The Red Bulletin n°2020-03 mars
The Red Bulletin n°2020-03 mars
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-03 de mars

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Red Bull Media House GmbH

  • Format : (223 x 296) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 18,3 Mo

  • Dans ce numéro : Franck Gastambide, validé par les pilliers du game, il lance la première série consacrée au rap français.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
« C’est normal que des artistes comme Ninho, Lacrim ou Kool Shen te disent  : «Okay, je viens, mais d’abord, explique-moi ce que tu vas faire.» » 44 THE RED BULLETIN
Brahim Bouhlel « Il est un pur produit de la génération Instagram. C’est un mec que je découvre en allant regarder les stories de mon pote Hakim Jemili, qui est aussi acteur dans Validé et qui est présent dans le film Docteur, dans lequel je joue également. En regardant les stories d’Hakim, je vois ce mec qui a une super bouille, qui imite tous les accents, et je me dis qu’il serait mon personnage drôle, plus léger dans la série. J’appelle Hakim et lui demande de m’envoyer Brahim en casting, et ça a été une évidence. On a arrêté le casting sur ce personnage-là très vite, parce qu’on s’est rendu compte qu’il était au-dessus des autres. Si ça n’avait pas été avec moi, j’ai le sentiment qu’il aurait trouvé une autre branche sur laquelle s’accrocher. Il était déjà dans les bons tuyaux. C’est marrant, par la suite, Tarek Boudali a décidé de le prendre dans son propre film en voyant mes stories Instagram. » avais demandé de venir faire leur morceau Pour ceux, qui est leur titre emblématique et dont le clip est l’un des plus grands clips de l’histoire du rap français. Tout le monde s’accorde à le dire. J’apparais d’ailleurs dans ce clip avec mon propre pitbull que j’avais dressé pour m’attaquer dans une séquence. Déjà à l’époque, j’étais immergé dans cet univers du hip-hop, via Kourtrajmé... VALIDE/MIKA COTELLON « Avec Taxi 5, j’ai compris que les critiques étaient les impôts du succès  : plus tu as de succès, plus tu en paies. » Vous ne pouviez donc pas trahir cette réalité, votre historique ? Je ne peux pas la trahir parce que je la connais et que j’ai l’impression d’en faire partie, donc ce serait me trahir moimême. Il y a des rappeurs dans tous mes films, des BO de rap accompagnent tous mes films, avec des rappeurs qui ont toujours joué le jeu comme pour celle de Taxi 5 avec Ninho, l’Algérino ou Soprano. Juste avant, j’avais fait une autre BO pour Pattaya avec Lacrim, SCH et d’autres grands noms. Les rappeurs savent qui je suis à travers les films que je fais et les BO qui les accompagnent. C’était donc votre garantie pour obtenir le feu vert de la scène rap ? La seule chose sur laquelle il a fallu les rassurer est sur le fait que Validé était un changement de registre pour moi, qu’on ne serait pas dans de la comédie, et que personne ne serait ridicule ou ridiculisé. J’allais traiter le sujet avec beaucoup de passion et de respect. Ils ont été convaincus immédiatement ? Il y a eu ceux qui ont eu confiance tout de suite et ceux qui ont eu besoin qu’on en parle. Je me rappelle d’un long entretien avec Mac Tyer, qui est venu à mon bureau. On a discuté plusieurs heures, et j’ai complètement accepté d’avoir cet échange avec lui, parce que c’est normal que des artistes de ce niveau-là, comme Ninho, Lacrim ou Kool Shen te disent  : « Okay, je viens, mais d’abord, expliquemoi ce que tu vas faire. » Pourquoi ? Parce qu’ils ont une image, et qu’ils savent qu’ils vont la mettre au service de ma série. Il était donc normal que je sois transparent et que j’explique à ces rappeurs ce que l’on allait faire, à quoi ça allait ressembler. Je ne pouvais pas leur garantir d’en faire un chef-d’œuvre, mais je pouvais leur garantir que j’allais traiter leur image et ce milieu avec beaucoup de respect. Très vite pendant le tournage, on a eu des rappeurs, dont certains ont de vraies carrières, qui nous ont spontanément proposé de venir, pour faire une apparition, de petits clins d’œil que les gens qui connaissent le rap français vont pouvoir apprécier. Certaines critiques sur Taxi 5 vous ontelles préparé aux haters qui s’exprimeront probablement sur Validé ? C’est un pari très courageux et audacieux de se lancer dans un tel projet. Si tu te loupes, tu te prends des rafales de critiques, c’est très violent. J’ai abordé Taxi 5 en mec de banlieue qui est allé voir tous les Taxi dans des cinémas de banlieue, avec les dérapages sur le parking après la projection… (rires) Malgré tout, ce film m’a valu des critiques, en effet… Mais j’ai compris que les critiques étaient les impôts du succès  : plus tu as de succès, plus tu en paies. C’est une phrase que je me suis inventé avec Taxi 5, et j’y crois vraiment. Ce film était une évolution de Taxi, et quelles que soient les critiques, je sais que j’ai fait ce film dans le plus grand respect de la saga. Ceux qui disent le contraire n’ont pas pu voir le film, ce n’est pas possible. Parmi les nouveaux talents lancés par votre série, Hatik n’avait que six ans quand le premier Taxi est sorti, et c’est désormais sur lui, mais aussi Saïdou Camara et Brahim Bouhlel que le succès de votre saga, les différentes saisons de Validé, va reposer… Je suis très fier d’eux. Je m’autorise aussi à être fier de moi d’avoir trouvé ces trois « petits mecs ». C’est une étape très étonnante dans ma vie. « Ça n’est plus pour toi et tes potes que tu écris, mais pour trois petits mecs que tu as trouvés. Tu vas leur donner tout ce que tu peux, tu vas écrire le mieux que tu peux pour eux, tu vas les filmer du mieux que tu peux. » C’est une énorme fierté. (Il sourit) C’est un peu étonnant parce que tu te rends compte que tu vieillis, mais quel kiff de vieillir en donnant de la force à des petits ! Instagram  : @ franckgastambide Validé, le 20 mars sur Canal+ Séries THE RED BULLETIN 45



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 1The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 2-3The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 4-5The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 6-7The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 8-9The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 10-11The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 12-13The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 14-15The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 16-17The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 18-19The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 20-21The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 22-23The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 24-25The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 26-27The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 28-29The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 30-31The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 32-33The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 34-35The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 36-37The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 38-39The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 40-41The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 42-43The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 44-45The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 46-47The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 48-49The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 50-51The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 52-53The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 54-55The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 56-57The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 58-59The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 60-61The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 62-63The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 64-65The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 66-67The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 68-69The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 70-71The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 72-73The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 74-75The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 76-77The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 78-79The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 80-81The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 82-83The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 84-85The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 86-87The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 88-89The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 90-91The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 92-93The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 94-95The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 96-97The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 98-99The Red Bulletin numéro 2020-03 mars Page 100