The Red Bulletin n°2018-12 décembre 2018
The Red Bulletin n°2018-12 décembre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2018-12 de décembre 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Red Bull Media House GmbH

  • Format : (221 x 295) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 18,5 Mo

  • Dans ce numéro : ridez local !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
Scott Yorko, l’intrépide auteur de ce reportage, traverse l’un des nombreux obstacles rencontrés sur la route entre Bumthang et la capitale, Thimphou.
Le Tour du dragon  : la course de VTT d’une journée la plus difficile au monde... En bordure de route, de joyeux moines cueillent des pommes pour un encas. Je me suis rendu au Royaume du Bhoutan pour tenter le Tour du Dragon (TOD), une course à vélo de 268 kilomètres sur une route rudimentaire et sinueuse qui traverse quatre cols de montagne – dont trois atteignent plus de 3 000 mètres d’altitude – le tout en une longue et cruelle journée incluant 4 500 mètres d’ascension. À titre de comparaison, les étapes les plus dures du Tour de France en 2018 incluaient près de 4 000 mètres d’ascension en une journée, avec des vélos de course ultra légers sur des routes goudronnées. Avec ses conditions apocalyptiques, la TOD est considérée comme « la course de VTT d’une journée la plus difficile au monde » et il est impossible de faire ce parcours sur les pneus étroits d’un vélo de route. « Il vous faut compter sur tout ce que vous avez pour tenir le coup », prévient Joel Einhorn, fondateur de Hanah, entreprise de compléments à base de plantes médicinales qui s’approvisionne en herbes anciennes au Bhoutan. Einhorn a été le seul Américain à franchir la ligne d’arrivée de la course l’an dernier alors qu’il a échappé à deux glissements de terrain, à des centaines de vaches, à des singes et à des camions diesel déchaînés pendant qu’une boue épaisse a usé deux jeux de ses freins jusqu’au métal. Quand Einhorn m’a invité à le rejoindre pour cette course en septembre 2018, j’ai dû chercher le Bhoutan sur une carte. Niché au-delà de la pointe nord-est de l’Inde, le Bhoutan possède une frontière septentrionale avec le Tibet qui longe un filon dangereux de la chaîne de montagnes de l’Himalaya oriental. C’est ce qui, historiquement, a protégé ce pays de la taille de la Suisse de toute influence extérieure et lui a permis de demeurer l’une des seules nations au monde à ne jamais avoir été conquise, colonisée ou dirigée par une puissance extérieure. Jusqu’à tout récemment, cet isolement géographique et politique a retardé les progrès du Bhoutan vers la modernisation. Beaucoup de Bhoutanais vivent encore de la terre, la première route goudronnée n’a pas été achevée avant 1962 et le gouvernement n’a ouvert ses frontières aux visiteurs étrangers qu’en 1974. Et pas un feu de signalisation dans tout le pays. L’itinéraire du Tour du Dragon, de Bumthang à Thimphou, la capitale, peut être dangereux. « La Route » subit des glissements de terrain quotidiens qui doivent être déblayés trois à quatre fois par semaine. Pendant l’été, la saison de mousson de trois mois érode tellement la terre que des blocs rocheux de la taille d’un camion tombent régulièrement sur la route. Les bus d’excursion peuvent rester bloqués pendant des jours alors que les rambardes endommagées demeurent suspendues au-dessus de sections de chaussée déplacées et de falaises effondrées. Et pourtant, La Route est malgré tout une merveille d’ingénierie qui s’enroule miraculeusement sur les flancs des pentes abruptes des montagnes dans un délicat ruban de terre et d’asphalte. Grâce à un généreux usage de dynamite, certaines parties de la route traversent des dalles de roches blanches et escarpées en surplomb. Il n’y a pratiquement pas de sections plates, mais il y a des centaines de stupas, de croix commémoratives, de sanctuaires, de moulins à prières hydroélectriques et de panneaux d’avertissement avec des messages comme  : « Veuillez ne pas être imprévisible ». Malgré la terreur générée par le seul fait de conduire – pour ne rien dire de celle générée par le fait de la parcourir en vélo dans l’obscurité sous la pluie –, la route et la course sont d’énormes sources de fierté pour le peuple bhoutanais. Au cours des dix dernières années, le Bhoutan a davantage retenu l’attention avec sa promotion de la philosophie du bonheur national brut (BNB) en tant qu’indice officiel de prospérité et de qualité de vie qu’avec son produit intérieur brut. D’abord inventé par le quatrième Druk Gyalpo (« roi dragon ») Jigme Singye Wangchuck, en 1979, l’acronyme BNB a été inscrit à l’article 9 de sa Constitution de 2008 peu après que le roi eut dissous la monarchie absolue du THE RED BULLETIN 63



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 1The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 2-3The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 4-5The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 6-7The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 8-9The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 10-11The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 12-13The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 14-15The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 16-17The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 18-19The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 20-21The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 22-23The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 24-25The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 26-27The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 28-29The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 30-31The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 32-33The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 34-35The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 36-37The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 38-39The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 40-41The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 42-43The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 44-45The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 46-47The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 48-49The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 50-51The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 52-53The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 54-55The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 56-57The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 58-59The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 60-61The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 62-63The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 64-65The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 66-67The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 68-69The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 70-71The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 72-73The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 74-75The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 76-77The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 78-79The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 80-81The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 82-83The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 84-85The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 86-87The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 88-89The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 90-91The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 92-93The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 94-95The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 96-97The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 98-99The Red Bulletin numéro 2018-12 décembre 2018 Page 100