The Red Bulletin n°2020-04 avril
The Red Bulletin n°2020-04 avril
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-04 de avril

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Red Bull Media House GmbH

  • Format : (223 x 296) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 18,9 Mo

  • Dans ce numéro : à la pointe de l'escrime avec Miles Chamley-Watson.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 80 - 81  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
80 81
PERSPECTIVES voyage Merveille sauvage, la grotte Hang Son Doong n’est accessible qu’au prix d’un trek éprouvant. La crête sur laquelle j’avance avec prudence est longue de 50 mètres et effilée comme un rasoir. Elle surgit d’un cratère béant sculpté dans les entrailles de la Terre. « Quelle vue », lance mon guide Hieu. Je regarde vers le bas et en déduis qu’il plaisante, car mes yeux rencontrent le noir absolu d’un gouffre cosmique où en cas de chute je disparaîtrais dans le vide. Mais pour l’heure, le risque de glisser et de m’entailler la jambe me préoccupe davantage. C’est le troisième jour de notre excursion à la grotte de Hang Son Doong au Vietnam. Apparue il y a environ cinq millions d’années, elle est à ce jour la plus grande au monde  : 5 km de long, 200 m de haut et 150 m de large, assez spacieuse pour abriter un pâté de maisons new-yorkais, gratte-ciel inclus. Sa taille imposante ne facilite pas pour autant sa localisation. Ce n’est qu’en 1991 que Hô Khanh, un bûcheron local, la découvre par hasard dans le parc national de Phong Nha-Ke Bang, au centre du Vietnam — un parc d’une superficie inférieure à Hong Kong — en cherchant un abri lors d’une tempête. Il mettra ensuite près de deux décennies pour la retrouver. En 2009, alors que la nouvelle de sa découverte se répand, il rejoint une expédition menée par la British Caving Association. Celle-ci mettra des mois à reconstituer son itinéraire. Pour atteindre la grotte, notre équipe de dix personnes traverse jungles et rivières souterraines et campe dans de vastes cavités. J’arrive enfin au bout de la crête. Alors que Hieu détache mon harnais, j’en profite pour me familiariser avec le lieu. Je comprends vite que mon guide ne plaisantait pas sur la vue, et que ce dont il parlait ne se trouve pas au-dessus de nous et pas en dessous. Obnubilé par mes pieds, je n’avais pas remarqué l’ouverture béante dans le toit de la grotte. Cet effondrement du plafond qu’on appelle doline résulte d’un séisme remontant à environ un demi-million d’années. Une brèche à travers la jungle où pénètre un gigantesque rayon de lumière révélant dans la grotte un spectacle des plus insolites  : une luxuriante forêt tropicale souterraine recouvre le lit de la grotte. Hang Son Doong abrite des espèces végétales qui ailleurs, ont disparu depuis des centaines de milliers d’années. Plus fraîche et plus humide qu’à l’extérieur, la grotte a favorisé l’éclosion d’un écosystème unique en son genre. Un milieu en revanche peu accueillant pour l’homme  : ce matin, je me suis réveillé tout trempé dans ma tente. « Les pieds risquent de pourrir s’ils ne sèchent pas », m’avait-on prévenu avant le départ. Emboîtant le pas à Hieu, je remonte de l’abysse vers la lumière, bientôt englouti par la jungle souterraine. Une énorme stalagmite improbable recouverte de mousse perce à travers le feuillage  : « On appelle ça le gâteau de mariage », explique Hieu. Cela m’évoque plutôt un énorme tas de moisissure. « Vous pouvez monter au sommet si vous le souhaitez. » Je contemple le panorama. Le gazouillis des oiseaux me parvient de la surface à quelques centaines de mètres au-dessus. L’endroit est si préservé qu’on imagine sans peine ce que Hô Khanh a dû ressentir en pénétrant ici pour la première fois. À ce jour, le nombre de personnes ayant atteint le sommet de l’Everest est supérieur à celui des personnes ayant Trek au parc national Phong Nha-Ke Bang. 80 THE RED BULLETIN
RYAN DEBOODT, OXALIS ADVENTURE GETTY IMAGES pénétré dans Hang Son Doong, mais cela pourrait bientôt changer. Une fois son statut de plus grande grotte du monde confirmé, de nombreux aventuriers l’ont ajoutée à leur liste d’aventures. Pour faire face à l’afflux de visiteurs, un promoteur immobilier vietnamien propose en 2014 la construction d’un téléphérique de 10 km reliant le parc national de Phong Nha-Ke Bang à la grotte. Les autorités locales rejettent le projet suite à l’opposition massive des militants écologistes. En 2016, le président Obama s’invite dans le débat, déclarant lors de son dernier discours au peuple vietnamien  : « Les Hanoi Parc national Phong Nha-Ke Bang Dong Hoi Vietnam Rejoignez l’expédition PRIX  : 2 700  € La « Grande Muraille du Vietnam », haute de 90 mètres, constitue l’ultime obstacle. DURÉE  : 4 jours d’exploration, comprenant trois nuits en camping et deux nuits en hôtel PÉRIODE  : de janvier à août GROUPE  : Six à dix personnes S’Y RENDRE  : vol de Hanoi ou d’Hô- Chi-Minh-Ville à destination de Dong Hoi Airport, avec transfert à l’hôtel à Phong Nha pour un briefing. oxalisadventure.com THE RED BULLETIN 81



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 1The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 2-3The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 4-5The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 6-7The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 8-9The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 10-11The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 12-13The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 14-15The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 16-17The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 18-19The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 20-21The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 22-23The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 24-25The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 26-27The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 28-29The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 30-31The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 32-33The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 34-35The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 36-37The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 38-39The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 40-41The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 42-43The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 44-45The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 46-47The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 48-49The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 50-51The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 52-53The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 54-55The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 56-57The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 58-59The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 60-61The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 62-63The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 64-65The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 66-67The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 68-69The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 70-71The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 72-73The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 74-75The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 76-77The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 78-79The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 80-81The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 82-83The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 84-85The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 86-87The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 88-89The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 90-91The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 92-93The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 94-95The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 96-97The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 98-99The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 100