The Red Bulletin n°2019-11 novembre
The Red Bulletin n°2019-11 novembre
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-11 de novembre

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Red Bull Media House GmbH

  • Format : (221 x 295) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 21,5 Mo

  • Dans ce numéro : l'autre monde...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
Maciek Buraczynski, l’artisan des premières voies historiques de Makatea en 2018. Venu pour une formation aux travaux en hauteur sur l’île avec sa société Acropol, il n’a pas résisté à son calcaire royal. Julien Mai, maire de Makatea depuis 24 ans, devant les vestiges des installations minières ensevelies par la végétation. Pour lui, l’histoire du phosphate à Makatea n’est pas terminée. Et la reprise de l’extraction serait complémentaire des activités vertes. protection de la tortue marine à Makatea, Elie Poroi et la militante écologiste Dany Pittman estiment avoir payé le prix fort dans leur chair et celle de leurs aînés. Sylvanna  : « On sait par expérience qu’un projet minier n’apporte à terme que de la destruction. Or, il y a des alternatives à l’extraction  : Makatea peut devenir le grenier maraîcher des atolls voisins, Rangiroa, Tikehau et Tiputa ! Nous avons tout ce qu’il faut ici pour faire de Makatea un vrai lieu de développement durable, un circuit court qui nourrirait sainement 3 000 personnes. Ici, la moyenne d’âge est d’une trentaine d’années, ce sont des jeunes sans emploi, que l’on pourrait former, ils veulent juste un travail. Dans nos jardins, tout pousse à profusion grâce au phosphate, formidable engrais  : tubercules, fruits, légumes, nous avons aussi l’arbre à pain, le coprah, le crabe, le poisson, le gibier… On pourrait imaginer créer un arboretum, une pépinière pour faire renaître une flore qui n’existe plus, planter des bambous dans la zone trouée pour produire des matériaux de construction. Dans les puits moins profonds, on peut apporter d’autres espèces ou les multiplier, comme le kava. Il y a tant de possibilités… Cela peut aller très vite, en un an, si l’on met en place un transfert des marchandises par bateau. Il faut stopper une autre ère de désolation qui a apporté du bonheur à une élite et de la souffrance à tous les autres… » Chaos lunaire Pour témoigner de l’ère phosphate, qui a boosté l’économie mais abîmé les hommes, Sylvanna nous emmène au cimetière communal, mangé lui aussi, comme un autre vestige, par la végétation. Il parle d’une autre histoire, devenue taboue au fil des ans. Régulièrement, la militante se rend sur la tombe de sa petite sœur, décédée à six mois en 1965. « Cette annéelà, un enfant par jour mourait. Déjà, en 1960, sur 130 bébés, 30 étaient décédés ! À l’époque, les autorités ont mis ça sur le compte d’une épidémie de diarrhée… » De cette série de décès suspects, jamais élucidés, d’autant que les archives de la CFPO ont été brûlées par les militaires, les soupçons se portent sur la poussière, si volatile, du phosphate charrié dans des wagonnets à ciel ouvert. « Certains jours, se souvient Sylvanna, il y avait tellement de poussière qu’on devinait à peine le village… » Elie Poroi, qui a aussi failli en mourir enfant, évoque la tuberculose récurrente et ces cancers tuant des jeunes gens en pleine forme. Et montre ces statistiques consignées dans un ouvrage médical, qui dénombrent des centaines de traumatismes crâniens, de bras et de jambes cassés dont ont été victimes les ouvriers lors de l’extraction. Pour se rendre compte par soi-même du relief accidenté du lieu, il faut aller au pot hole, le tiers de l’île poinçonné en son sein. C’est là que les puits naturels jadis gorgés de phosphate ont été intégralement vidés. Le plus profond fait quarante mètres. Les images d’époque visionnées chez le maire reviennent alors en mémoire  : celles d’hommes-termites allant et venant sans cesse dans une sorte de fourmilière coloniale, sur des passerelles branlantes. « C’était du travail de bagnard  : plus on transportait de brouettes, plus on Nina Caprez, grimpeuse suisse et star internationale de la grimpe, a dédié 6 mois de sa vie au projet Makatea. Bilan  : une vingtaine de grimpeurs du monde entier et l’équipement d’une centaine de voies. Heitapu Mai, président de Makatea Escalade, déroule le potentiel outdoor de l’île  : « Randonnées à pied et à vélo, spéléologie dans nos grottes d’eau douce, via ferrata, parcours de vire au-dessus des vagues, plongée sous-marine et snorkeling… » 62 THE RED BULLETIN
La forteresse de calcaire sera le premier site d’escalade naturelle en Polynésie. Nina Caprez et son perforateur. Les trous qu’elle perce dans la falaise pour y fixer des spits ne laisseront que peu de cicatrices… et feront grimper des générations de Polynésiens, et autres passionnés de rocher.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 1The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 2-3The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 4-5The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 6-7The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 8-9The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 10-11The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 12-13The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 14-15The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 16-17The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 18-19The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 20-21The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 22-23The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 24-25The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 26-27The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 28-29The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 30-31The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 32-33The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 34-35The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 36-37The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 38-39The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 40-41The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 42-43The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 44-45The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 46-47The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 48-49The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 50-51The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 52-53The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 54-55The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 56-57The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 58-59The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 60-61The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 62-63The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 64-65The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 66-67The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 68-69The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 70-71The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 72-73The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 74-75The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 76-77The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 78-79The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 80-81The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 82-83The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 84-85The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 86-87The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 88-89The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 90-91The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 92-93The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 94-95The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 96-97The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 98-99The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 100