The Red Bulletin n°2019-05 mai 2019
The Red Bulletin n°2019-05 mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-05 de mai 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Red Bull Media House GmbH

  • Format : (221 x 295) mm

  • Nombre de pages : 102

  • Taille du fichier PDF : 18,3 Mo

  • Dans ce numéro : Griedge Mbock, la passionnée devenue Bleue.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 68 - 69  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
68 69
Pt Lazarus Lake et son déjeuner healthy... En face  : un gâteau orné de la devise que Lazarus Lake prononce le jour de la course  : « Bonne chance les nazes ».
ALEXIS BERG « Vous vous demandez peut-être pourquoi on s’inflige ça… Et pourquoi pas ? » tion du nombre d’aires de repos sur les routes américaines, et les imitations de sa boisson favorite, Dr Pepper. Et bien qu’il ait compté parmi les plus grands ultramarathoniens dans ses jeunes années, créé six courses uniques et soit revenu d’un trek de 5 100 km sur 126 jours d’un bout à l’autre des États-Unis, Lazarus Lake tient à souligner qu’il n’aime pas spécialement faire de l’exercice. « Ça me gonfle !, se marre-t-il. C’est inutile et on n’a rien à montrer à la fin. Alors au lieu de soulever des poids, je construisais des murs en pierre. Ça revenait au même, et j’avais un résultat concret au final. » Lazarus Lake est une contradiction ambulante. L’homme qui a imaginé l’ultramarathon le plus redouté au monde est indolent et préfère la rando à la course. Il fume comme un pompier, ne conçoit pas un repas sans un bon steak et ne se sépare jamais de sa bouteille de Dr Pepper. Et ne lésine pas sur le beurre. Il est bien loin des débats actuels sur la nutrition… C’est certainement son humour peu conventionnel qui l’a amené à inventer les marathons de Barkley. Pour être autorisé à y participer, il faut une bonne condition physique et mentale, et un sacré sens de l’humour. Créés en 1986, ces marathons consistent en une boucle qui commence et se termine au niveau de la barrière jaune, point de départ du chemin de randonnée de Frozen Head. Officiellement, ils comptent cinq tours de 32 km environ (les coureurs, eux, affirment qu’une boucle représente en réalité un marathon complet soit 42,2 km). Les deux premiers tours se courent dans le sens des aiguilles d’une montre, les deux suivants dans le sens inverse et – si vous arrivez jusque-là – le cinquième et dernier tour se court dans le sens de votre choix. Chaque boucle compte près de 3 700 men montée et autant en descente, pour un total de 37 000 m de dénivelé, ce qui revient à gravir et descendre l’Everest deux fois. La course a généralement lieu le samedi précédent le 1er avril et débute entre minuit et midi. Une conque retentit pour indiquer aux participants que la course commencera 60 minutes plus tard. Puis Lazarus Lake allume sa cigarette pour marquer le début des hostilités. L’itinéraire chaque année renouvelé inclut toujours des obstacles iconiques, comme la colline surnommée Testicle Spectacle, le mur d’escalade de Danger Dave (avec ses chemins exposés et ses berges sableuses) et la Rat Jaw (une pente émaillée de souches d’arbres et de bruyères coupantes comme des lames de rasoir). Les coureurs disposent d’une boussole et d’une carte pour s’orienter. L’utilisation du GPS est interdite. À chaque tour, les concurrents doivent retrouver un livre placé à certains endroits le long du tracé de la course et arracher la page qui correspond à leur numéro de dossard. Cela prouve qu’ils ont suivi le bon tracé, et le décompte des pages après coup est un moyen infaillible pour Lazarus Lake de vérifier que les participants ont bien passé chaque point de contrôle. Étant donné que la course est organisée en mars, les concurrents doivent affronter la neige, le grésil, la pluie et le brouillard. Les marathons de Barkley doivent être effectués en moins de 60 heures, ce qui contraint les coureurs à de courtes pauses entre les tours, pendant lesquelles leurs proches leur font enfourner de la nourriture, soignent leurs écorchures, etc. Puis retour à la course. Le record est détenu par un Américain, Brett Maune, qui a terminé en 52 heures 3 minutes et 8 secondes en 2012. À ce jour, seuls quinze personnes ont réussi à terminer les cinq tours. « Ceux et celles qui se soumettent à cette épreuve en ressortent grandis, explique Lake. Car ils se sont dépassés. » Selon lui, l’objectif n’a jamais été de créer la course la plus difficile au monde, mais simplement de tester les limites des participants. L’idée lui est venue lorsqu’en 1977, James EarlRay, le meurtrier du défenseur des droits civiques Martin Luther King Jr., vient de s’échapper du pénitencier de Brushy Mountain, déclenchant ainsi la plus grande chasse à l’homme du Tennessee. James EarlRay est capturé dans les bois 54 heures plusfr tard, THE RED BULLETIN 67



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 1The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 2-3The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 4-5The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 6-7The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 8-9The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 10-11The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 12-13The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 14-15The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 16-17The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 18-19The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 20-21The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 22-23The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 24-25The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 26-27The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 28-29The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 30-31The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 32-33The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 34-35The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 36-37The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 38-39The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 40-41The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 42-43The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 44-45The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 46-47The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 48-49The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 50-51The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 52-53The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 54-55The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 56-57The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 58-59The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 60-61The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 62-63The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 64-65The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 66-67The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 68-69The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 70-71The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 72-73The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 74-75The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 76-77The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 78-79The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 80-81The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 82-83The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 84-85The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 86-87The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 88-89The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 90-91The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 92-93The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 94-95The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 96-97The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 98-99The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 100-101The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 102