The Red Bulletin n°2019-05 mai 2019
The Red Bulletin n°2019-05 mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-05 de mai 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Red Bull Media House GmbH

  • Format : (221 x 295) mm

  • Nombre de pages : 102

  • Taille du fichier PDF : 18,3 Mo

  • Dans ce numéro : Griedge Mbock, la passionnée devenue Bleue.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 72 - 73  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
72 73
L’Américain John Kelly descend la Rat Jaw lors de son cinquième et dernier tour. Quelques heures plus tard, il sera la quinzième personne à terminer les marathons de Barkley. 70 THE RED BULLETINe, - -.."..er.  : i ; ! -.-,:el'-. -+.- ; - Sn','...reir rîii $0,"- e- 0 -.-ife' ; '-,t'..'àktieg _._... -. ; Pe - 41."'4"'-'4. i'.1. -  : - - - if ! -"7,é -g.-t-9,-  : -. 0,.", ":-. :...le, -. 0. ; e.# -..7. _r_.'e. I..'.=i-4  : -lb - - - :" ›fir,fir"-".'-... -..e'...:,'-.- -.'-".. _...eierre7e- :. :.4". -." -.-7-1-.:- -. :._  : -i.r...1.:7, -). _., -éeb-...1
ALEXIS BERG (2) 64 ans.) Tout ce que Lake dira, c’est qu’il est né Gary Cantrell à San Marcos, Texas, car son père avait été nommé sur la base militaire aérienne Edward Gary. (Par la suite, il se choisit le nom de Lazarus Lake pour sécuriser son premier compte e-mail. « Comme si j’avais des secrets d’État à protéger », plaisante-t-il.) Les Cantrell vivent à proximité d’une résidence étudiante. Le jeune Lake y côtoie des joueurs de footballaméricain, ce qui confirme sa passion pour le sport. En 1966, la mode du jogging est mise à l’honneur dans le journal du soir. Son père et ses amis mettent alors le cap vers la piste du coin pour courir un mile (environ 1 600 mètres) en moins de huit minutes. La première fois que Lazarus Lake les accompagne, il surpasse son père. « Je ne l’avais jamais battu dans aucun domaine, rit-il. Notre famille adore la compétition et le sport, et les enfants n’étaient pas autorisés à gagner. » Pensant qu’il devait être un bon coureur, Lazarus Lake commence la piste et le cross-country, ce qui l’amène aux courses sur route, puis aux marathons. Puis il s’inscrit partout où il le peut, jusqu’aux compétitions internationales. Et décide finalement que l’ultramarathon sera sa discipline reine. Or, les ultramarathons les plus proches du Tennessee se déroulent à Miami et à Philadelphie. Lazarus Lake crée donc son propre ultramarathon, le Strolling Jim 40, en 1979. Entre-temps, les blessures et les ravages d’une vie passée à marteler le sol l’ont mis hors course. Lazarus Lake sait que son talent est ailleurs. « Je voulais être un bon coureur, mais j’ai toujours été moyen. En fait, je suis bien meilleur pour coordonner les courses. » À présent retraité de son poste de comptable, il organise cinq courses annuelles en plus des marathons de Barkley, y compris le Barkley Fall Classic (une sorte de marathons de Barkley pour débutants) et le Big’s Backyard Ultra, une course d’endurance pendant laquelle les concurrents doivent réaliser autant de boucles de 6,7 km que possible, avec des départs à chaque heure pile. Départ manqué ? Compétition terminée ! En 2017, le vainqueur a parcouru 456 km. Si sa vie de coureur est derrière lui, Lazarus Lake n’en reste pas moins actif. Le lendemain de notre rencontre à Frozen Head, nous nous retrouvons pour le déjeuner à Pétaouchnok, sur une aire de repos qui fait aussi office de bazar et de boutique d’antiquités, et sert le meilleur poulet frit de la région. Au moins une fois par semaine, Lazarus Lake marche 16 km pour venir casser la croûte ici, puis il retourne chez lui, toujours à pied. Une broutille comparé à son épique randonnée de septembre 2018. Après dix mois de convalescence dus à une blessure à la cheville, Lake décide de marcher dans douze États, malgré les mises en garde de son médecin quant à un dysfonctionnement de son artère fémorale gauche. Sauf que Lazarus Lake est déterminé à atteindre son but. « Vous vous demandez peut-être pourquoi on s’inflige ça ? Et pourquoi pas ? J’ai toujours voulu le faire mais je n’ai jamais eu le temps, avec la famille, le boulot… Je me suis rendu compte que si je ne me décidais pas maintenant, je n’en serais bientôt plus capable physiquement. » Suivant la route 20 de Newport, Rhode Island, jusqu’à Newport, Oregon, Lazarus Lake met une semaine de plus que les 120 jours prévus pour terminer ce trek. Il marche 12 à 14 heures par jour et perd 18 kg. Des inconnus lui proposent souvent de l’accompagner sur une partie de l’itinéraire. Dans les régions désertiques de l’est, on s’arrête et on lui donne de l’eau. Il s’émerveille devant la voûte étoilée visible depuis les plaines du Nebraska. « Quelle que soit votre condition physique, vous serez tenté d’abandonner à un moment ou à un autre. » John Kelly reprend son souffle après la ligne d’arrivée en 2017. Jusqu’en 2013, il n’avait jamais couru plus de 10 kilomètres... Il fait un détour par le Wisconsin quand les sentiers rocailleux de l’Illinois se révèlent trop coriaces pour la randonnée, et se heurte à un dernier obstacle lorsqu’il découvre que l’Oregon est une zone durement aride, et non la riche région boisée qu’il imaginait. Il gravit toutes les montagnes qu’il trouve sur son chemin. Et à près de 700 km de l’arrivée, il se fracture la hanche. Il aura suffi d’une contorsion inhabituelle. Considérant qu’il est trop proche de la fin pour faire marche arrière, il poursuit sa route. « Les deux premières semaines qui ont suivi mon retour sont très floues. Je suis resté assis sur ma chaise. Toute ma vie, à l’école et au travail, j’ai voulu être en extérieur. Et maintenant, c’est l’inverse ! » Nous réglons et prenons congé sur l’aire de repos. Lazarus Lake doit rentrer chez lui étudier la pile de candidatures qui s’accumulent pour les prochains marathons de Barkley. Il ne court plus, mais ses journées sont toujours aussi remplies, entre la logistique de tels événements et ses propres pérégrinations. Il ne ralentira sans doute jamais. « Trop de gens vivent leur vie comme s’ils voulaient rendre leur équipement en parfait état, s’étonnet-il en tirant sur une énième cigarette. À ma mort, je veux qu’on s’exclame  : « Mon Dieu, tout est usé jusqu’à la corde » Nous avons une seule vie. Ce sont toutes les expériences que nous pouvons y intégrer qui comptent. » Il esquisse un sourire avant de s’engouffrer brusquement dans sa voiture et disparaître dans les forêts du Tennessee. Retour à la légende. barkleymarathons.com THE RED BULLETIN 71



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 1The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 2-3The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 4-5The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 6-7The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 8-9The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 10-11The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 12-13The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 14-15The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 16-17The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 18-19The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 20-21The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 22-23The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 24-25The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 26-27The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 28-29The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 30-31The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 32-33The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 34-35The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 36-37The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 38-39The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 40-41The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 42-43The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 44-45The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 46-47The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 48-49The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 50-51The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 52-53The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 54-55The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 56-57The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 58-59The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 60-61The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 62-63The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 64-65The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 66-67The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 68-69The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 70-71The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 72-73The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 74-75The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 76-77The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 78-79The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 80-81The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 82-83The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 84-85The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 86-87The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 88-89The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 90-91The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 92-93The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 94-95The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 96-97The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 98-99The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 100-101The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 102