The Red Bulletin n°2020-05 mai
The Red Bulletin n°2020-05 mai
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-05 de mai

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Red Bull Media House GmbH

  • Format : (223 x 296) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 17,9 Mo

  • Dans ce numéro : la prochaine vague avec Justine Dupont.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
« Est-on vraiment en train de surfer les plus grosses vagues de la planète ? » Sa bio express Justine Dupont, 28 ans, surfe du gros, mais pas que. Comme son palmarès éclectique en témoigne, elle est une waterwoman polyvalente. Vice-championne du monde de surf de grosses vagues. Championne du monde de Standup paddle. Vice-championne du monde de longboard. 4 fois championne du monde par équipe de Standup paddle, de longboard (2 fois) et de surf.
RAFAEL G. RIANCHO/RED BULL CONTENT POOL « Dans ce sport, on a fini par transcender les questions de genre. Fille ou garçon, qu’importe, on surfe des grosses vagues, c’est tout. » Fred, son compagnon, sécurise sa quête du gros. avec les garçons. Braver les plus grosses vagues, on le fait avant tout pour soi. Pour réussir à maîtriser ses émotions, à dominer sa peur. Dans ce milieu où les prises de décision doivent se faire vite, sans hésiter, on apprend à se connaître mieux et plus rapidement que partout ailleurs, c’est un concentré de vie. Mais ce qui est fou dans ce sport, c’est qu’on a fini par transcender les questions de genre. On n’est que sur l’humain. Fille ou garçon, qu’importe, on surfe des grosses vagues, c’est tout. Il y a encore quelques années, le milieu se montrait moins ouvert aux femmes… Depuis 2016, les compétitions ont une catégorie masculine et une catégorie féminine. En février dernier, le Nazaré Tow Surfing Challenge nous a permis avec Maya de participer à la compétition en même temps que les hommes. Ils applaudissent nos exploits, j’ai eu droit aux éloges de Garrett McNamara, une légende du milieu. Tout cela est le fruit d’années de préparation. Vous vous entraînez comment ? Il y a cinq ans, j’ai intégré le BCO à Biarritz, un club d’apnée pour apprendre et m’entraîner, et je suis aussi allée plusieurs fois à la fosse à La Teste-de- Buch, en Gironde. Puis j’ai fait des exercices très ciblés pour apprendre à économiser l’oxygène. Désormais, je continue, mais c’est plus de l’entretien. J’ai pas mal progressé en bodysurf avec palmes grâce à Fred, ça permet d’assurer quand je me prends des grosses vagues dans la tête. Je pratique aussi la course à pied sur des distances courtes ainsi que les montées d’escaliers. L’idée est de travailler le cardio via du fractionné. Sans oublier le crossfit pour le gainage et la musculation en salle pour bosser les appuis à coups de squats. Le soir, séances de yoga et étirements ! Le fait que vous veniez du surf classique vous donne-t-il un avantage ? Oui, je suis plus technique que des surfeurs qui ne seraient pas passés par la compétition que ce soit en shortboard ou en longboard. Mes manœuvres sont plus précises, je suis en capacité de bien gérer ma planche. Comme j’ai pratiqué beaucoup le longboard, je n’ai pas été trop gênée quand je suis passée sur les longboards de gros pour surfer à la rame. La rame est-elle en train de gagner sur le tow-in ? Il y a deux ou trois ans, tout le monde s’est remis à la rame. La saison 2018, je me suis un peu plus focalisée sur cette approche assez pure. Là, il faut se retourner et partir, sans aucun coup de pouce. C’est votre décision. Et ça change tout. Cela dit, j’ai le sentiment que les mœurs ont évolué. On se rend bien compte que ramer Nazaré a ses limites. Si l’on veut surfer gros, le tow-in est plus adapté, et il revient à fond sur le devant de la scène depuis cette année. En fait, il s’agit juste de ne pas rester bloqué sur une façon ou une autre, mais de s’adapter aux conditions du moment. J’adore les deux, c’est une question d’équilibre. Ce sera quoi la prochaine vague ? Mon programme pour 2020  : performer sur Jaws à la rame, et découvrir au printemps le spot de Teahupoo, à Tahiti, pour progresser dans les tubes. Je compte aussi faire une grosse préparation pour faire une super saison à Nazaré l’hiver prochain. Notre équipe devient vraiment professionnelle et on progresse bien sur la sécurité, c’est top. justinedupont.fr THE RED BULLETIN 33



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 1The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 2-3The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 4-5The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 6-7The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 8-9The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 10-11The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 12-13The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 14-15The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 16-17The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 18-19The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 20-21The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 22-23The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 24-25The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 26-27The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 28-29The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 30-31The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 32-33The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 34-35The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 36-37The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 38-39The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 40-41The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 42-43The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 44-45The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 46-47The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 48-49The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 50-51The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 52-53The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 54-55The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 56-57The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 58-59The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 60-61The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 62-63The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 64-65The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 66-67The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 68-69The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 70-71The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 72-73The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 74-75The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 76-77The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 78-79The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 80-81The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 82-83The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 84-85The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 86-87The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 88-89The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 90-91The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 92-93The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 94-95The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 96-97The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 98-99The Red Bulletin numéro 2020-05 mai Page 100