The Red Bulletin n°2018-12 décembre 2018
The Red Bulletin n°2018-12 décembre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2018-12 de décembre 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Red Bull Media House GmbH

  • Format : (221 x 295) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 18,5 Mo

  • Dans ce numéro : ridez local !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 66 - 67  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
66 67
'e « Cette boue… J’ai l’impression que l’on a fixé une corde de bungee à la tige de ma selle. » Bhoutan, formé une démocratie parlementaire et abdiqué en faveur de son fils aîné, Sa Majesté Jigme Khesar Namgyel Wangchuck, le cinquième roi. Après le passage de la couronne à la génération suivante, le BNB est devenu un outil de sélection des propositions de politiques et des partenariats commerciaux potentiels qui repose sur quatre piliers directeurs  : la bonne gouvernance, le développement socio-économique durable, la préservation de l’environnement et la promotion et la préservation de la culture. Ces systèmes de valeurs sont à l’avant-garde des initiatives politiques et sociales du pays afin de maximiser le succès de ses citoyens. En d’autres mots, le Bhoutan accorde la priorité à la recherche du bonheur. À 63 ans, l’ancien roi reste un fervent cycliste que l’on peut régulièrement voir sur son vélo de montagne à suspension intégrale en fibre de carbone à travers les collines. « C’est un cycliste hardcore, dit son mécanicien, Kinga Wangchuck. Il n’abandonne jamais. » Bien que le roi actuel aime aussi le vélo, c’est son frère cadet, Son Altesse Royale le prince Jigyel Ugyen Wangchuck, qui a hérité de la passion de leur père. Athlète depuis toujours – il joue régulièrement au basket-ballavec son équipe de sécurité – il lui a donc semblé tout naturel de faire du vélo de montagne dans un pays où l’Himalaya oriental est son terrain de jeu. « Le cyclisme est un sport très important dans la promotion du bonheur et du bien-être national, déclare le prince par courriel. Mon but est depuis toujours de créer un événement cycliste de classe mondiale au Bhoutan. » En 2010, le prince a fondé le Tour du Dragon. La première année a essentiellement été une année d’essai. Sur les 23 participants, neuf d’entre eux seulement ont terminé la course, incluant le prince, mais ils ont néanmoins démontré que l’épreuve était surmontable. Depuis, le TOD est devenu une compétition annuelle qui attire de nombreux participants de la région et un petit nombre d’Occidentaux. De nos jours, le prince dirige également le Comité olympique du Bhoutan dans ses efforts constants pour encourager la condition physique à travers le pays. « Comment une nation peut-elle être heureuse si ses habitants ne font pas de sport ? », interroge-t-il. Il est indéniable que l’amour de la famille royale pour le vélo a poussé les Bhoutanais à faire de même. Les magasins de bicyclettes et les clubs de cyclisme pour les jeunes se multiplient à travers le pays et de plus en plus de villages sont reliés par des réseaux de pistes. Même ceux qui n’ont pas accès à des bicyclettes sont gagnés par la fièvre  : plus de mille bénévoles prennent position le long du parcours bien avant le lever du soleil et y restent toute la journée afin d’aider les cyclistes de quelque manière que ce soit, qu’il s’agisse d’assurer une présence dans les postes de secours ou de balayer le gravier dans les virages. Cette assistance se compose de moines chauves en robe orange et de femmes âgées, tous souriants, ainsi que d’écoliers qui brandissent des signes d’encouragement et offrent de l’eau et des barres chocolatées. En début de course, je pédale avec effort juste derrière le petit groupe en tête, devant le peloton principal. Je suis le rythme d’un investisseur allemand de capital-investissement nommé Heinz qui a deux feux aveuglants montés sur son casque et son guidon. Ensemble, nous esquivons les nids de poule, les spectateurs camouflés, les pierres de la taille de roues de vélo et les vaches errantes. Les gens du coin campent au bord de la route avec de petits feux de camp en attendant d’applaudir les cyclistes qui passent. Il fait encore nuit lorsqu’à 4 h 09 du matin, nous nous approchons du sommet de 3 430 mètres du Yotung La, le premier col de montagne. Commencer la journée avec une montée de presque 1000 mètres a été un choc mais mon niveau d’adrénaline initial se maintient. À quelque trois cents mètres du sommet, S.A.R. le prince Jigyel surgit dans la direction opposée, vêtu d’un gho blanc, l’habit traditionnel, flanqué de son garde du corps. « Bon travail les gars, dit-il d’une voix douce et grave. Tenez bon. » Sous les encouragements du prince, nous avons atteint le sommet devant une foule de bénévoles et de spectateurs enthousiastes qui se tiennent sous un dais de drapeaux de prière en lambeaux. Au sommet, il fait 6 °C. Je m’arrête alors pour revêtir un coupe-vent pour la descente de 39 kilomètres sur plus de 1 200 mètres de dénivelé vers Trongsa Viewpoint. Heinz poursuit sans moi. Je vais bientôt rouler seul sur un épouvantable tronçon de route surnommé « Nyala Duem » en l’honneur d’une démone locale, en pleine excavation en prévision d’un goudronnage. À certains endroits, la boue est si épaisse que j’ai l’impression que quelqu’un a fixé une corde de bungee à la tige de ma selle et je dois pédaler fort pour descendre la pente sans m’enfoncer plus profondément dans la boue. À 4 h 30 du matin, je suis couvert de boue et on dirait qu’un éléphant m’a éternué dessus. C’est à ce moment qu’une grosse motte de terre me heurte à l’œil droit. J’essaie de me débarrasser du gravier et du sable qui se sont logés sous ma paupière mais j’ai du mal à voir où je vais dans le noir alors que je prends des virages serrés à grande vitesse. Il ne faudrait surtout pas que la batterie de ma lampe meure mais c’est exactement ce qui se produit. Soudain, je dévale une falaise abrupte qui descend à des milliers de mètres en contrebas, sans rambarde et dans l’obscurité totale. Dans l’obscurité, mon œil gauche s’ajuste rapidement et je distingue la couche de nuages qui flotte bien en dessous de moi. « Si tu 66 THE RED BULLETIN
On croise beaucoup de stupas sur la route du Tour du Dragon ; ces sanctuaires bouddhistes abritent des reliques et servent de lieu de méditation. tombes dans l’une de ces falaises, personne ne te trouvera », m’a dit un cycliste local la veille. Ce n’était pas exagéré. Ne souhaitant pas m’arrêter, j’essaie de naviguer au clair de lune, mais le voile épais de cyprès forme un tunnel d’ombres. Il me reste encore une heure avant que le soleil ne se lève dans la Vallée de Trongsa (ou Mandge Chhu), alors je ralentis presque jusqu’à l’arrêt complet puis j’entends ce qui ressemble à un cri de guerre. Un Bhoutanais athlétique du nom de Kora fonce, sans tenir son guidon, en agitant les bras comme un coureur afin de se réchauffer. Je me laisse entraîner dans son sillage et sa lumière brillante illumine le chemin pour nous deux jusqu’à ce que le soleil projette une lueur chaude sur la vallée et sur nos dos. Plus que 190 kilomètres et deux cols de montagne à parcourir. Quatre soldats de l’armée royale du Bhoutan sont toujours en tête du peloton. Ils pédalent à fond sur leurs vélos (offerts par le prince) et imposent un rythme effréné à tous ceux qui espèrent se hisser parmi les cinq premiers. L’un de ces soldats est Tshering Dendup, 28 ans, de Tashigang. Bien qu’il ne fasse du vélo que depuis un an, il s’entraîne parfois sur son engin pendant 24 heures d’affilée. À d’autres moments, il divise ces 24 heures en sessions de huit heures réparties sur trois jours consécutifs. De petite taille et timide, ses pommettes hautes se relèvent davantage lorsqu’il sourit et confesse son amour du vélo. « Je le THE RED BULLETIN 67



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 1The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 2-3The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 4-5The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 6-7The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 8-9The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 10-11The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 12-13The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 14-15The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 16-17The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 18-19The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 20-21The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 22-23The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 24-25The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 26-27The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 28-29The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 30-31The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 32-33The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 34-35The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 36-37The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 38-39The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 40-41The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 42-43The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 44-45The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 46-47The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 48-49The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 50-51The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 52-53The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 54-55The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 56-57The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 58-59The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 60-61The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 62-63The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 64-65The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 66-67The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 68-69The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 70-71The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 72-73The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 74-75The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 76-77The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 78-79The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 80-81The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 82-83The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 84-85The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 86-87The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 88-89The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 90-91The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 92-93The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 94-95The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 96-97The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 98-99The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 100