The Red Bulletin n°2019-05 mai 2019
The Red Bulletin n°2019-05 mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-05 de mai 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Red Bull Media House GmbH

  • Format : (221 x 295) mm

  • Nombre de pages : 102

  • Taille du fichier PDF : 18,3 Mo

  • Dans ce numéro : Griedge Mbock, la passionnée devenue Bleue.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
« Les DJ’s qui ne bougent pas... je ne comprends pas ! » durant ses études et elle n’a pas cessé depuis. Après avoir sorti son premier titre sous le nom de Jayda G en 2015, elle a conjointement créé le label Freakout Cult, lancé le sien (JMG Recordings) et est désormais sur le point de sortir son premier album. Mais l’exubérante Jayda G n’a pas renié ses préoccupations environnementales. La DJ nous raconte comment sa musique est liée à son travail scientifique et comment elle réunit ces deux mondes pour créer quelque chose de nouveau. the red bulletin  : L’un de vos sets les plus vus commence avec le son des orques. D’où est venue cette idée ? jayda g  : Ce sont des enregistrements venus d’une station en Alaska. Je les ai découverts sur un site web qui contenait différents sons d’orques  : des clics, des sifflements, et des trucs de ce genre. Comment avez-vous réuni les mondes de la musique et de la science sur votre premier album Significant Changes, tout juste paru ? Cet album n’est en fait qu’un long commentaire sur mes expériences. Il y a deux titres, Orca’s Reprise et Missy Knows What’s Up, qui sont consacrés à ma thèse universitaire. Comme je suis dans le domaine des sciences et que je me consacre à l’environnement et aux impacts qu’il subit, il s’agit de promouvoir des interprétations dans un contexte social plus large. Prenez le titre Missy Knows What’s Up, par exemple. Il contient le sample d’une femme qui évoque une affaire judiciaire dans laquelle des groupes environnementaux ont poursuivi le gouvernement canadien pour ses responsabilités en matière de protection des espèces en péril, y compris les orques. 36 THE RED BULLETIN C RAFE SCOBEY-THAL
Est-il vrai que votre intérêt pour la biologie marine vient du film Sauvez Willy (sorti en 1993,ndlr) que vous avez vu petite ? Et comment que j’ai regardé Sauvez Willy ! Ce film a casté une faune charismatique (l’orque Keiko,ndlr) et Michael Jackson pour la BO. Que demander de plus ? J’ai toujours été intéressée par la biologie, la nature, mon environnement et mon entourage, et ça m’est resté. La créativité et la pensée scientifique sont communément perçues comme opposées, associées à différents hémisphères du cerveau, mais vous semblez avoir forgé un lien symbiotique… Dans mon mode de vie, elles se sont complétées l’une l’autre. Je travaillais sur mon mémoire et j’ai fini par procrastiner. Mais je l’ai fait en faisant de la musique, ce qui me procurait l’espace cérébral nécessaire pour retourner vers la science. C’était un répit mental qui allait continuer à me nourrir et à me donner de l’énergie. Un club est un lieu d’évasion  : peut-on y faire de l’activisme écolo ? C’est probablement l’endroit idéal car dans un club, les gens sont censés être les plus ouverts, plus libres et plus aptes à lâcher prise. Quand vous êtes en mesure de faire participer les gens dans un contexte positif, ils deviennent plus réceptifs. Vous dites que vous ne préparez jamais vos sets, vous vous fiez à votre intuition. Est-ce que c’est pour vous remettre en question ? Un peu, mais c’est aussi parce que vous devez lire votre public – c’est votre boulot de DJ – et voir quel genre d’ambiance vous pouvez ainsi créer. Quand on arrive à faire éclore une même énergie, un même espace collectif, c’est à ce moment-là que les choses surviennent. Vous êtes plutôt labo ou dancefloor ? Pour ce qui est du travail sur le terrain, il faut être attentif. C’est la première chose qu’on vous enseigne en tant que biologiste  : vous devez être attentive et chercher les choses. En tant que DJ, vous êtes aussi attentif à votre environnement. Il y a donc clairement un point commun. Il se trouve que l’un s’attache aux animaux et l’autre aux gens. Il y a une vidéo YouTube d’une Boiler Room (plateforme de « clubbing » en ligne) au Festival Dekmantel 2017, où vous dansez comme une folle aux platines. C’est une habitude ? Dans une Boiler Room, vous êtes entourée par des gens, à 360°, ils vous fournissent de l’énergie, et c’est un endroit incroyable où il fait bon être. Je ne peux pas faire un DJ set sans bouger. Je ne comprends pas comment les gens peuvent faire autrement – c’est une anomalie pour moi. C’est donc un autre type de symbiose  : vous avez besoin du public autant qu’il a besoin de vous ? Oui, absolument. Ainsi, nous sommes revenus à la science… J’adore ! Le premier album de Jayda G, Significant Changes, sort le 22 mars ; Instagram  : @jaydagmusic THE RED BULLETIN 37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 1The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 2-3The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 4-5The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 6-7The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 8-9The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 10-11The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 12-13The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 14-15The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 16-17The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 18-19The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 20-21The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 22-23The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 24-25The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 26-27The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 28-29The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 30-31The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 32-33The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 34-35The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 36-37The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 38-39The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 40-41The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 42-43The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 44-45The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 46-47The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 48-49The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 50-51The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 52-53The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 54-55The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 56-57The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 58-59The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 60-61The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 62-63The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 64-65The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 66-67The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 68-69The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 70-71The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 72-73The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 74-75The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 76-77The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 78-79The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 80-81The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 82-83The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 84-85The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 86-87The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 88-89The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 90-91The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 92-93The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 94-95The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 96-97The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 98-99The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 100-101The Red Bulletin numéro 2019-05 mai 2019 Page 102