The Red Bulletin n°2019-06 juin 2019
The Red Bulletin n°2019-06 juin 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-06 de juin 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Red Bull Media House GmbH

  • Format : (221 x 295) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 19,1 Mo

  • Dans ce numéro : Diablo, le danseur venu d'ailleurs.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
UNE DERNIÈRE AVEC L’ÉQUIPE Diablo s’était engagé à réunir beaucoup de monde en ce jour de fête et de shooting photo. Ils étaient en effet un bon nombre au rendez-vous... « Ils avaient organisé une projection de l’émission dans mon collège ! », se souvient ce phénomène de la danse au visage tatoué. La fresque, c’est Walter, alias Dzio, qui l’a réalisée il y a une quinzaine de jours, et il se charge aujourd’hui d’un graff éphémère peint sur une surface en plastique, tendue entre un poteau et un tronc d’arbre. « Diablo, je l’ai vu grandir et progresser, dit Dzio. Avec d’autres potes, on l’accompagnait sur des événements. Ce petit frère, c’était une grosse fierté pour nous. Et pour les jeunes d’ici, c’est une référence. Il y a une sacrée culture ici, et un vrai melting pot. » À mesure que l’après-midi avance, la sauce culturelle prend, et l’on s’attarde volontiers sur celle de Selim, 27 ans, casquette camouflage et T-shirt vert, comme sa préparation maison, qu’il applique avec son petit pinceau à même les brochettes et cuisses de poulet. Depuis neuf ans, c’est avec une brigade, dans le feu d’une cuisine, qu’il s’exprime  : après une école hôtelière, Selim a évolué dans le métier avec une approche fraîche, des envies d’expérimentation, car « les possibilités dans la cuisine, c’est sans fin ». Il vient d’achever sa mission de sous-chef dans un établissement de Monaco et s’engage dans une aventure américaine, aux accents bretons. « En 2016, quand la Française Dominique Crenna été désignée meilleure cheffe au monde, je lui ai envoyé un message de félicitations sur Instagram, auquel elle n’a pas répondu. Trois ans plus tard, elle est devenue la première cheffe à obtenir trois étoiles au Michelin aux États- Unis. Je lui ai écrit à nouveau, et cette fois, elle m’a répondu. Nous avons commencé à échanger. » Curieuse du profil de Selim, Dominique Crennlui propose de venir faire des essais à San Francisco et lui finance avion et séjour. « En arrivant aux douanes aux 34 THE RED BULLETIN
States, les types ont commencé à être suspicieux, raconte Selim. Ils m’ont mis dans un bureau à part pour me cuisiner… Je leur ai expliqué ce que je venais faire. Ils en ont douté et ont appelé Dominique, qui leur a confirmé qu’elle voulait collaborer avec moi et les a informés sur l’envergure de son restaurant et de ses relations locales, notamment un gouverneur. Les gars m’ont immédiatement laissé partir. » Dans deux mois, Selim rejoindra les équipes de Dominique Crennà San Francisco, en mode « recherche et développement », pour expérimenter des recette innovantes à ses côtés, et l’accompagner dans ses missions ponctuelles hors la Bay Area. « Comme Diablo, que je connais depuis une douzaine d’années, je pense que s’exporter est un moteur, explique Selim. J’ai beaucoup voyagé, en Afrique, en Europe, au Pérou ou encore en Colombie, et à chaque fois, j’ai essayé d’y retenir l’essence du pays, pour l’intégrer à mes créations, idéalement. » Passion, acharnement et milliers d’heures de travail caractérisent le cuisinier et son pote danseur. « La cuisine, si tu ne vis pas pour ça, n’essaie même pas, insiste Selim. Et si tu vis pour ça, alors transpire, et ça viendra. » C’est bientôt au tour de Diablo de transpirer, car le cercle de danse qui s’est formé en fin d’après-midi monte en puissance. Alors que ses collègues Jalel, Kézia et Mino (Genesis en force !) commencent à mettre la barre haut, il se lance à son tour, pour le plaisir des chanceux assistant au show. Un style de danse unique, le plus haut niveau mondial, c’est maintenant que ça se passe, dans un quartier de Nice, et c’est gratuit ! Les absents auront de bonnes raisons de rager, mais pourront se rattraper sur la vidéo qu’est en train de leur concevoir Jenna. Cheveux, gilet et Vans noirs, l’ancienne étudiante en cinéma suit la team Genesis depuis un bon moment. Elle dit s’être « formée » sur cette équipe. « Je connais Diablo depuis une quinzaine d’année, raconte-t-elle. Au début, je le croisais sur des événements « JE CONNAIS DIABLO DEPUIS UNE DOUZAINE D’ANNÉES, ET COMME LUI, JE PENSE QUE S’EXPORTER EST UN MOTEUR. » SELIM hip-hop, sur des battles. À l’époque, on n’avait jamais vu quelqu’un danser comme lui. Il était différent des autres, avec son visage très fin et ses cheveux longs. C’était un ovni. On est devenus potes et il a bien voulu participer à mon premier projet vidéo d’école. Par la suite, j’ai réalisé pas mal de vidéos avec Genesis. » L’équipe de Diablo s’impose pour Jenna comme un sujet toujours frais et innovant. « Ces gars ne sont jamais dans la redondance et Diablo a une façon d’occuper l’espace qui lui est propre. Il dégage quelque chose, de bonnes énergies. » Comme notre photographe Chris Saunders, qui ne sait plus où donner de l’objectif, Jenna se glisse alors au sein du cercle de danse pour ne rien louper des moves de Diablo. Elle ne manquera pas non plus cette session de « burn », proposée par un pote motard de la bande. La gomme du pneu arrière de sa moto chauffe à fond et un épais nuage commence à dissimuler la foule, qui en redemande. Plus loin, un autre lève la roue avant d’un puissant cross. Le bruit de son moteur parvient à peine à couvrir la clameur de la clique  : « Diablo ! Diablo ! Diablo ! Diablo ! » Tous font corps autour du danseur. Son frère, Gak, le tient par le cou. Il s’empare du micro pour rendre hommage au titre remporté par Diablo au fameux Juste Debout de l’Accor Hotels Arena, un équivalent de coupe du monde de danse debout  : « Yeaaaah, il aurait pu faire la fête n’importe où dans le monde, hurle Gak, mais il a choisi de faire la fête chez lui, aux Moulins ! » La foule scande  : « Moulins ! Moulins ! Moulins ! » Et Gak d’enchaîner, alors que Diablo, en larmes, est submergé par l’émotion  : « Partout où vous irez, soyez fiers d’où vous venez, soyez fiers de qui vous êtes, car vous êtes des champions. Tous les petits qui sont là, tous les anciens qui regardent, vous êtes des champions ! Mentalité de champion ! Moral de champion ! Discipline de champion ! Diablo est venu célébrer sa fête aujourd’hui, et redonner sa fierté à ceux qui le méritent. Vous l’avez porté quand il faisait les émissions à la télé, vous l’avez soutenu, il a battu les Twins ! » Les soutiens de Diablo entrent en transe, l’ambiance est incroyable… « Les gars, le FC Moulins a battu le Real Madrid  : Diablo est champion du monde ! » Gak a galvanisé la foule, et s’en retourne acheter du charbon pour le barbecue en nous adressant un salut amical. Tandis qu’un jeune MC d’une douzaine d’années peut-être a intégré la session open mic (surchauffée précédemment par les groupes GMG et RKG) pour envoyer quelques rimes prometteuses, soutenu par un quartier qui ne semble pas prêt à cesser les festivités. Jusqu’à tard ce soir, tous prolongeront la célébration. Instagram  : @diablopremier THE RED BULLETIN 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 1The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 2-3The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 4-5The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 6-7The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 8-9The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 10-11The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 12-13The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 14-15The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 16-17The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 18-19The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 20-21The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 22-23The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 24-25The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 26-27The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 28-29The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 30-31The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 32-33The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 34-35The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 36-37The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 38-39The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 40-41The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 42-43The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 44-45The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 46-47The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 48-49The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 50-51The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 52-53The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 54-55The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 56-57The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 58-59The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 60-61The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 62-63The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 64-65The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 66-67The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 68-69The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 70-71The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 72-73The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 74-75The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 76-77The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 78-79The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 80-81The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 82-83The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 84-85The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 86-87The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 88-89The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 90-91The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 92-93The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 94-95The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 96-97The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 98-99The Red Bulletin numéro 2019-06 juin 2019 Page 100