The Red Bulletin n°2019-09 septembre
The Red Bulletin n°2019-09 septembre
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-09 de septembre

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Red Bull Media House GmbH

  • Format : (221 x 295) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 20,2 Mo

  • Dans ce numéro : Shayna Texter est un phénomène en Flat Track.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
Voile olympique, coupe de l’America, course au large  : les as du SailGP viennent de tous les horizons. Billy vole d’une coque à l’autre, et les wincheurs, à la manivelle, alimentent en énergie le moteur électrique.
BIENVENUE DANS L’AÉRONAUTIQUE Pour rattraper ce fameux déficit d’expérience et continuer à apprendre, sachant que les temps d’entraînement sur l’eau sont limités par une lourde logistique et se passent en général juste avant les épreuves, la solution se trouve dans un simulateur installé à Londres et développé par les ingénieurs d’Artemis Technologies, l’équipe suédoise de la dernière America’s Cup. Ce simulateur de F50 a déjà permis aux équipes de s’entraîner à manœuvrer. « Les sessions d’entraînement durent deux jours, et on les cale de préférence avant chaque étape, explique Matthieu Vandame le régleur d’aile du team France. On travaille chacun à nos postes, avec Marie au réglage de vol et Billy au volant, par tranche de 20 minutes. À bord d’une demi-coque montée sur une plateforme à vérins, équipée de double commande puisque nous ne pouvons pas sauter d’une coque à l’autre comme sur l’eau, on enchaîne les différentes manœuvres. Le deuxième jour est généralement consacré à la simulation de la course sur un ghost, c’est-à-dire le film de nos actions précédemment retranscrites sur l’écran à 270 °. On court en quelque sorte contre nousmêmes ! » Artemis a poussé le réalisme jusqu’au bout en simulant aussi les bruitages via des enceintes. « Presque plus mouvementé et fatigant que la réalité ! », confirme Marie qui parle d’une grande fatigue mentale après chaque session, tant il faut de concentration durant ces deux jours. Autre plan B pour pallier le manque de navigation in situ  : le dry sailing qui consiste à s’entraîner à terre. Chacun est à son poste, mais l’immobilité du bateau fait que l’on peut débriefer immédiatement au sortir de chaque manœuvre. vent, plus ça crie, plus c’est chaud. Pour faire avancer ces bêtes-là, il faut être précis et focus ! » Malgré tout, au dernier jour de compétition, les Frenchies sont comme scotchés. Petite déception d’une prestation qui s’explique par un déficit d’expérience. « Aujourd’hui, détaille le coach, c’était notre quinzième navigation sur le bateau. Nathan Outteridge, le barreur du F50 japonais, en était à sa 250e. Quand on passera tous les foiling tacks, on sera davantage au contact. Ces bateaux sont de vraies usines à gaz, et puis il y a la question de la vitesse. Jusqu’à 12 nœuds de vent, ça va. Mais au-delà, le bateau n’est plus le même, il faut passer cette appréhension, adapter les réglages, la puissance et le comportement à bord. » Par souci d’équité, SailGP s’efforce de donner la priorité aux derniers du « On a dit oui, car c’est un vrai championnat du monde, avec six nations qui s’affrontent et dans lequel ce sont les humains qui feront la différence. » Marie Riou, flight controller Marie Riou et son casque à oreillette  : pour ne rien perdre des consignes du coach. classement. « Pour que cela soit à chaque fois un entraînement, pas une reprise en main, insiste Matthieu Vandame. Chaque journée passée sur l’eau nous fait tellement progresser ! » Au lounge VIP, après la remise des prix, Larry Ellison, protégé par une paire de colosses munis d’oreillettes, s’entretient avec les vainqueurs – les indétrônables Aussies qui se sont jetés sur la ligne dans un saisissant sprint final avec les Nippons – puis avec Marie et Billy. Pour le multimilliardaire passionné, ça ne sent pas que le retour sur investissement. « C’est l’avenir de la voile. Des courses très serrées, de vrais combats sur l’eau ! » Marie est d’accord sur l’analyse. Un regret affleure pourtant. « Vingt minutes la manche, c’est très, trop court  : on a envie de naviguer plus ! Ces sensations, on ne les a nulle part ailleurs ! » Filer à 50 nœuds, 100 km/h, le chrono-Graal, quête de tous les équipages  : l’addiction du marin 3.0 est désormais connue. Ne reste plus à Marie, Billy et leurs équipiers qu’à trouver la potion magique. Celle qui fera d’eux les rois et reines du foiling tack. Pour assister à la grande finale du SailGP, à Marseille du 20 au 22 septembre, obtenez vos billets sur sailgp.com THE RED BULLETIN 63



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 1The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 2-3The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 4-5The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 6-7The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 8-9The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 10-11The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 12-13The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 14-15The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 16-17The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 18-19The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 20-21The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 22-23The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 24-25The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 26-27The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 28-29The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 30-31The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 32-33The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 34-35The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 36-37The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 38-39The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 40-41The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 42-43The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 44-45The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 46-47The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 48-49The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 50-51The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 52-53The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 54-55The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 56-57The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 58-59The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 60-61The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 62-63The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 64-65The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 66-67The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 68-69The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 70-71The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 72-73The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 74-75The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 76-77The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 78-79The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 80-81The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 82-83The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 84-85The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 86-87The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 88-89The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 90-91The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 92-93The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 94-95The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 96-97The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 98-99The Red Bulletin numéro 2019-09 septembre Page 100