The Red Bulletin n°2019-06 juin 2019
The Red Bulletin n°2019-06 juin 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-06 de juin 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Red Bull Media House GmbH

  • Format : (221 x 295) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 19,1 Mo

  • Dans ce numéro : Diablo, le danseur venu d'ailleurs.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 60 - 61  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
60 61
De nombreuses légendes du streetball, parmi les plus talentueuses de New York, ont fait leurs premières armes à Dyckman. Le sport était notre refuge. » À New-York sévissait aussi la folie du streetball, du basket de rue dont l’engouement explosait aux quatre coins de la ville, au Rucker Park de Harlem et sur la West 4th Street dans le Lower Manhattan en particulier, attirant des foules surchauffées. Stevens, Booth et Jenkins se font alors la réflexion qu’en réunissant d’autres amis et leurs amis, ils pourraient mettre sur pied un petit événement, voire leur propre tournoi de streetball. On forma six équipes, on établit un calendrier. Et même s’il n’y avait pas de public, même si personne ne leur prêtait attention, les joueurs prenaient les choses très au sérieux. Ils jouaient dur, et bien que le climat restât amical, personne ne voulait perdre. Stevens, Booth et Jenkins prennent rapidement conscience de la nécessité d’avoir recours à des arbitres. Chaque équipe s’engage donc à verser.5l',- cinquante dollars pour embaucher des pros en vu des matches encore à jouer. C’est ainsi qu’ils réalisent leur premier modeste investissement dans la Dyckman Basketball League fraîchement créée. Le peu d’argent restant suffisait à peine pour un trophée. « On n’allait pas loin avec cinquante dollars, dit Stevens en riant. Mais on a fait en sorte que ça marche. » La façon dont Dyckman est devenu « The » Dyckman, qui célèbre aujourd’hui son trentième anniversaire, est l’histoire d’une progression lente et régulière, sur le long terme, entrecoupée de bonds météoriques en avant. La ligue a eu son petit succès, et le nombre d’équipes est passé à dix la saison suivante, puis à douze quelques étés plus tard. Lors de la sixième saison, les organisateurs ajoutèrent des divisions incorporant des joueurs aux âges et aux habiletés différentes. Des gradins furent installés et bientôt un commentateur se mit à improviser et à décrire l’action dans une sono. Stevens et les autres ne sont pas les inventeurs de cette formule qui s’inspirait des succès passés de Rucker Park et de West 4th, mais le coin possédait déjà un fier héritage, ayant accueilli une génération plus tôt les premiers paniers de Lew Alcindor qui allait se faire connaître sous le nom de Kareem Abdul-Jabbar. À l’occasion du dixième anniversaire de la ligue, Converse s’engage en tant que sponsor. Ce qui attire les meilleurs joueurs des équipes universitaires. Stevens s’est auparavant assuré que le quartier entier soit au courant que la ligue est son événement, créé pour Dyckman par les gens de Dyckman. La nouvelle se répand et diverses personnalités du basket-ball commencent à faire le trajet jusqu’au bout de Manhattan pour participer aux matches et jouir de 60 THE RED BULLETIN
l’animation locale. Marcus Camby est le premier joueur de NBA à se présenter, à la fin des années 1990, alors qu’il jouait pour les Knicks de New York. C’est là que Stevens réalise pour la première fois que Dyckman était en train de devenir un événement, un lieu et un nom à l’importance plus grande qu’il ne l’imaginait. Actuelle star de la NBA jouant pour les Hornets de Charlotte, Kemba Walker, qui a grandi dans le Bronx, a commencé à jouer à Dyckman quand il était collégien, et s’y pointe toujours depuis, année après année. « Il y a de la magie à Dyckman, s’exclame Bobbito Garcia, joueur de streetball et légende américaine du hiphop qui a joué au Madison Square Garden, et sur les terrains internationaux. Le seul moment de ma vie d’adulte où j’ai été ébranlé, c’était lors de mon premier match à Dyckman. » « Apporte ton don, pas ton nom. » Le slogan de l’endroit lui était familier, mais Chris McCullough (à gauche) et Rondae Hollis-Jefferson des Nets de Brooklyn ont joué à Dyckman. « À Dyckman, nous étions viraux bien avant que le mot « viral » n’existe. » ne lui parlait pas. Il se prend une claque  : au lieu de l’applaudir pour le remercier d’être venu, la foule, sous l’impulsion d’un élément perturbateur, commence à le charrier à cause des toutes dernières baskets Adidas (basses, considérées comme non adaptées pour jouer) qu’il portait ce jour-là. Tout le monde se fout de lui. « Je suis allé à Dyckman et j’étais un nobody, se marre Garcia. Sacré accueil ! » En juillet 2011, Dyckman accueillait le match de streetball de la décennie à New York  : l’équipe Nike contre l’équipe Ooh Way, l’une comme l’autre remplie de légendes locales. Trois mille personnes s’y entassent, occupant le moindre espace, peu importe la visibilité réduite, y compris au sommet des arbres. Les policiers ont dû intervenir pour chasser les enfants d’un toit voisin. Nombre de légendes urbaines sont associées à Dyckman. À en croire l’une THE RED BULLETIN 61 >e



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 1The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 2-3The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 4-5The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 6-7The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 8-9The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 10-11The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 12-13The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 14-15The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 16-17The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 18-19The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 20-21The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 22-23The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 24-25The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 26-27The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 28-29The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 30-31The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 32-33The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 34-35The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 36-37The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 38-39The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 40-41The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 42-43The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 44-45The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 46-47The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 48-49The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 50-51The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 52-53The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 54-55The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 56-57The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 58-59The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 60-61The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 62-63The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 64-65The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 66-67The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 68-69The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 70-71The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 72-73The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 74-75The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 76-77The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 78-79The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 80-81The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 82-83The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 84-85The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 86-87The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 88-89The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 90-91The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 92-93The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 94-95The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 96-97The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 98-99The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 100