pas m’arrêter là avant de faire le « con » et de publier de la « merde ». Mais j’ai des gens autour de moi qui me remettent les idées claires quand je suis dans cet état. M.J : Les auteurs sont pleins de doutes à ce que je vois (Et je comprends tout à fait étant moi aussi en pleine écriture d’un roman). Je t’assure tu n’écris pas de la « merde » bien au contraire, tu as un réel talent et je remercie tes bêtas et tes amis de t’avoir poussé à continuer. Grâce à eux, j’ai eu le plaisir de découvrir tout un univers fantastique, un roman merveilleux avec Selena Rosa. Et j’espère le faire découvrir au plus de monde possible car ce que tu fais mérite d’être reconnu et lu ! D’ailleurs j’ai hâte de lire le tome 2. W.D.N : Merci. Ah courage ! L’attente va encore être longue. M.J : Peux-tu me parler du tome 1 de Selena Rosa ? Sa naissance, son histoire ? W.D.N : C’est vague, que puis-je te dire ? A la base c’est une fiction sans conviction. Et c’est finalement devenu pour moi peut-être l’œuvre de ma vie. Ce tome 1 est un journal intime, un exutoire, un défouloir. C’est ma vie. Je ne suis pas Selena, je ne m’y retrouve même pas personnellement. Mais j’ai fait vivre à Selena des situations qui m’ont permis d’évacuer toute la douleur que j’ai en moi. Si la Mort est omniprésente dans ma saga ce n’est pas parce que j’aime les vampires, c’est parce que ce thème, cette réalité-là fait tellement partie de ma vie qu’il me fallait la mettre en action. Si j’avais pu, j’aurais carrément fait jouer la Mort elle-même en tant que personnage. Il y a dans ce premier tome des petites choses, pour les plus proches de moi, qui sont des événements que j’ai vécus personnellement. Les écrire m’a finalement permis d’avancer et de tourner la page. Alors ce premier tome, c’est moi. M.J : Penses-tu que tous les auteurs ont une partie de leur vie dans les romans qu’ils écrivent ? Et dirais-tu que ta saga est un roman fantastique plutôt sombre, vu que la Mort est omniprésente ? W.D.N : Je ne sais pas si c’est le cas pour tous. Je sais que mon but lorsque je l’ai écrit, c’était celui-là. Je voulais m’exorciser. Et j’ai réussi. Les autres ? Je n’en ai aucune idée.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


The Vampire Diaries numéro 4 janvier 2012 Page 1The Vampire Diaries numéro 4 janvier 2012 Page 2-3The Vampire Diaries numéro 4 janvier 2012 Page 4-5The Vampire Diaries numéro 4 janvier 2012 Page 6-7The Vampire Diaries numéro 4 janvier 2012 Page 8-9The Vampire Diaries numéro 4 janvier 2012 Page 10-11The Vampire Diaries numéro 4 janvier 2012 Page 12-13The Vampire Diaries numéro 4 janvier 2012 Page 14-15The Vampire Diaries numéro 4 janvier 2012 Page 16-17The Vampire Diaries numéro 4 janvier 2012 Page 18-19The Vampire Diaries numéro 4 janvier 2012 Page 20-21The Vampire Diaries numéro 4 janvier 2012 Page 22-23The Vampire Diaries numéro 4 janvier 2012 Page 24-25The Vampire Diaries numéro 4 janvier 2012 Page 26-27The Vampire Diaries numéro 4 janvier 2012 Page 28-29The Vampire Diaries numéro 4 janvier 2012 Page 30-31The Vampire Diaries numéro 4 janvier 2012 Page 32-33The Vampire Diaries numéro 4 janvier 2012 Page 34-35The Vampire Diaries numéro 4 janvier 2012 Page 36-37The Vampire Diaries numéro 4 janvier 2012 Page 38-39The Vampire Diaries numéro 4 janvier 2012 Page 40-41The Vampire Diaries numéro 4 janvier 2012 Page 42-43The Vampire Diaries numéro 4 janvier 2012 Page 44-45The Vampire Diaries numéro 4 janvier 2012 Page 46-47The Vampire Diaries numéro 4 janvier 2012 Page 48-49The Vampire Diaries numéro 4 janvier 2012 Page 50-51The Vampire Diaries numéro 4 janvier 2012 Page 52-53The Vampire Diaries numéro 4 janvier 2012 Page 54-55The Vampire Diaries numéro 4 janvier 2012 Page 56-57The Vampire Diaries numéro 4 janvier 2012 Page 58-59The Vampire Diaries numéro 4 janvier 2012 Page 60-61The Vampire Diaries numéro 4 janvier 2012 Page 62-63The Vampire Diaries numéro 4 janvier 2012 Page 64