The Red Bulletin n°2018-10 octobre 2018
The Red Bulletin n°2018-10 octobre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2018-10 de octobre 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Red Bull Media House GmbH

  • Format : (221 x 295) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 21,2 Mo

  • Dans ce numéro : il brasse de l'or.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 80 - 81  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
80 81
fr Et cette histoire n’est pas l’exemple le plus absurde de Zaytoven réalisant lentement l’étendue de son influence en dehors des espaces sacrés. Avant de devenir un producteur à plein temps, il y eut des nuits où il ne dormait que quatre heures entre des séances de studio dans la cave de ses parents et son boulot de coiffeur au centre commercial. En fait, il arrêta de couper les cheveux seulement après le succès de Versace. Il pensait qu’Icy, son hit avec Gucci Mane, le « Trap God », n’était qu’un coup de chance. Tout comme Papers, même après un Grammy. Tandis que des éléments de trap filtraient vers la musique électronique et la pop, il pensait que son temps était passé  : « Ne sommes-nous plus en mesure de faire de la musique authentique ? » Ce n’est qu’après Versace, à cause du nombre croissant de personnes qui lui demandaient de prendre une photo et du nombre de mixtapes que l’on déposait chez lui, dix ans après qu’Icy ne soit passé à la radio, qu’il considéra devenir producteur à plein temps. Cela est peut-être dû au fait que Zaytoven n’a jamais aspiré à une carrière de producteur de hip-hop. Lorsqu’il était enfant, il écoutait The Chronic, le classique West Coast de Dr. Dre, en cachette de ses parents car c’était de la musique profane. Mais quand sa famille s’installe à Columbus, en Géorgie, il aménage un studio dans la cave familiale aux murs de bois, simplement parce que la musique est un loisir. Il ne s’attendait pas à ce que jusqu’à 25 artistes par nuit viennent faire des enregistrements après les avoir invités lors de soirées de scène libre. L’endroit est alors tellement fréquenté qu’il y installe même un fauteuil de barbier afin d’offrir des coupes aux rappeurs venus en force. Tout cela est devenu sérieux quand Zaytoven a commencé à bosser avec Gucci Mane, un dealer qu’il dût convaincre de se mettre à rapper. Leur titre Bricks de 2009 est une collision énergique et percutante de batteries Roland TR-808, d’orgue en boîte et des visions de la marchandise poudreuse de Gucci dansant dans sa tête  : « Des briques ! Des briques toutes blanches ! » Ils étaient leurs fans mutuels les plus dévoués et Gucci enregistrait jusqu’à sept morceaux en commençant à 8 heures du matin, n’importe quel jour. Cela leur laissait assez de temps pour acheter des tenues et retoucher quelques chansons, et les deux devinrent des panneaux d’affichages ambulants pour des morceaux tels que Trapstar. D’ailleurs ce titre fut prémonitoire  : Gucci solidifia son image avec des hymnes comme First Day Out – à propos de sa sortie de la prison de Fulton County. (Zaytoven l’exhorta à balancer tout ce qu’il aura pu écrire en prison, de manière à adopter un freestyle qui fut plus dans le moment  : « Ça me donnait des frissons. ») Et tandis que le statut de hors-la-loi de Gucci supplantait ses mérites artistiques, il continua à influencer des rappeurs comme Waka Flocka Flame, Mike Will Made It, Migos et Young Thug, entre autres. L’année dernière, cette influence se traduit par des disques de platine pour Party de Chris Brown et son propre Both avec Drake. Malgré tout, tandis que la trap s’ancre à Atlanta, Zaytoven n’est pas sûr de l’importance de son travail avec Gucci. « En écoutant T.I. and DJ Toomp, il y avait une résonnance mondiale. À entendre Gucci Mane et Zaytoven, cela sonnait comme si Zay faisait les beats dans sa cave, sans savoir ce qu’il faisait. Gucci Mane disait des trucs complètement décalés. Nous avions la musique la moins attrayante qui soit. Mais elle était tellement crue et réelle que son impact était béton. » Finalement, Zaytoven a compris ce que lui avait dit Palmer. Et sa cave actuelle n’est qu’un modeste témoignage de son influence. Le disque d’or pour Versace est accroché dans son studio, et le disque de platine pour Want Some More de Minaj est en face de sa table de billard. Zaytoven n’avait jamais entendu parler du rappeur chrétien Lecrae, titré d’un Grammy, avant qu’on ne l’approche pour produire Let the Trap Say Amen cette année. Mais Lecrae se souvient quand l’hymne de trap Make tha Trap Say Aye de Gucci et OJ da Juiceman s’est implanté dans l’Eastside d’Atlanta  : « Je me rappelle que j’étais à un arrêt de bus et que les gens trappaient là. Cette chanson reflétait Son église soutient ses activités en dehors de ses murs. 80 THE RED BULLETIN
Des bacs aux charts  : un Bitches Brew de Miles version trap ? THE RED BULLETIN 81 4 t



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 1The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 2-3The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 4-5The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 6-7The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 8-9The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 10-11The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 12-13The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 14-15The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 16-17The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 18-19The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 20-21The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 22-23The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 24-25The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 26-27The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 28-29The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 30-31The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 32-33The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 34-35The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 36-37The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 38-39The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 40-41The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 42-43The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 44-45The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 46-47The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 48-49The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 50-51The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 52-53The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 54-55The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 56-57The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 58-59The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 60-61The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 62-63The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 64-65The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 66-67The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 68-69The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 70-71The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 72-73The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 74-75The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 76-77The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 78-79The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 80-81The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 82-83The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 84-85The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 86-87The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 88-89The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 90-91The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 92-93The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 94-95The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 96-97The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 98-99The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 100