The Red Bulletin n°2020-04 avril
The Red Bulletin n°2020-04 avril
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-04 de avril

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Red Bull Media House GmbH

  • Format : (223 x 296) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 18,9 Mo

  • Dans ce numéro : à la pointe de l'escrime avec Miles Chamley-Watson.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 72 - 73  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
72 73
Qui ne connaît toujours pas Charo ? Ci-dessus  : le rappeur Niska accompagné de Maes. À leur droite, Hatik, récemment révélé dans la première série dédiée au rap français, Validé. En dessous  : le plateau de Rap Jeu, qui accueillait fin 2019 les rappeurs belges et toujours verts Caballero et Jeanjass, que vous voyez ici en pleine réflexion suite à une question fatale de Mehdi.
APOLLINE CORNUET/QUENTIN MAHÉAS/LA CLEF PROD regretteront, il est devenu une musique populaire comme une autre, avec ses bons et mauvais côtés. Quelle est la force du rap en France ? Sa capacité de renouvellement. Ça n’est pas une musique qui est figée. Le rap est une musique qui regarde toujours vers l’avant. Du coup, il est très compliqué de définir « le son rap ». Techniquement, on peut rapper sur n’importe quoi  : sur de la house ou sur un accordéon. Le rap est assez malléable, c’est pour cela qu’il y aura toujours de nouveaux artistes, de nouveaux genres, de nouveaux sous-genres, de nouveaux producteurs qui relèvent le truc. Parce qu’on peut faire le rap avec rien, et aussi relever le rap avec rien. « Avec rien », ça veut dire quoi ? Prenons l’exemple de Pi’erre Bourne, qui a été un producteur américain très important ces dernières années. Il fait de la musique à base de logiciels, voire même de kits qui sont déjà prédéfinis, et qu’il modifie un petit peu, on pourrait même parler d’instrumentaux par accident, mais son travail a amené quelque chose de nouveau en termes de sonorités. Vous citez ce producteur américain, mais en observant les rappeurs français actuels, on a l’impression qu’ils se motivent dans le rap grâce à leur environnement immédiat  : les autres « Demain, un rappeur bourgeois de province peut se lancer dans le rap et devenir très important. » artistes de leur quartier ou département, pas forcément ceux des USA, comme ce fut le cas par le passé… Le rappeur français inspire le rappeur français désormais ? Il y a en effet beaucoup de jeunes rappeurs aujourd’hui qui n’ont écouté que du rap français, voire très peu d’autres genres musicaux par ailleurs. Je le vois dans l’émission Rap Jeu, avec une épreuve comme le Roland Gamos, où il faut citer des collaborations entre différents rappeurs. Quand j’essaie de les lancer sur des artistes américains, beaucoup d’entre eux sont assez fébriles. C’est une vraie différence avec les années 2000, où il était à la mode de dire qu’on n’écoutait pas de rap français mais que des rappeurs américains. Dire que l’on écoutait ses homologues français, c’était la honte, et aujourd’hui, on a complètement dépassé ça. Dans Rap Jeu, justement, on a pu voir des rappeurs peu au fait des artistes locaux majeurs d’il y a une vingtaine d’années… On se souvient du fameux Quand il ne fume pas à fond, Lorenzo kick à fond sur les tournages de Red Binks. « C’est qui IAM ? », sorti en toute sincérité par un rappeur de 19 ans extrêmement populaire, Koba LaD... C’est l’une des séquences de Rap Jeu qui a le plus tourné sur les réseaux sociaux, mais il y en a eu d’autres, comme l’artiste Marwa Loud qui dit qu’elle ne sait pas qu’Ärsenik sont un duo, ou RK qui se trompe dans le nom de l’album d’IAM, L’école du micro d’argent, alors que c’est un disque mythique. Pour certains jeunes rappeurs comme Dinos, il est important de connaître tous ses classiques, à l’inverse, pour d’autres, absolument pas. L’histoire du rap français est relativement ancienne, avec ses chapelles et ses écoles, libre aux artistes de les connaître ou pas. C’est l’avantage et l’inconvénient de cette musique  : comme les jeunes y font la loi, le respect des aînés et la volonté de transmettre une culture ne sont pas forcément présents. En revanche, c’est une musique qui n’a pas le temps de se reposer, de regarder derrière, et qui va toujours chercher la nouveauté. Du fait de cette dynamique toujours innovante, voire expérimentale du rap français avec toutes ses nouvelles formes de rap apparues ces dernières années, comment définir ce qu’il est musicalement ? Il y en a des dizaines de formes, et il se renouvelle toujours. Le rap en tant que musique ou son est compliqué à définir. THE RED BULLETIN 73



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 1The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 2-3The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 4-5The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 6-7The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 8-9The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 10-11The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 12-13The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 14-15The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 16-17The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 18-19The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 20-21The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 22-23The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 24-25The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 26-27The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 28-29The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 30-31The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 32-33The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 34-35The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 36-37The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 38-39The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 40-41The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 42-43The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 44-45The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 46-47The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 48-49The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 50-51The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 52-53The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 54-55The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 56-57The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 58-59The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 60-61The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 62-63The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 64-65The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 66-67The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 68-69The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 70-71The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 72-73The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 74-75The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 76-77The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 78-79The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 80-81The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 82-83The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 84-85The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 86-87The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 88-89The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 90-91The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 92-93The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 94-95The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 96-97The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 98-99The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 100