The Red Bulletin n°2020-05 mai
The Red Bulletin n°2020-05 mai
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-05 de mai

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Red Bull Media House GmbH

  • Format : (223 x 296) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 17,9 Mo

  • Dans ce numéro : la prochaine vague avec Justine Dupont.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
De ces jeunes pilotes émergeront probablement les grands noms du MotoGP de demain. « J’essaie d’apprendre de tous mes adversaires. » Qui étiez-vous en sortant de la Rookies Cup ? Quand j’ai gagné la Rookies Cup à 17 ans, c’était mon premier championnat avec des victoires devant le grand public et ça m’a permis de me faire connaître. Quand il sort de la Rookies Cup, le pilote a beaucoup plus confiance en lui, il sent qu’il peut rouler vite sur une moto. Quel est le plus grand enseignement que vous tirez de la Rookies Cup ? Je me souviens de l’un des conseils de notre coach, August Auinger  : rentrer les coudes en ligne droite. J’avais tendance à les garder un peu ouverts, et c’est devenu un réflexe, fermer les coudes en ligne droite. Il y a aussi l’aspect stratégique, la stratégie de course. Et j’ai pris conscience que je pouvais aller vite... de ce truc  : tu pars, tu t’échappes ! Comment voyiez-vous la catégorie MotoGP, l’élite, à l’époque ? Le MotoGP, je ne savais même pas vraiment à quoi ça correspondait quand j’en voyais, c’était un autre monde… Moi, j’étais concentré sur la catégorie 125 cm³, pour progresser. Je ne m’imaginais pas encore dans les catégories supérieures, en 250 ou Moto2. Je cherchais à travailler tous les détails, à décortiquer le pilotage de chacun, pour être le meilleur, mais en 125 d’abord. Même si vous n’étiez pas fixé sur le MotoGP dans l’immédiat, quelle vision en aviez-vous ? J’aimais bien l’Italien Andrea Dovizioso à l’époque, qui est entré en MotoGP en 2008 et qui a été vice-champion du monde en 2019. J’aimais bien le regarder et j’appréciais ses bons résultats. Et aussi l’Espagnol Jorge Lorenzo, qui a eu le même cursus qu’Andrea. C’était les deux mecs que j’aimais mettre en comparaison. Après, le MotoGP c’était déjà Valentino Rossi, toujours unique, toujours parfait dans sa combinaison, dans ses couleurs, je suis resté fan de ça, admiratif. J’ai aussi en tête des images de Pedrosa, pour lequel j’ai toujours eu beaucoup de respect. Je n’arrivais pas à m’expliquer comment il pouvait être aussi fort. En 2007, il y avait le pilote Red Bull Chris Vermeulen, l’Australien, qui venait nous donner les trophées à la fin des courses. Depuis trois ans que vous évoluez en MotoGP, comment percevez-vous ces pilotes à présent, vous l’ex-vainqueur de la Rookies Cup 2007 ? Je reste assez fan de Valentino, il reste la légende. Il y a un côté affect avec lui, on est devenus adversaires et il y a eu de belles passes d’arme, mais si je peux lui parler c’est toujours avec un côté fan. Concernant les autres pilotes, je fais partie d’eux, je les analyse, qu’ils soient nouveaux ou plus anciens dans la catégorie. Je peux analyser des mecs qui ont eu des 50 THE RED BULLETIN
GOLD AND GOOSE/RED BULL CONTENT POOL bonnes phases, de moins bonnes phases, qui ont dû revenir. J’essaie d’apprendre de tous mes adversaires. Le but, c’est d’être plus fort qu’eux, et si je peux comprendre leurs failles, ça va m’aider. J’ai peut-être perdu un peu de temps et des sensations par rapport à eux la saison dernière, mais je suis très motivé à donner ce qu’il faut pour aller me battre avec eux. Que retenez-vous de votre saison 2019 (entamée chez KTM et terminée chez LCR Honda,ndlr) ? En quoi fut-elle intéressante ? J’ai pris une grosse décision, risquée, quitte à ne pas courir en 2020, et j’ai la chance de courir à nouveau en 2020, d’avoir ce plaisir de rouler à nouveau, dans une bonne structure, bien aidé par Ducati. Les sensations commencent à revenir. J’aurais pu faire quelque chose avec la KTM que je n’ai pas su faire. Mais j’ai grandi pendant un an sur bien d’autres aspects, pour réussir à dompter la Ducati cette saison. Je me rends compte que j’ai pu faire des erreurs, mais je prends le bon de tout ça. Je cours dans de bonnes conditions, avec un groupe que j’aime beaucoup, ça me donne beaucoup de fraîcheur, car j’ai joué gros. La première course de la saison, au Qatar, vient d’être annulée, en catégorie MotoGP du moins, pour cause de Coronavirus… Quels enseignements tirez-vous de ce genre de situation, et comment les mettez-vous à profit ? J’en profite pour faire des entraînements plus durs avec mon préparateur physique, Romain. Des séances que nous ne pouvons pas nous permettre de réaliser une fois la saison lancée. L’entraînement dur qu’on n’a peut-être pas pu bien faire pendant l’hiver avec une blessure et le temps de pause des fêtes, on a l’opportunité de le faire maintenant. Ce type d’entraînement peut beaucoup apporter, car le corps et la tête, en début de saison, dans une période dynamique, sont prêts à les encaisser. C’est être un bel athlète dont j’ai besoin maintenant, à l’exemple de Márquez. « C’est être un bel athlète dont j’ai besoin maintenant, à l’exemple de Marc Márquez. » RED BULL MOTOGP ROOKIES CUP Ils ont un but  : s’imposer au plus haut niveau de la compétition moto. Des centaines de candidats postulent chaque année pour intégrer le programme et 26 pilotes de 14 nations, entre 13 et 17 ans, ont été choisis pour la saison 2020. Les jeunes pilotes s’affrontent sur des motos KTM spécialement développées pour ce concept, identiques pour chacun des pilotes, avec des spécificités proches des engins de Moto3  : des 250 cc dont la vitesse maximum est 220 km/h, et le poids 80,5 kg. Cette compétition de moto pour jeunes talents est une passerelle vers la catégorie suprême, le MotoGP, et en 2019, plus de 50% des pilotes présents sur le championnat Moto3 étaient passés par la Rookies Cup. LES DATES DE L’ÉDITION 2020 (la Rookies Cup s’arrête en France pour la première fois) ESPAGNE 2-3 mai (Jerez), 2 manches FRANCE 16-17 mai (Le Mans), 2 manches ITALIE 30 mai (Mugello), 1 manche ALLEMAGNE 20-21 juin (Sachsenring), 2 manches FINLANDE 11-12 juillet (Kymi Ring), 2 manches AUTRICHE 15-16 août (Spielberg), 2 manches ARAGON 3-4 octobre (Alcañiz), 2 manches Retrouvez la Red Bull MotoGP Rookies Cup lors du Grand Prix de France moto, organisé du 15 au 17 mai sur le circuit du Mans. gpfrancemoto.com Bartholomé Perrin, le Français engagé en 2020 avec Gabin Planques. « Il faut viser haut, la Rookies Cup est une étape de carrière. » Il semble que vous soyez en route pour l’Espagne avec Romain, pourquoi ? Oui, on y trouvera de belles pistes pour s’entraîner, et une météo plus clémente qu’en France. Et puisque nous étions partis pour aller au Qatar, se faire quelques heures en camion pour l’Espagne ça n’est pas un souci. En avion ou en camion, dans la tête, on voyage. Quels tuyaux, de pilote à pilote, aimeriez-vous prodiguer aux jeunes participants à la Rookies Cup cette saison, dont les deux Français, Gabin Planques, déjà présent sur l’édition 2019, et un nouveau talent engagé cette année, Bartholomé Perrin ? Le vainqueur de la Rookies Cup 2019, Carlos Tatay, est rentré dans mon team, Avintia Ducati cette année, en Moto3, et je lui ai dit qu’il devait passer un cap au niveau de la hargne  : « Il faut que tu sois méchant, sinon tu vas te faire manger ». Après la Rookies Cup, il faut avoir la rage, une vraie faim. Je n’ai pas encore vu Bartholomé rouler, donc je ne peux pas lui donner de conseils de pilotage spécifiques, mais à ce Français qui vient de rentrer en Rookies Cup, je dirais de ne pas se satisfaire d’être le premier des nouveaux. Il faut viser haut, la Rookies Cup est une étape de carrière. Qu’est-ce qui peut arriver de mieux à un pilote de la Rookies Cup ? Ce genre d’anecdote  : quand j’ai gagné la deuxième course de la Rookies Cup 2007 à Mugello, en Italie, tout heureux, avec la Marseillaise et tout ça, je suis reparti directement le samedi soir pour rentrer chez moi sur la Côte d’Azur. Ce soir-là, mon voisin fêtait son anniversaire dans son garage, qu’il avait transformé en discothèque. J’y suis arrivé vers minuit, en pleine fête, avec un pack de Red Bull que l’on m’avait donné à Mugello. D’un coup, j’étais la star de la nuit, le sauveur de la soirée, sachant que la boisson énergisante n’était pas encore vendue en France à cette époque-là. J’étais le mec trop « privilégié » qui revient d’une compétition moto avec un pack de Red Bull. « Johannil est génial ! » (rires) C’était fun. rookiescup.redbull.com THE RED BULLETIN 51



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 1The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 2-3The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 4-5The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 6-7The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 8-9The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 10-11The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 12-13The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 14-15The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 16-17The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 18-19The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 20-21The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 22-23The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 24-25The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 26-27The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 28-29The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 30-31The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 32-33The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 34-35The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 36-37The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 38-39The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 40-41The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 42-43The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 44-45The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 46-47The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 48-49The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 50-51The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 52-53The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 54-55The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 56-57The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 58-59The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 60-61The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 62-63The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 64-65The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 66-67The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 68-69The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 70-71The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 72-73The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 74-75The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 76-77The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 78-79The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 80-81The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 82-83The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 84-85The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 86-87The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 88-89The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 90-91The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 92-93The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 94-95The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 96-97The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 98-99The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 100