The Red Bulletin n°2018-10 octobre 2018
The Red Bulletin n°2018-10 octobre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2018-10 de octobre 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Red Bull Media House GmbH

  • Format : (221 x 295) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 21,2 Mo

  • Dans ce numéro : il brasse de l'or.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
fr USA et Europe s’affronteront à nouveau fin septembre. Le golf ne vous a jamais passionné ? S’il y a un moment cette année qui peut vous faire changer d’avis sur ce sport qui peut paraître parfois hermétique, c’est la Ryder Cup. Tous les deux ans, cette compétition se pose en climax international en opposant les meilleurs Américains aux meilleurs Européens. En bonus, et pour la première fois dans l’histoire d’un sport où tous les plus grands rendez-vous se tiennent généralement en terre anglo-saxonne, l’affaire se passe en France, du 25 au 30 septembre. Entre l’Euro de foot 2016 et les JO qui poseront leur valise à Paris en 2024, un autre monument du sport s’installe tout près de Paris, sur les greens du Golf National de Saint-Quentin-en-Yvelines. En golf, il y a les tournois majeurs, équivalents des grands Chelems au tennis, le British Open, l’US PGA, ou le Masters d’Augusta… Et puis il y a la Ryder Cup. Différente sur la forme (USA contre Europe), sur l’ambiance (sur et au bord des greens), et même sur l’enjeu (aucun enjeu financier), juste l’honneur de garder la coupe pendant deux ans. Les joueurs les plus titrés donneraient père et mère pour avoir la chance d’être dans la sélection et goûter au cocktail unique de la Ryder Cup  : une ambiance surchauffée, une densité de champions au centimètre carré digne d’un NBA All-Star Game, un niveau de compétition comparable à un dimanche soir de finale de Coupe Davis. Tous les deux ans, la Ryder Cup montre à ceux qui en doutent que le golf est passionnant. L’engouement international autour de cette compétition dépasse d’ailleurs très largement le cercle des initiés, puisqu’elle talonne la Coupe du monde de foot et le Tour de France au rang des événements sportifs les plus suivis dans le monde. Pourquoi ? Un événement planétaire Avec 375 millions de foyers touchés dans 185 pays, la Ryder Cup est le troisième événement sportif le plus suivi au monde, après le Mondial de foot et le Tour de France. Sur place, ce sont près de 300 000 spectateurs qui se réunissent autour des fairways sur la semaine de tournois. Disputée une fois tous les deux ans, alternativement en Europe et aux États- Unis, cette rencontre au sommet draine une couverture médiatique colossale, et des moyens tout aussi importants engagés pour l’organisation. Le budget global de cette édition française s’élève à 36 millions d’euros, soit grosso modo autant que le Grand Prix de France de Formule 1, mais très loin du budget de l’Euro 2016, qui a couté près de 100 millions par jour de compétition, environ dix fois plus cher. La Ryder Cup est LE moment immanquable de la saison, et la pression est énorme pour les golfeurs sélectionnés, qui se savent regardés par un petit paquet de monde tout en représentant leur équipe. Non contents d’être tenants du titre, les États-Unis mènent 26 victoires à 13 depuis 1927. - Le golf en mode sport collectif La grande originalité de la Ryder Cup, c’est qu’elle se joue en équipe. D’un côté, les États-Unis, de l’autre, l’Europe. Soit les deux principaux pôles géographiques du golf. Chaque équipe se compose d’un capitaine, de deux vice- capitaines et de douze golfeurs. Les huit premiers de leur classement respectif sont sélectionnés d’office, les quatre autres soit choisis par les capitaines sur leur expérience et leur forme du moment. La rencontre comporte seize doubles (huit le vendredi, huit le samedi) et douze simples le dimanche, à chaque fois un dix-huit trous. Les doubles du matin se jouent en four-ball  : chacun des quatre joueurs joue sa propre balle et le meilleur score de chaque équipe est retenu à chaque trou. Ceux de l’après-midi se déroulent eux en foursome  : une balle par équipe, les joueurs la frappent chacun leur tour. Un match équivaut à un point, la première équipe à quatorze ou plus ramène la coupe à la maison. Les deux capitaines, le Danois Thomas Bjørn et l’Américain Jim Furyk, ont une importance capitale, puisqu’ils composent les doublettes qui vont se rencontrer. Cette forme de jeu collective est plus lisible et plus ludique qu’un tournoi classique. À mi-chemin entre un All-Star Game NBA, puisque les tout meilleurs joueurs de la planète sont réunis (ce qui n’arrive quasiment jamais en temps normal), et la Coupe Davis, avec des sportifs individuels qui se regroupent derrière un drapeau. Sauf que Jon Rahm monte en puissance  : le Basque espagnol de 23 ans est un enfant du hip-hop. 38 THE RED BULLETIN GETTY IMAGES (4)
Les Américains sont les détenteurs de la Ryder Cup. Qui aurait imaginé de tels zozos sur un événement de golf il y a encore 10 ans ?



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 1The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 2-3The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 4-5The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 6-7The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 8-9The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 10-11The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 12-13The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 14-15The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 16-17The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 18-19The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 20-21The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 22-23The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 24-25The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 26-27The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 28-29The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 30-31The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 32-33The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 34-35The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 36-37The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 38-39The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 40-41The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 42-43The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 44-45The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 46-47The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 48-49The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 50-51The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 52-53The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 54-55The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 56-57The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 58-59The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 60-61The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 62-63The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 64-65The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 66-67The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 68-69The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 70-71The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 72-73The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 74-75The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 76-77The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 78-79The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 80-81The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 82-83The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 84-85The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 86-87The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 88-89The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 90-91The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 92-93The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 94-95The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 96-97The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 98-99The Red Bulletin numéro 2018-10 octobre 2018 Page 100