The Red Bulletin n°2019-11 novembre
The Red Bulletin n°2019-11 novembre
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-11 de novembre

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Red Bull Media House GmbH

  • Format : (221 x 295) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 21,5 Mo

  • Dans ce numéro : l'autre monde...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 56 - 57  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
56 57
Sylvanna Nordman  : dans son jardin où tout pousse à profusion, elle fait de la permaculture grâce au phosphate, formidable engrais. Pour elle, c’est l’une des voies de développement durable à privilégier, avec l’escalade. curiosité. Lui aussi a débarqué. Sur place, il croise Maciek Buraczynski et son équipe d’Acropol, spécialisée dans les travaux acrobatiques, en train d’équiper des voies. Au même moment, il fait la connaissance d’Heitapu Mai, le fils du maire et président de l’association Makatea Escalade. « La dynamique autour de la grimpe était enclenchée, explique-t-il. Et il y avait déjà ce projet de reprise d’extraction minière par une société australienne, alors on s’est dit que l’on pouvait peut-être détourner l’attention sur une autre activité plus douce, cette île ayant déjà bien souffert… » En quelques mois, l’idée fait son chemin dans les esprits de chacun. Erwan connaît du monde, des grimpeurs d’élite, du temps pas si ancien où il organisait ses Roc Trip regroupant les meilleurs d’entre eux pour développer des spots à haut potentiel pour le compte de la marque Petzl. Déjà bien pris par d’autres projets avec Maewan, il fait appel à Nina Caprez, grimpeuse suisse de haut niveau qui ne sait pas encore que la mission Makatea va lui prendre six mois pour rassembler sponsors, grimpeurs et matériel. Des ouvreurs sont appelés de toute l’Europe, d’autres grimpeurs de haut niveau sont dépêchés sur zone, parmi lesquels Jonathan Siegrist, mutant de la discipline qui tape du 9b, mais aussi le photopographe (pour photographe et topographe), Guillaume Vallot, dans la place pour rédiger le guide d’escalade. Partout, à distance, les solidarités s’organisent, le matériel est réuni  : casques, chaussons, baudriers par dizaines (qui resteront sur place), et bien sûr, relais et spits pour équiper les voies… Début juin 2019, un campement est monté entre les cocotiers à Moumu, à l’est de l’île, autour de la maison prêtée par un local, Francky Vairaaroa, dont le patio et la cuisine extérieure se muent bien vite en lieu de vie convivial à souhait. Les premiers jours sont difficiles  : une pluie de mousson s’abat sans discontinuer sur le camp. Des norias de moustiques-tigres et de nonos se repaissent de sang neuf, s’ensuivent des sessions grattage dignes du loto national. La nuit, les kaveus, ces crabes de cocotiers bleus, parfois gros comme le bras, sont chassés et fournissent ce que les locaux ont baptisé le foie gras polynésien. Jour après jour, l’équipement des voies se fait sur quatre sites répartis à l’est et à l’ouest de l’île, de l’aube jusqu’au coucher du soleil, alors que de son côté, le team d’Acropol peaufine une via ferrata et une impressionnante tyrolienne qui file, très verticale, jusqu’à la plage. Et tandis qu’une autre heure de gloire, verte et propre – car il s’agit d’inaugurer là le premier site d’escalade naturel de Polynésie française – se profile à Makatea, le passé, béni par certains et maudit par d’autres, resurgit. Une autre ère de désolation Tous ici ont fait la visite des vestiges de l’île, ces locomotives rouillées façon western, forge et meuleuse dévorées à petit feu par la végétation, les rails en passe d’être avalés par les chemins qui font ici office de routes. Tous ont visionné les films à la gloire de la compagnie française des phosphates de l’Océanie, qui a apporté le confort moderne  : restaurants, hôpital, cinéma, toutes sortes de commerces et même un terrain de tennis. Mais Julien Mai, le maire de Makatea depuis 1995, n’a pas digéré la fin du film. « En quinze jours, on a demandé à tous ces gens de bien vouloir partir. Ils étaient 3 600 habitants au plus fort de l’extraction. On leur a dit  : « Fini le phosphate, place aux essais nucléaires. » Tout a été laissé en plan, abandonné aux pilleurs. N’est restée qu’une poignée d’irréductibles, trente personnes en mode survie, revenues à leurs activités ancestrales, pêche, chasse, coprah… Aujourd’hui ne restent que dix emplois administratifs et une épicerie. Makatea est une histoire inachevée. » En soixante ans, entre 1906 et 1966, la CFPO a extrait onze millions de tonnes de phosphate. Une extraction carnivore présentée comme la mère nourricière d’une partie de la Polynésie pendant un demisiècle, mais qui explique les résistances locales, comme en témoignent les panneaux « Non à l’extraction du phosphate », exposés devant les maisons des opposants. Eux ne veulent pas entendre parler d’un projet de reprise par l’industriel australien Colin Randall. Car il reste du phosphate à Makatea, six millions de tonnes à prendre à même la roche, rare et pur. Rien de mieux, ou de pire pour attiser les convoitises et faire rejaillir les blessures. Lors d’une réunion à la mairie, au centre de l’île, pour organiser l’événement, les langues s’étaient déliées, de ceux qui ne veulent plus qu’on touche à leur île, qui rejettent en bloc cette idée de nouveau poumon minier, porté par le maire, qui, pensant emploi, ne voit que de la complémentarité entre activités industrielles et pratiques vertes. Sylvanna Nordman Haoa, la présidente de Fatu Fenua No, association de préservation et de Récemment nommée présidente de l’association Maewan, Marion Courtois assure depuis plusieurs années les actions sociales et environnementales menées par le voilier camp de base Maewan autour du globe. « Je n’ai jamais vu ça, la falaise est tout autour, juste au-dessus de la plage, c’est pur… » Charlotte Durif, ex-championne du monde d’escalade, a vécu un rêve éveillé à Makatea. 56 THE RED BULLETIN
Un joyau vient d’être découvert dans le monde de l’escalade. Marcos Costa, grimpeur brésilien en action au coucher du soleil dans une des voies du secteur de Temao, côté Ouest. Colonnettes et gros bacs dans un léger dévers au-dessus de la mer. Le paradis.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 1The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 2-3The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 4-5The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 6-7The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 8-9The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 10-11The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 12-13The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 14-15The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 16-17The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 18-19The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 20-21The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 22-23The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 24-25The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 26-27The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 28-29The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 30-31The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 32-33The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 34-35The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 36-37The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 38-39The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 40-41The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 42-43The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 44-45The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 46-47The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 48-49The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 50-51The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 52-53The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 54-55The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 56-57The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 58-59The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 60-61The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 62-63The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 64-65The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 66-67The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 68-69The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 70-71The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 72-73The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 74-75The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 76-77The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 78-79The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 80-81The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 82-83The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 84-85The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 86-87The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 88-89The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 90-91The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 92-93The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 94-95The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 96-97The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 98-99The Red Bulletin numéro 2019-11 novembre Page 100