The Red Bulletin n°2020-04 avril
The Red Bulletin n°2020-04 avril
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-04 de avril

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Red Bull Media House GmbH

  • Format : (223 x 296) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 18,9 Mo

  • Dans ce numéro : à la pointe de l'escrime avec Miles Chamley-Watson.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
DANIEL CRAIG « Le but, c’est de faire un bon film » C’est la fin d’une époque  : Mourir peut attendre signe la dernière apparition de Daniel Craig sous les traits de James Bond. En quatorze ans, il sera devenu l’un des 007 les plus populaires. Comment a-t-il fait ? the red bulletin  : Vous incarnez un commissaire excentrique dans À couteaux tirés. Cherchez-vous une alternative au personnage de James Bond ? daniel craig : Je ne pensais pas à ça. Le scénario était excellent ! Une comédie de surcroît ! C’est rare. Le scénario de Mourir peut attendre vous a-t-il déçu ? Au contraire. Il a été écrit par l’incroyable Phoebe Waller-Bridge, la créatrice de la série Fleabag. C’était un privilège qu’elle s’implique dans ce projet, car n’ayant pas d’expérience avec Bond, elle apportait quelque chose d’original. Et puis c’est un processus collaboratif, on se base sur les éléments des romans. Quelle a été votre contribution ? Si j’ai une idée à 3 heures du matin, je l’écris, j’en parle à l’équipe, je les harcèle presque. Nous tournons ici pendant plusieurs mois, j’ai besoin de savoir comment tout va se passer. Les réalisateurs et les scénaristes définissent le scénario. Tolèrent - ils votre engagement ? Peu m’importe, car c’est ma façon de travailler. Notre but à tous, c’est de faire un bon film. Plus le scénario est bon, plus nous, les acteurs, sommes détendus et à même d’improviser. Quelle est l’idée derrière le concept de Bond ? Avant d’interpréter un rôle, je l’analyse de près  : qu’est-ce qui l’influence ? Pourquoi se comporte-t-il ainsi ? Je lui confère une profondeur psychologique pour le rendre intéressant, avec ses conflits intérieurs. Ainsi, je rends le personnage crédible. C’est comme ça que j’ai appris mon métier. Les derniers James Bond lèvent le voile sur la vie personnelle de l’agent 007. Pourquoi ? Ça a commencé avec Skyfall. Il semblait logique de poursuivre dans cette veine. Bond vieillit. Ce n’est pas un pochoir, c’est un individu dont l’histoire se poursuit d’un film à l’autre. Sans étoffer sa biographie, nous l’avons utilisée pour déclencher certains rebondissements dans l’intrigue. N’y a-t-il pas un côté de déjà-vu avec tous les films d’agent secret au cinéma ? Ce serait hypocrite de prétendre le contraire. Mais vous savez, on essaie toujours de réinventer la roue dans le milieu du cinéma. L’objectif est d’offrir au public un divertissement en rapport avec le présent. On se laisse influencer par d’autres films, sans les copier. C’est ça la clé. Les films de Bond collent-ils à l’actualité ? Elle fait partie de la donne. Mais il ne s’agit pas non plus d’épouser servilement les souhaits des fans. Le personnage de Bond a quelque chose d’intemporel. Il n’y a que comme ça qu’une histoire classique peut être racontée. Un film aussi peut vieillir rapidement. Quand vous avez endossé le rôle, vous n’avez pas fait l’unanimité. Comment avez-vous réussi à vous imposer ? J’ai tout de suite expliqué à la productrice, Barbara Broccoli, que je comptais sur la solidarité de l’équipe de réalisation. J’avais besoin d’être en confiance sur le plateau afin de pouvoir faire comme si j’étais vraiment James Bond. Pour me sentir partie intégrante du film, je devais pouvoir donner mon avis sur le scénario, le tournage, tout ça. Et c’est comme cela que ça s’est passé. Verra-t-on encore des films de James Bond au cinéma dans cinquante ans ? Ce sera sans moi ! Le personnage perdure car jusqu’ici, il a été préservé  : les producteurs ne l’ont pas vendu à Hollywood. Ils ont réussi à donner à chaque film une identité propre. Si l’aspect financier était la seule chose qui intéressait les studios, Bond ne serait plus Bond depuis longtemps. Rendre chaque nouvel opus meilleur que le précédent, voilà qui pourra le garder pérenne. À condition que le public aime ! Sinon, il n’y a rien que je puisse faire. Mourir peut attendre, le 8 avril au cinéma 16 THE RED BULLETIN ERIK TANNER/CONTOUR RÜDIGER STURM
« Le personnage de Bond a quelque chose d’intemporel. » Daniel Craig prend congé de 007 après quatorze ans de bons et loyaux services. THE RED BULLETIN 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 1The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 2-3The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 4-5The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 6-7The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 8-9The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 10-11The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 12-13The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 14-15The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 16-17The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 18-19The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 20-21The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 22-23The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 24-25The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 26-27The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 28-29The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 30-31The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 32-33The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 34-35The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 36-37The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 38-39The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 40-41The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 42-43The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 44-45The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 46-47The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 48-49The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 50-51The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 52-53The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 54-55The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 56-57The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 58-59The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 60-61The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 62-63The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 64-65The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 66-67The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 68-69The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 70-71The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 72-73The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 74-75The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 76-77The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 78-79The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 80-81The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 82-83The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 84-85The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 86-87The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 88-89The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 90-91The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 92-93The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 94-95The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 96-97The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 98-99The Red Bulletin numéro 2020-04 avril Page 100